Allemagne : l’image du Sauveur encore souillée dans un magazine


Cicero1 - copie

Un lecteur (merci A. R. !) me signale la couverture scandaleuse de la livraison datée janvier 2015 du mensuel de « culture politique » Cicero. On y découvre un portrait d’inspiration classique de Jésus-Christ annonçant un dossier intérieur intitulé « Un autre regard sur le rebelle de Nazareth », avec un bandeau dans les cheveux, un “piercing” à l’oreille droite, d’autres dans le nez, le menton, le front, et un “joint” entre les doigts de la main droite… Comble d’horreur, cette couverture « Joint Jesus » a été récompensée en Allemagne comme « meilleure couverture du mois » par Meedia un site spécialisé sur l’actualité de la presse et des médias… Répugnant.

Cicero1

Source : Cicero (22 décembre)

14commentaires
  1. Gérard P.

    22 décembre 2014 à 18 h 04 min

    Voir une telie photo et j’ai le plan de tout le Peuple qui est derière !
    Faite votre prière tout les… cela peut toujours servir !
    Cela s’appel le début de la fin de l’humanité !

    Répondre
  2. Angélo

    23 décembre 2014 à 8 h 32 min

    En voyant cette affiche, une chose m’a sauté aux yeux : il n’y à rien d’offansant !
    On y vois le Christ avec des piercings, un clope au bec, avec un tatouage !
    N’oublions pas que le seigneur à toujours été du côté des faibles et des  » perdus  » dans la société, la sienne comme la notre !
    Le seigneur n’est-il pas venu pour les petits ? Que le seigneur vous éclaire et vous garde dans sa compassion, qu’il vous benisse et vous montre sa face de miséricorde.

    Répondre
    • Angélo

      23 décembre 2014 à 8 h 36 min

      Je vais extrapôler sans doute un petit peu, mais l’auteur et dessinateur de cette affiche à peut-être illustrer le christ comme sa pour exprimer, qu’en toute chose, le seigneur est présent, et pas seulement avec des tiédes, des personnes lisses… Mais que oui, le christ est présent en chacun de nous, sa fait quoi en fait, si un homme ou femme à un piercing, tatouage? Celui là ne peut’il pas être croyant, ou la parole de dieu ne passera pas par lui/elle? Tendez l’oreille mes a

      Répondre
    • Daniel Hamiche

      23 décembre 2014 à 9 h 37 min

      @Angélo

      Libre à vous d’en penser ce que vous voulez, mais vous n’êtes pas un observateur très attentif : le Christ n’a pas de « clope au bec », et cette « clope » est un « joint ». On peut préférer les piercings aux saintes plaies du Seigneur. Pas moi.

      Répondre
      • Patrick

        23 décembre 2014 à 13 h 53 min

        L’interdiction du joint n’a aucun rapport avec le nouveau testament et ce qu’on peut lire des paroles de JESUS. L’interdiction du joint n’est que par rapport à des interdits et des lois humaines. Rien d’autre. Vous vous appropriez Dieu. Là il y a un énorme problème. Vous êtes dans l’obscur.

        Répondre
      • Angélo

        26 décembre 2014 à 13 h 33 min

        Qui est obscurantiste dans tout ces commentaires, ceux qui prône la tolérance et qui savent que quelqu’un qui est en situation difficile peux changer? Ou ceux qui prônent la haine des tatoués des fumeurs, etc… Mais le seigneur saura faire son choix, il n’a que faire d’un dessin, quel qu’il soit.
        Puis, comme beaucoup de catholique le font quand il y a des représentations du prophéte musulman, ont pourra toujours brandir bien haut la liberté d’expression, hein?

        Répondre
  3. Patrick

    23 décembre 2014 à 12 h 54 min

    C’est pas terrible, peut-être, mais Jésus ne m’appartient pas, il ne vous appartient pas. Jésus est là pour tout le monde et les soi disant bien pensants (très souvent belliqueux) n’ont aucune priorité sur Jésus, sur Dieu… Il est venu pour tous les humains et peut-être plus, alors pourquoi pas pour ceux qui portent percing et fument le joint… posez vous la question et si vous vous croyez au dessus de certains alors vous êtes les ennemis de Dieu et les amis de Satan.

    Répondre
    • Romain

      23 décembre 2014 à 19 h 53 min

      Si Jésus veut effectivement la conversion de tous et notamment des paumés, le meilleur moyen de l’exprimer eut été de représenter un individu ordinaire, avec percing et fumant un joint, tourné vers une image du Christ en majesté.
      Représenter le christ dans une apparence dégradante pour s’adresser à l’humanité qui a généralement un aspect convenable, c’est inverser le message du Christ, car ce message semblerait dire notamment : droguez-vous, ayez une tenue négligée.
      Rien à voir avec un appel à la conversion ! C’est plutöt l’inverse que nous voyons sur cette image !

      Répondre
  4. Gilberte

    23 décembre 2014 à 23 h 13 min

    Patrick, Jésus est un personnage historique , on n’a pas le droit d’en faire n’importe quoi: pourquoi pas De Gaulle déguisé en Ecossais ou Elisabeth d’Angleterre fumant la pipe , Obama en blond aux yeux bleus vêtu en Indien devant sa tente? si cela fait vendre des journaux culturels on peut toujours essayer, mais là la réaction sera différente

    Répondre
  5. Maysie

    24 décembre 2014 à 6 h 55 min

    @Patrick et Angelo
    Cette image est blasphématoire. C’est du blasphème mou. Mais l’Esprit du Christ n’en est pas moins blasphémé . Et Jésus lui-même a dit que tout serait pardonné aux hommes, leurs péchés et leurs blasphèmes sauf le péché´ contre l’Esprit Saint.
    Jésus n’est pas le fils tatoué de Mum. Il se présente lui-même comme  » Le Fils de l’homme  » , celui qui par le Baptême de Jean est né d’en haut.
    Jésus n’a que faire des piercings narcissiques des enfants gâtés qui ne savent plus à quel démon se vouer , ni des paradis artificiels du joint.
    Il n’est pas venu du ciel pour donner une image dégénérée de l’humanité. Il est venu rétablir l’alliance de Dieu avec les hommes. Et montrer dans sa chair sur la croix ce qu’est l’homme créé à l’image de Dieu.
    Si on veut le représenter parmi les amateurs de drogue et de piercings ,c’est en infirmier qu’il faut le représenter .

    Répondre
  6. E.Gérard

    25 décembre 2014 à 19 h 03 min

    Il y a des commentaires aussi misérables que l’image représentant le Christ. Le vrai visage de Jésus, est, sans tomber dans l’idolâtrie, un visage digne d’un homme simple et humble, façonné à l’image de l’homme créé p. Tous les attributs qui lui ont été attribués sont évidemment une sournoise méthode pour avilir le christianisme. La mutilation du corps de l’hêtre humain, avec des pieircing, des tatouages, et autres objets, ou tenues vestimentaires provocatrices, ne fait qu’ abaisser l’homme de son rang d’homme.

    Répondre
  7. E.Gérard

    25 décembre 2014 à 19 h 16 min

    (Incident technique) Je disais que par respect, on n’a pas le droit de travestir le visage du Christ avec des attributs qui avilissent également l’homme contemporain. Et puis, c’est toujours la même religion qui est en prise avec les mécréants et autres blasphémateurs. On peut très bien porter la Bonne Nouvelle sans ces attirails superfétatoires, à l’instar des premiers disciples du Christ ! ! ! Salutations

    Répondre
    • Angélo

      26 décembre 2014 à 13 h 27 min

      Allons, dites sa au pére Guy Gilbert, qui lui aussi à des tatouages, des fringues de motards, et qui fume ! Soyons réaliste, croyez-vous que le christ soit blond aux yeux bleus? Pensez-vous que la samaritaine ne mérite pas le pardon qu’elle à reçu? Je te rappelle que un des premiers apôtres à tout d’abord persécuté les chrétiens ! Ne devait’il donc ne pas être pardonné? Est-ce pour les justes que le seigneur c’est fait homme, ou est-ce pour les pauvres, les plus petits, et les plus perdus? Et concernant le cannabis que vous semblez avoir en horreur, je vous rappellerais juste les années 60/70…

      Répondre
      • C.B.

        30 décembre 2014 à 20 h 07 min

        À l’attention d’Angelo et Patrick
        Le billet rapporte des réactions bien compréhensibles par rapport à une imagerie médiocrement saint-sulpicienne à la sauce woodstock.
        Certain apôtres (dont le Père Guy Gilbert que vous mentionnez, mais pas seulement) ont choisi de partager un mode de vie (y compris au plan vestimentaire) pour mieux porter témoignage, mais que je sache ils n’ont jamais affadi ni enlaidi l’image de Celui dont ils témoignent, et ils contribuent à remettre leurs ouailles dans une vie plus saine.
        Le pardon accordé par Dieu n’a jamais été un acquiescement à une conduite dégradante: puisque vous mentionnez des « pardonnés », le message était clairement « va et ne pèche plus! ».
        Ces pseudo-artistes qui prétendent avoir un « message » à faire passer manquent singulièrement de modestie.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter