Autriche : l’auteur du vandalisme de l’église de Leoben serait une “malade mentale”


319418_e03208a95e6aca77d30ec699f7fc0983

C’est une jeune femme de 22 ans qui serait l’auteur des actes de vandalisme dans l’église Saint-Xavier de Leoben (voir ici). Selon la police qui l’a interpellée, elle serait passée aux aveux mais aurait manifesté de la « confusion mentale » disant avoir obéi « à des ordres d’une puissance supérieure » pour commettre ses actes de vandalisme et ses curieux rituels dans l’église. Elle est inculpée mais a été placée dans un hôpital psychiatrique…

Source : kath.net (7 septembre)

9commentaires
  1. pierre

    8 septembre 2014 à 16 h 56 min

    Pourrait on avoir des informations sur les origines de cette malade mentale?

    Répondre
  2. Charlotte Parc

    8 septembre 2014 à 19 h 08 min

    Une maladie mentale qui pousserait une jeune femme (même costaude) de 22 ans à déplacer un autel de plus de 150 kg ?
    A part la possession démoniaque, je ne voit pas…

    Répondre
    • Charlotte Parc

      9 septembre 2014 à 13 h 32 min

      OH!rthographe !
      ….je ne vois pas !

      Répondre
  3. Elda

    9 septembre 2014 à 8 h 24 min

    Une « malade mentale »…mais bien sûr ! … »et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu… » Ras le bol de ces mensonges officiels, pour protéger quoi , pour protéger qui ?

    Répondre
  4. Stéphane

    9 septembre 2014 à 8 h 45 min

    La maladie mentale a bon dos. Elle faisait peut-être partie de l’une de ces sectes sataniques avec des rituels de messe noire… mais ceci, bien évidemment, on ne le saura jamais.

    Répondre
  5. Jean-Marie

    9 septembre 2014 à 9 h 42 min

    C’est ça, c’est tous de cinglés et Mehdi Nemmouche aussi !
    De qui se f[…]-on ?

    Répondre
  6. Patricia

    9 septembre 2014 à 10 h 02 min

    C’est curieux comme depuis quelques années les « malades mentaux » s’attaquent aux églises, une sorte d’épidémie…. Ils nous prennent vraiment pour des canards sauvages…

    Répondre
  7. Françoise

    9 septembre 2014 à 10 h 52 min

    Parfois le diable est DANS la maladie mentale : paranoïa du tueur qui a entendu des voix ou qui s’est senti poussé par une force surhumaine qui le dépassait et lui ordonnait de tuer, le forçait à le faire. Délire diabolique.

    Répondre
  8. Monsieur T

    14 septembre 2014 à 18 h 23 min

    Marrant, ces « malades mentaux » qui ne s’en prennent jamais aux synagogues, mosquées ou loges maçonniques, mais toujours aux églises catholiques…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter