Charleroi : œuvre profanatrice exposée au Musée de la photographie


Charleroi_musee-de-la-photographie_050711

Le blogue Belgicatho, qui vient de fêter ses trois ans d’existence (joyeux anniversaire !), a mis en ligne hier la contribution d’un de ses amis lecteurs. Voici son texte suivi de la reproduction du montage photographique incriminé (attention : l’“œuvre” est choquante).

En ce moment beaucoup de personnes, notamment dans la classe politique française et belge, sont particulièrement émus par les propos de Dieudonné: il faut interdire tout ce qui peut choquer l’une ou l’autre sensibilité. Vraiment? En visite au musée de la photographie à Charleroi, je suis tombé aujourd’hui (12/01/2013 [lire 2014]) sur l’exposition temporaire d’un “artiste” dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’ici, Marcel Mariën (1920-1993). De toute évidence, un amateur de la provocation, puisque parmi ses “œuvres”, l’une d’elle s’appelle « La Sainte Famille »: on trouve un relief de Marie et Jésus sur lequel a été ajouté un dessin pour le moins obscène. Après ma polie protestation, la préposée aux caisses m’a fait savoir que j’étais le premier à réagir, mais que je pouvais toujours me plaindre auprès du musée, ce que je n’ai pas manqué de faire. Si comme moi, vous souhaitez réagir, voici leur adresse électronique: mpc.info@museephoto.be

Source : Belgicatho

13commentaires
  1. Damien

    17 janvier 2014 à 11 h 14 min

    Le message est parti, et je diffuse autant que mes réseaux sociaux peuvent répercuter

    Répondre
  2. Pingback: Charleroi : œuvre profanatrice exposée au Musée de la photographie – See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/charleroi-oeuvre-profanatrice-exposee-au-musee-de-la-photographie#comment-53477 | ddecaux |

  3. Marie-Thérèse

    17 janvier 2014 à 14 h 46 min

    J’ai écris au responsable de ce Musée toute mon indignation devant cette « œuvre » citée sous le nom de « La sainte famille » rendue obscène.

    Répondre
  4. Charlotte

    17 janvier 2014 à 15 h 12 min

    Quelqu’un pourrait-il éclairer ma lanterne ?
    Ce n’est pas pour moi une « photo » digne d’un musée quoi qu’elle puisse signifier ou représenter
    Mais je ne suis pas de la génération qui a appris à « lire » les images, à les décrypter.
    Je ne comprends rien à celle-ci.
    J’y vois en fond la photo en noir et blanc d’une Vierge à l’Enfant en 3 D, genre moulage en stuc, camée ou bas relief et, en superposition, un « graphisme » à plat représentant 2 personnages : à gauche une homme filiforme unicolore rouge vif tourné vers la droite avec un sexe en érection couronné d’un anneau (comme une auréole au-dessus d’un ange ? comme une capote anglaise ?) ce personnage filiforme montrant d’un doigt de l’une de ses mains (droite ou gauche ? ) le personnage de gauche qui est, en gros de face (poitrine désarticulée en partie de face en partie de profil, présence de seins ?) , unicolore jaune d’or , non filiforme, mais en silhouette à la manière de Picasso, en position de Christ janséniste avec une tête faisant penser à un animal (chien ? autre?), des attaches de bras désarticulées et une jambe partiellement repliée sous l’autre.
    Je suis sans doute stupide, mais que représente cette scène au demeurant effectivement obscène en raison de ce sexe dressé, mais comment l’interprétez-vous ? Qu’y voyez-vous ? Y a-t-il un symbolisme des couleurs utilisées ? Que représente le personnage rouge (le Diable ? Mais il n’a pas de cornes !) ? et le jaune ? (un Christ cynocéphale, la tête de chien étant blasphématoire ? Mais ce blasphème remonte à l’antiquité romaine si je ne me trompe, il me semble avoir vu ça dans l’un de mes livres de latin dans les petites classes de lycée) Le Diable aurait « baisé » le Christ selon ce « photographe » ? C’est l’interprétation que vous en faites ? Je dois dire que même pour en arriver à cette pauvre conclusion, j’ai dû « méditer  » un moment devant cette image !
    Avant de protester auprès de ce musée pour ce choix fort contestable dans cette exposition, j’aimerais fourbir mes arguments !!
    Car s’il fallait protester contre toutes les œuvres seulement moches ou/et obscènes dans les musées, une vie n’y suffirait pas !!

    Répondre
    • evelyne

      17 janvier 2014 à 20 h 48 min

      Bonsoir,

      Je vous réponds, c’est très simple , cet artiste blasphémateur qui ne se rend peut être pas compte de ce qu’il fait, a voulu montrer que le Christ n’a pas été conçu par le Saint Esprit et donc que Marie n’est Pas Vierge, donc qu’il y a eu rapport sexuel.
      La Vierge a été voulue sans péché par Dieu, car une femme humaine n’aurait pu supporter de porter en elle une Divinité.
      Lors de ses apparitions Marie a parfois déclaré être « l’Immaculée », sans péchés que Le Christ est venu en elle par le Saint Esprit: si Dieu est capable de créer la terre avec toutes les créatures…. créer un enfant pour lui par son pure Esprit est donc un jeu d’enfant.
      Donc, cet artiste soit est ignorant et a voulu s’amuser au dépend de la croyante chrétienne, soit il sait ce qu’il fait et alors…..gare à lui lors de son jugement devant Dieu.
      Bien cordialement
      Evelyne

      Répondre
      • Charlotte

        18 janvier 2014 à 11 h 07 min

        @ evelyne
        Merci de votre tentative d’explication mais qui ne me satisfait guère et qui ne répond pas à mes questions : que ou qui représente le personnage rouge en érection ? Pourquoi cet anneau au dessus du sexe ? Qui est le personnage jaune à « tête de chien » ?
        Par ailleurs vos explications théologiques confondent
        – la conception de Jésus par le Saint Esprit alors que Marie n’a point « connu » d’homme, c’est à dire sans relation sexuelle, d’où son nom de Vierge car elle a mis au monde Jésus sans avoir jamais eu de relation sexuelle auparavant ; cette conception virginale de Jésus est reconnue par toutes les confessions chrétiennes sans exception, elle est mentionnée très clairement dans la Bible (Évangile de Luc 1,34-35),
        – et ce que le dogme catholique appelle « ‘immaculée conception » (dogme proclamé le 8 décembre 1854, par la bulle Ineffabilis Deus, d’où sa célébration régulière dans l’église catholique tous les 8 décembre) qui est le fait que la Vierge Marie serait née sans péché, ce qui n’est pas biblique et que seuls les catholiques croient. Dans son cantique, en réponse au cantique de sa cousine Élisabeth, Marie proclame « Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu mon SAUVEUR, parce qu’ll a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. » Évangile de Luc 1,46-48. Si donc Dieu est son SAUVEUR, c’est qu’elle avait besoin d’ÊTRE SAUVÉE comme n’importe quel être humain et donc qu’elle a été pécheresse ! Cela n’enlève rien au fait qu’elle a sans aucun doute été une femme tout à fait exceptionnelle pour que Dieu l’ait choisie pour être la mère de son unique fils. Et sans aucun doute aussi, avons nous énormément à apprendre et à imiter de sa vie terrestre et de ce que nous en révèle la Bible.

        Répondre
  5. Maurice

    18 janvier 2014 à 8 h 11 min

    Ce n’est pas faux Charlotte, je me pose aussi la même question.

    Répondre
    • Charlotte

      18 janvier 2014 à 11 h 18 min

      Merci Maurice, je me sens moins seule dans ma « stupidité », et je vous écris cela sans absolument aucune intention vexatoire, puisque je m’inclus moi-même dans notre petit groupe de deux « stupides ».
      Et je suis réellement demandeuse que des experts en lecture graphique nous proposent leur décryptage de cette « image » qui tienne la route.

      Répondre
  6. André

    18 janvier 2014 à 12 h 38 min

    Quoi qu’il en soit, je ne vois qu’une image de haine superposée à une image d’Amour, une volonté de salir la noblesse d’une représentation du BIEN en appelant a la libération de bas instincts…Ceci n’est pas de l’Art mais une incitation à la transgression d’une morale pacifique.

    Répondre
  7. Gilberte

    18 janvier 2014 à 18 h 53 min

    si je considère le photographe et non son œuvre, je pense que les crétins et les musulmans imaginent que « fils de Dieu » veut dire que Dieu a un sexe et qu’il a engendré un fils. Pour les musulmans c’est l’horreur (ils n’ont pas compris), et pour les ignares comme ce photographe, ils en sont restés à Zeus et sa nombreuse descendance ;depuis la mythologie grecque, ils n’ont pas évolues. Pour évangéliser il y a du pain sur la planche

    Répondre
  8. Françoise

    18 janvier 2014 à 22 h 02 min

    Pour moi il est inutile de se creuser les méninges et d’user nos neurones (faisons-le pour les choses qui en valent la peine) à tenter de comprendre le « message » volontairement énigmatique de l’auteur de ces obscénités destinées à blesser, heurter profondément les chrétiens dans leur sensibilité la plus profonde. Elles ne font que le déshonorer et abaisser la réputation du musée de la photographie de Charleroi à mille lieux sous terre, et la direction avec. Je vais leur envoyer mon e-mail dans ce sens. Honte à eux tous !

    Répondre
    • manu

      19 janvier 2014 à 14 h 46 min

      Une indignation de plus qui vous parvient de l’autre bout de la planète (de Tahiti) car je ne comprend franchement pas ce que la dame charlotte persiste à vouloir à tout prix trouver une signification à de telle représentation pour en être « totalement », absolument, profondément…. sûre pour s’en indigner…une cervelle de moineau dans un corps d’adulte ???!!! De telles interrogations aussi ridicules valent tout autant que cette profanation gratuite cautionnée par un musée de renom (???!!!)

      Répondre
  9. Damien

    20 janvier 2014 à 18 h 34 min

    Réponse reçue ce jour, nous avons été 21 à écrire, c’est bien 🙂 mais nous pouvons mieux faire !
    Une exposition à venir sur les Chrétiens d’Orient

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter