Augmentation des enlèvements de jeunes filles coptes par des musulmans en Égypte


Selon un prêtre copte du Caire, cité par Assyrian International News Agency, ce sont au moins 21 jeunes filles qui ont été enlevées pour sa seule paroisse. Ces jeunes filles sont le plus généralement converties de force à l’islam, et souvent après des sévices physiques allant jusqu’au viol, puis pareillement “mariées” à des musulmans. Certaines réussissent à s’échapper et trouvent un refuge temporaire dans des monastères coptes en attendant que leurs familles d’origine acceptent de les recevoir. Ce sont ces pratiques d’asile qui sont à l’origine de certaines émeutes contre les chrétiens organisées par des musulmans au prétexte que les chrétiens séquestreraient des jeunes filles musulmanes… Un mensonge désormais éventé. Il est quasiment impossible à ces jeunes femmes “musulmanes” de réaffirmer leur religion d’origine puisque les papiers d’identités émis par les autorités égyptiennes stipulent la religion du détenteur, et que même si la loi civile permet des changements de religion la pression de l’idéologie de la sharia rend la chose pratiquement impossible sauf à recourir à un onéreux procès au civil dont l’issue est incertaine en raison des pressions de toutes sortes du ministère de l’Intérieur, et que, de toute manière, la plupart des victimes ne peuvent s’offrir.
Le nombre d’enlèvements de ces jeunes filles coptes ne cessent de croître selon les observateurs. Un rapport publié en 2009 à Washington D.C. par Christian Solidarity International a publié des entretiens réalisés entre 2005 et 2008, avec 50 femmes égyptiennes, la plupart âgées entre 14 et 25 ans au moment des faits, enlevées et contraintes à épouser la foi mahométane et un musulman. Beaucoup de femmes enlevées et abusées, vivant dans un quasi esclavage, se refusent pourtant à s’enfuir pour ne pas abandonner leurs enfants.
L’Assyrian International New Agency précise que ces pratiques d’enlèvement ne sont pas propres à l’Égypte : de nombreux cas semblables ont été relevés aux Indes, au Pakistan et au Sri Lanka.

Daniel Hamiche

Source : Assyrian International News Agency

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter