Chalon-sur-Saône : incident ce matin à la cathédrale


cathédrale st vincent

Un lecteur de notre page Facebook (merci E. R. !) me signale un incident survenu ce matin, dimanche 3 août, dans la cathédrale de Chalon-sur-Saône : « Au cours de la messe, en la cathédrale Saint-Vincent, deux individus ont parcouru l’allée centrale de la nef, hurlant et injuriant une assistance médusée. Le prêtre célébrant a interrompu son homélie. Nous sommes choqués. Et nous porterons plainte demain ». Et j’espère aussi en savoir un peu plus demain. Si des lecteurs de Chalon-sur-Saône en savent un peu plus, qu’ils n’hésitent pas à communiquer avec moi.

32commentaires
  1. Aliénor

    3 août 2014 à 19 h 01 min

    mais il y a combien d’hommes pendant l’office ? une poignée suffirait à les jeter dehors par le fond du pantalon , 2 perturbateurs : y a pas à hésiter, juste un peu de courage

    Répondre
    • Julien

      4 août 2014 à 5 h 14 min

      J’ai beau ne pas être religieusement pratiquant il me parait tout a fait logique qu’aucune personne n’ai agit, je ne pense pas que Dieu, Allah ou peu importe le nom qu’on lui donne n’accepte la violence dans sa maison.
      Si dieu il y a et si les perturbateurs étaient pratiquant d’une quelconque religion je ne suis pas certain que le paradis les attende.

      Répondre
      • Maurice

        4 août 2014 à 9 h 11 min

        Être contre la violence est une chose, mais Jésus n’a-t-il pas chassé les marchands du temple ?
        Ne dites pas que ce n’est pas similaire, il y a perturbation … les perturbateurs sont chassés !

        Les remettre à la police ?
        Pourquoi pas, il est tout à fait faisable de les maîtriser – virilement – ! Qui sera témoin de la manière – virile – dont ils ont été arrêtés ?
        Ils peuvent perdre l’équilibre et tomber en essayant de se sauver !

        Répondre
  2. gaudet

    3 août 2014 à 19 h 20 min

    En cette affaire il est indispensable de recueillir des témoignages sur la nature des paroles qui furent prononcées à titre de provocation et d’insulte, dans le but de mieux cibler l’origine idéologique de cette agression.

    Il est évidemment incontournable d’entamer une procédure contre cet agissement, car il en va sérieusement de la sécurité ultérieur des célébrations et des fidèles, qui en l’absence de toute sanction protectrice, risquent fort de se voir menacer physiquement dans l’avenir, pour peu que ces voyous abjectes, pourraient prendre conscience de leur impunité pénale, due à l’attitude délibérément désinvolte de magistrats partiaux , et idéologiquement hostile à l’Eglise !

    Cela serait vraiment dommage de devoir nous mêmes , recourir à la force pour neutraliser ces malfaisants, en l’absence de réaction d’une police et d’une justices , partiales, irresponsables et donc incompétentes .

    Répondre
  3. Sylvie

    4 août 2014 à 8 h 23 min

    Ça va continuer .
    On capturera aisément ces provocateurs.
    Mais les remettre à la police ne servirait à rien au contraire .
    Il faudra donc avec les moyens du bord, leur ôter l’envie de revenir.
    Et pour cela, faire un effort d’imagination.

    Répondre
  4. Eric

    4 août 2014 à 9 h 59 min

    Curieusement, on n’indique jamais dans ces évènements la particularité ethnique ou confessionnelle des provocateurs… Si la réponse confirme mes craintes, alors il vaut mieux que les fidèles n’interviennent pas, car ces individus cherchent à provoquer pour justifier ensuite de s’en prendre physiquement aux intervenants, par exemple à l’aide d’un couteau dissimulé. Je vous renvoie pour cela à ce qui s’est passé tout récemment pour un pauvre père de famille (paix à son âme) qui a voulu protester calmement pour un tapage et qui a été égorgé pour cela par 2 individus prétendûment éméchés (mais pour moi c’était prémédité). Il y aura de plus en plus de provocations comme celles-ci, car l’inertie voulue du gouvernement, qui cherche à éradiquer le catholicisme en France comme en Orient, est un encouragement à peine voilé à l’adresse des fanatiques.

    Répondre
    • gaudet

      4 août 2014 à 14 h 22 min

      Erik @

      Oui tout à fait , je mesure parfaitement les conséquences possibles et graves , d’une tentative de neutralisation de ces voyous crasseux qui , parfaitement , pourraient profiter de l’occasion pour sortir des armes véritables et accomplir un crime contre des chrétiens en pleine messe .

      C’est la raison pour laquelle il nous faut , dans toute la mesure du possible, essayer de provoque le venue des forces de l’ordre , en les appelant au téléphone en faisant le 17, dans le but de les prévenir et donc des les responsabiliser ! Ainsi donc si la police ne vient pas sur les lieux du délit, après avoir été prévenue, et que les malfrats auront pu accomplir des destructions et infligé des blessures sans être aucunement gène, il sera possible ensuite de porter plainte en justice pour non assistance à personne en danger !

      Souvenons nous toujours que la police, une fois avertie, se voit soumis à un devoir professionnel d’intervention et de protection, pouvant déboucher sur une action en justice, au cas ou aucune action de sécurité concrète , ne fut engagée sur le terrain.

      Donc il nous faudra au maximum tenter de provoquer la venue des policiers, et ensuite utiliser toutes les ressources du codé pénal , pour également tenter de faire punir les agresseurs coupables. Autant dire qu’il nous faut dans la mesure du possible, tenter de demeurer nous mêmes dans le domaine de la légalité .

      Cependant je prévois parfaitement que , hélas , toutes les procédures légales et admises ne seront plus de nature à garantir la sécurité des chrétiens et de leurs églises, et par conséquent il ne nous restera plus qu’à soit s’écraser définitivement donc renoncer à tout culte extérieur, soit continuer la pratique de notre religion dans un contexte de grands risques physiques .

      Personnellement , si je dois continuer à me rendre dans une église comme cela est mon intention , et que dos au mur , je suis contraint de réagir pour préserver mon intégrité, …….Je n’aurai pas les mains vides ! contre des crapules équipées de rasoirs ! car je préfére annoncer à ma famille que je suis en détention provisoire et mis en examen pour acte de défense ( puisque nous savons que la légitime défense n’existe plus sous régime socialo ) plutôt qu’un agent de l’état leur apprenne que je suis couché dans une chambre froide!

      Sachons donc que face à la menace mortelle de l’islam, une mise en examen et une incarcération vaut mieux, qu’une mise en bière ! car de la prison , même avec une condamnation aggravée par la pression de cette Harpie de Taubira , nous finirons toujours
      par en sortir un jour ou l’autre .

      En attendant rien n’empêche de téléphoner au diocèse de Chalons sur Saône, pour connaitre si possible , la nature des paroles que ces voyous ont prononcé dans l’église , pour nous faire une idée des orientations idéologiques.

      Le numéro du l’évêché de Chalons est en principe : 03 85 44 30 43 ou 03 85 86 97 30

      Répondre
      • Michel

        4 août 2014 à 19 h 28 min

        Vous êtes un dangereux personnage, vous partez en guerre sans même savoir de quoi il s’agit !

        Répondre
        • Marie-Sandrine

          5 août 2014 à 8 h 27 min

          @Michel

          Il a raison et vous avez tort. Sa position est une position de défense, non de guerre. Maintenant si vous préférez être égorgé libre à vous.

          Répondre
        • E.Gérard

          10 août 2014 à 18 h 46 min

          Par exemple! les victimes sont un danger public. Pauvres de nous!

          Répondre
      • Christiane

        5 août 2014 à 16 h 54 min

        Tout a fait d’accord Gaudet c’est une sage solution mais il n’y a aucune sortie possible tant que le gouvernement ne fait pas régner la JUSTICE. En France il y a la liberté de cultes pour l’instant mais pour combien de temps?
        La guerre ce ne sont pas les chrétiens qui la cherchent.
        Tant qu’à Michel qui êtes vous? de quoi s’agit il? mais d’un acte de « terrorisme » cela ne se fait pas, ni dans une église pendant l’office religieux, ni dans une mosquée, ni dans un temple bouddhiste…ni ailleurs ou des croyants se réunissent pour la prier.

        Répondre
  5. Roby

    4 août 2014 à 10 h 40 min

    Une fois que vos deux joues ont été giflées, c’est aux poings de parler !

    Répondre
  6. Gérard

    4 août 2014 à 12 h 06 min

    Mai 68 et ses conséquences »Il est interdit d’interdire » Pourquoi pas leur affûter les couteau? Société permissive ou sont les limites? Et demain ils auront une mitraillette sous la veste et alors? Faudra-il les adorer! Non mais nous sommes où? Surement pas au Texas! Et les ars marsio s’est fait pour jouer au ping pong? Faut-il leur livrer les pierre pour nous lapider!

    Répondre
  7. Alexandra

    4 août 2014 à 13 h 40 min

    Surtout il ne faut pas reagir d une maniere spontanee.Les provocateurs sont parfois dangereux.

    Répondre
    • Jean

      10 août 2014 à 7 h 28 min

      Mais non, bien sûr, il faut se mettre à plat ventre et s’effacer devant ces rebuts d’humanité… Ils sont dangereux, soyons-le aussi et rendons coup pour coup et même deux pour un ! On a donné trop d’importance à cette vermine et il est temps de la remettre à sa seule place : la poubelle…

      Répondre
  8. Michel

    4 août 2014 à 14 h 28 min

    Je suis effaré des commentaires que je lis, à l’exception d’un que je remercie… Je croyais avoir à faire à des chrétiens sur ce site que je découvre depuis quelques jours et je vois des appels à la haine et à la violence, alors même qu’on ne sait rien sur l’incident ni sur les auteurs de ces vociférations, qui n’étaient peut-être que des détraqués, comme j’en ai déjà vu plus d’une fois dans les églises…

    Répondre
    • Henri

      4 août 2014 à 18 h 39 min

      ah bon ? où vous avez lu pour CET ARTICLE :
      – des vociférations ?
      – des appels à la haine ?
      – des appels à la violence ?

      Et quels sont les AUTRES où il y a des outrances de ce genre ? Si oui, LEQUELS et quand ?
      Quelle est l’exception (« à l’exception d’un que je remercie… « ) ?

      Bien sûr, vous pouvez discuter de la manière dont on peut relater les circonstances présidant à ces faits, mais pas une telle conclusion aussi « désabusée » (ah ! ces pauvres chrétiens qui ne sont pas de vrais chrétiens…. facile !).

      Êtes vous vraiment lecteur du site (« une fois ne suffit pas », comme dans le film) ?

      Répondre
    • Marie-Sandrine

      5 août 2014 à 12 h 04 min

      @Michel
      Vous êtes là pourquoi ? Pour désarmer les chrétiens ? C’est raté. Le Christ lui-même n’était pas un mou, il a chassé les marchands du temple : on ne pourrait pas en chasser des vociférateurs ?…Le Christ a dit sans ambages leur fait aux pharisiens, et on ne pourrait pas faire de même ? Les cathos se sont bien battus pendant toutes les guerres, et on ne pourrait pas faire de même dans cette guerre-ci ?…

      Répondre
      • Jean

        10 août 2014 à 7 h 31 min

        Vous avez raison, Marie-Sandrine. Le temps des parlotes et de tendre l’autre joue est fini. Il faut traiter cette race maudite pour ce qu’elle est : une nuisance, et l’anéantir. Il est plus que temps.

        Répondre
  9. Henri

    4 août 2014 à 14 h 51 min

    Bien entendu, l’enquête judiciaire nous dira ce qu’il en a vraiment été, si les « responsables administratifs » de la cathédrale se décident à porter plainte. S’agit-il ou non de « christianophobie » ? C’est à ce moment là que l’on pourra tirer cette conclusion, pas avant.

    Bien entendu ,si ce matin là, il y avait eu dans la cathédrale, des hommes… des vrais, ces individus auraient été renvoyés pour l’exemple, manu militari et l’affaire aurait été close illico presto. C’est ce que dit l’un des courriels plus haut, de façon pertinente. Mais les faits sont-ils plus graves ? Voir ma remarque précédente.

    En tout cas, dans ce contexte, et puisque je connais cette ville, Châlons sur Marne (en Champagne) est aujourd’hui réputée pour ses incivilités. Dernière en date : le non-respect du règlement de la piscine municipale.

    Répondre
  10. Pingback: Chalon-sur-Saône : DES D’JEUNS PERTURBENT LA MESSE EN INJURIANT ET HURLANT | Francaisdefrance's Blog |

  11. henri

    4 août 2014 à 16 h 14 min

    En France, deux villes de même importance, Châlons sur Saône [Chalon-sur-Saône] et Châlons en Champagne font régulièrement parler d’elles pour leurs incivilités.

    Celles que je cite concernent tout récemment Châlons en Champagne, que je connais.
    Je connais aussi Châlons sur Saône et je confirme que cette ville subit elle aussi des incivilités, l’article publié par « l’Observatoire…  » ne l’évoque pas aujourd’hui.

    Répondre
  12. montecristo

    4 août 2014 à 18 h 19 min

    Ceux qui parlent de prudence, de justice, d’intervention de la police, de haine et de violence … Vous me faites gerber !

    Quand l’Islam vous imposera la Charria … vous serez encore les meilleurs collabos prêts à la dhimmitude, pour déclarer encore que le christianisme est contre la violence.

    Dites vous bien que les musulmans ne respectent que ce qu’ils craignent.

    Sûr … qu’avec vous … ils ne craignent rien !

    C’est à cause de vous que la France est dans l’Etat où elle se trouve !

    Répondre
    • E.Gérard

      10 août 2014 à 18 h 50 min

      Tout à fait Thierry! La force du méchant, c’est la faiblesse du bon……

      Répondre
  13. Maria

    4 août 2014 à 19 h 43 min

    Un paroissien de l’assistance n’aurait-il pas eu la présence d’esprit de prendre une photo avec son téléphone portable ??

    Répondre
  14. Sylvie

    4 août 2014 à 22 h 15 min

    @ Montecristo ,
    Vous parlez d’or !
    Agissez tout de suite ! N’attendez pas vingt ans

    Répondre
  15. Jean-M

    5 août 2014 à 17 h 30 min

    Moi, quand je lis ici certaines réflexions, je pense à cette remarque :  »Le Vatican, combien de divisions ?)…! ! ! !
    Et je me demande aussi avec combien de musulmans, on parle…Et si l’on aide les associations chrétiennes à diffuser la Parole dans les pays musulmans…ne serait-ce qu’en les aidant financièrement ou en les aidant à passer des Bibles……en contrebande….
    Amitiés à tous…

    Répondre
    • Henri

      8 août 2014 à 10 h 05 min

      Le Vatican n’a, certes pas de divisions, mais il a une diplomatie et exerce une « magistrature d’influence ». Et il dispose de moyens financiers, comme doit en avoir tout Etat digne de ce nom…….

      Difficile de croire, dans ces conditions, qu’il ne peut pas agir. D’où « certaines réflexion », en forme d’interrogations (pas pour longtemps, j’espère… et vous aussi sans doute).

      Quant à la nécessité de donner, comme vous le dites par ces exemples, la priorité au témoignage de la foi, la seule vraie (soit-dit en passant et pas seulement en passant), je vous approuve « 5 sur 5 ». Ne remplaçons pas la christianophobie par d’autres phobies et vice versa.

      Répondre
  16. Denise

    6 août 2014 à 15 h 56 min

    Il est temps que notre gouvernement d’incapables plie bagage.
    Vivement Marine Présidente ! Les choses changeront dans le bon sens pour nous.

    Répondre
  17. Denise

    6 août 2014 à 16 h 00 min

    @ Montecristo
    Entièrement d’accord avec vous à 100 %.
    Les chrétiens sont en très très grande partie responsables de ce qui leur arrive et de ce qui nous arrive. Ils sont les premiers à former des associations qui accueillent ces hordes d’immigrés et qui les protègent. Et donc ils sont très mal placés pour se plaindre maintenant.

    Répondre
    • Jean

      10 août 2014 à 7 h 22 min

      En effet. Et ce n’est pas en faisant soumission à l’islam comme c’est le cas pour le François du Vatican qui baise les pieds des muzos que ça va s’arranger.

      Répondre
  18. Jean

    10 août 2014 à 7 h 19 min

    Le temps des jérémiades et de tendre l’autre joue est fini. Il faut désormais rendre coup pour coup à ces déchets d’humanité…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »