Profanation de la chapelle de la base navale de Toulon : un silence… assourdissant à J + 30


Il y a un mois, jour pour jour, le samedi 8 décembre dernier, la chapelle Saint-Vincent de Paul de la base navale de Toulon était profanée (voir ici, ici et encore ) de manière caractérisée. Depuis un mois, c’est le “silence radio” total de la Préfecture du Var, de la Préfecture maritime, de la Gendarmerie maritime qui a mené l’enquête – nous sommes dans une enceinte militaire – et de la Marine Nationale et du ministère de la Défense. Les médias locaux – ne parlons même pas des médiaux dits “nationaux” – sont également aphones… Pourquoi ce mutisme ? Est-il du à l’incompétence des enquêteurs – ce qui poserait un problème – ou aux résultats de l’enquête jugés trop “sensibles” pour être divulgué – ce qui poserait un plus gros problème encore…

Devant ce mutisme, que certains considèrent déjà comme une “omerta”, j’appelle tous les lecteurs de ce blogue, résidant à Toulon ou qui auraient des relations locales dans la Marine de me faire savoir ici s’ils ont eu vent de rumeurs ou d’informations sur cette profanation, qui seront traitées en toute confidentialité. Il n’est pas question de classer “sans suite” ce dossier particulièrement grave et préoccupant.

Translate »