Bouthan : “Bonheur National Brut” et persécution des chrétiens

Le petit royaume himalayen du Bhoutan (742 000 habitants) s’est doté, en 1972, d’un indicateur particulier inspiré de l’indicateur matériel de la santé économique d’un pays, le Produit National Brut (PNB), et supposé rendre compte du niveau de bonheur spirituel de la population : le BNP, Bonheur National Brut (en anglais, Gross National Happiness). Aux quatre critères d’origine, s’en sont rajoutés trois autres qui vont de la bonne gouvernance, à la santé psychologique et physique en passant par la diversité culturelle. L’idée en a séduit plus d’un en Occident, mais qu’en est-il de la liberté religieuse dans ce pays, un critère qui ne figure pas parmi les neuf critères retenus ? Certes, la Constitution adoptée en 2008 la reconnaît pour la forme, et quelques temples hindous ont pu voir le jour au Bhoutan – il faut dire que le puissant voisin qu’est l’Inde, a pu y inciter… Mais qu’en est-il des lieux de culte chrétien ? Zéro ! Aucune autorisation n’a été accordée de construire un temple protestant ou une église catholique, ni de célébrer publiquement la Messe… Un refus qui s’appuie depuis 2010 sur les lois dites « anticonversion » qui, sous le couvert d’empêcher les conversions “forcées”, prévoient des peines de prison de trois ans pour “prosélytisme”, un dispositif juridique inspiré des législations « anticonversion » passées par sept États du puissant voisin. Pas de place pour les chrétiens au Bouthan…

Source : Asia News

email

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

2 Commentaires

  • Répondre
    sanchez
    19 janvier 2013

    celui-ci et cela s’ajoutent à tout le reste, pour eux tous, les chrétiens au trou pour toujours; les prières sont bonnes et nécessaires mais ne suffisent pas dans tous les cas.

    • Répondre
      Jean-M
      20 janvier 2013

      C’est bien vrai que les prières ne suffisent pas mais il faudrait savoir ce que nous DEVONS faire. En tous les cas, et je vais encore me faire attraper, la lutte armée est exclue….Et ce ne sont ni les croisades, ni Jeanne d’Arc, ni les luttes de religion du 16 ème, 17 ème et 18 ème siècles qui me feront changer d’avis.Voir Luc 6 : 27 à 36.
      Que Dieu vous bénisse et bénisse nos frères  »fidèles au tout de l’Ecriture » .

Laisser un commentaire