Égorgement du jeune chrétien tunisien : les commentaires du Père Samir Khalil Samir


Le Père Samir Khalil Samir est un célèbre prêtre jésuite éyptien – il est né au Caire en 1938 – qui enseigne à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth la théologie catholique et l’islam. Cet universitaire de grand renom, et respecté chez les musulmans – il enseigne le christianisme aux imams à l’Institut Maqasid de Beyrouth et à même été invité à donner des cours à l’Université Al-Azhar du Caire –, est un homme pondéré qui œuvre à une meilleure compréhension entre chrétiens et musulmans. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages et de plus de cinq cents articles, généralement écrits en arabe ou en français, sur l’Orient chrétien, l’islam et l’intégration des musulmans en Europe et les relations entre chrétiens et musulmans. Il vient de commenter, le 8 juin, la vidéo abominable de l’égorgement, suivi de la décapitation, du jeune chrétien tunisien, pour le site AsiaNews, l’agence de presse de l’Institut Pontifical des Missions Étrangères (Pontificio Istituto Missioni Estere, crée à Milan en 1850). Ses commentaires sont donc d’importance. En voici de larges extraits accompagnés que quelques commentaires.

Description

« Ces tout derniers jours, AsiaNews a reçu une vidéo effrayante montrant la décapitation d’un jeune Tunisien accusé d’apostasie parce que, musulman, il s’était converti au christianisme. Dans la vidéo mise en ligne sur Youtube une personne masquée brandit un couteau et s’apprête à tuer un jeune homme allongé par terre et dont le visage est sans mouvement. Après que des prières rituelles ont été criées, et que le jeune homme maintenu au sol a murmuré quelques mots (une prière), un des hommes aux visages masqués, l’égorge, tandis que sang coule sans discontinuer, au cours d’une scène longue et horrible. À la fin, sa tête est brandie comme un trophée ».

Commentaire. La résignation de la victime et l’impassibilité de son visage dont seules les lèvres bougent légèrement – ce que beaucoup ont interprété comme une prière murmurée – ont troublé bien des spectateurs de cette scène abominable. Certains auront pu imaginer qu’il était presque inconscient comme s’il avait été préalablement drogué. Je ne m’avancerai pas sur cette voie, mais je la signale par honnêteté.

Origine de la vidéo

« La vidéo a été montrée pour la première fois sur la télévision de “Egypt Today” (Misr al-Tawn). “Égypt Today” est un journal très connu et respecté, et il a même une édition en ligne en Arabe. La personne qui a diffusé et commenté cette vidéo, Tawfik Okasha est un journaliste très connu et sérieux. Il est actuellement sous le coup d’attaques et de condamnations de différents groupes musulmans (Frères musulmans et salafistes) car c’est un critique public de l’Islam fanatique. La vidéo de la décapitation est précédée d’un avertissement d’Okasha quant à son visionnage si les gens sont sensibles, notamment les enfants, les jeunes filles et les femmes. À la fin, Okasha déclare : Mais frères, vous croyez que c’est cela l’Islam ? Vous faites une mauvaise publicité à notre religion. Ce film est vu en Europe, en Amérique, en Allemagne, en France, en Angleterre et partout. C’est l’image que nous donnons de nous-mêmes ».

Commentaire. Les précisions du P. Samir sur la personnalité de Tawfik (ou Tawfiq, selon la translittération anglaise ou française de l’arabe) Okasha sont les bienvenues. Elles confirment mes propres informations issues de sources égyptiennes (coptes) et font litière des affirmations honteuses provenant de lecteurs musulmans de mon premier article qualifiant Okasha de « copte extrémiste » et « d’islamophobe connu ». Or, le journaliste est bien un musulman mais hostile aux islamistes.

Authenticité de la vidéo

« On s’est interrogé sur la véracité des images. Les prières que vous entendez en voix off pendant que l’acte est perpétré, sont authentiques, ce sont des formules d’insultes bien connues contre quiconque abandonne l’Islam, des serments adressés à Dieu contre les apostats, les incroyants et tous ceux qui sont considérés comme ennemis de l’Islam.  Tawfik Okasha est assurément sincère et confirme sa ligne qui est de défendre l’Islam contre les islamistes. C’est précisément la raison pour laquelle il est la cible des extrémistes. Okasha croit à la véracité de la vidéo et la diffuse. Je n’ai pas les capacités de vérifier avec précision [son] authenticité. La séquence au cours de laquelle le jeune apostat est égorgé et décapité jusqu’au moment où sa tête est brandie triomphalement, semble avoir été tournée en continu. Mais il est frappant qu’un homme sur le point d’être tué demeure si calme, sans réaction, murmurant quelques mots, sans bouger. Ce qui est surprenant, cependant, c’est qu’un simple couteau soit utilisé pour la décapitation qui dure deux bonnes minutes, ce qui augmente l’horreur chez le spectateur. Habituellement, l’exécution des apostats est pratiquée par des bourreaux spécialisés avec une épée affûtée et d’un coup net. La vidéo est sans l’ombre d’un doute destinée à terroriser quiconque voudrait devenir chrétien. Il est important de noter que cette vidéo n’a pas été diffusée par des personnes ou des groupes antimusulmans mais par des gens qui veulent défendre l’Islam et dénoncent les fondamentalistes. Le commentaire que fait Okasha est : “Ce que vous voyer ce n’est pas l’Islam et ce n’est pas acceptable”. Son commentaire est donc pro-musulman et anti-terroriste. La brutalité sauvage des terroristes musulmans montrée dans cette vidéo n’est pas une surprise : nous avons parfois vu de semblables exécutions avec des vidéos en provenance d’Irak. Même les prières que vous entendez récitées par l’imam sont vraies, il[s] les connai[ssen]t par cœur, elles ne sont pas déclamées de façon littéraire ou théâtrale ».

Commentaire. Très importante remarque : la scène filmée n’est pas montée (ce qui pourrait laisser suspecter une “mise en scène” de séquences tournées indépendamment les unes et autres et montées comme on le fait dans les films de fiction). Sur l’attitude vraiment “frappante” de la victime, je renvoie à mon commentaire précédent qui n’est qu’une conjecture car il est soutenable qu’une sainte résignation et qu’un abandon total à la volonté de Dieu soient le ressort de cette attitude. Cela s’est vu chez nombre de martyrs dans l’histoire de l’Église. Les égorgements d’“apostats” au couteau par des islamistes, suivis ou nom de décapitation, ne sont pas exceptionnels (voir ici, ici et).

Tunisie ?

« Il n’y a aucun détail précis qui permette de déterminer avec précision que cette vidéo a été tournée en Tunisie. Notamment parce que ce pays est l’un des plus libéraux en matière d’Islam et l’Ennhada, le parti des Frères musulmans désormais au pouvoir, veut promouvoir une image de grande tolérance. D’un autre côté, les islamistes sont devenus aujourd’hui un groupe international capable de s’infiltrer partout. On les trouve aussi en Syrie, mélangés à l’opposition qui a déclaré la “guerre sainte” contre Assad. Nous les avons vus de même en Libye mélangés à l’opposition à Kadhafi. L’islamisme extrémiste et terroriste est devenu un mouvement international ».

Commentaire. La localisation du tournage en Tunisie – ce qu’affirme Toufik Okasha sans en apporter la preuve – est une conjecture. Le fait, comme je l’ai déjà écrit, que la prononciation de l’arabe par celui qui récite les prières – donc l’imam du groupe – soit plutôt caractéristique du Machrek que du Maghreb, n’est pas un argument suffisant pour exclure a priori la Tunisie comme lieu du supplice. Par contre, la nationalité tunisienne de la victime gagne en probabilité selon des informations qui m’ont été transmises et en provenance même de Tunisie.

Source : AsiaNews.it (8 juin)

10commentaires
  1. susie

    10 juin 2012 à 13 h 18 min

    [Administrateur. Voyez ci-dessous un des ces commentaires imbéciles dont cette tragédie semble exciter l’inanité. Outrances, affirmation “CAPITALISÉÉ” mais sans l’ombre d’une preuve, arguments misérables… Je le laisse ici et en l’état pour la honte de son expéditeur/expéditrice]

    […] il me semble que vous vous en foutez pas de la foi det cet homme tué, c la nationalité qui semble intéresser, et comme on est au début de la saison touristique, vous faites tout pour saboter le tourisme en Tunisie, en propageant maintes fois la même vidéo, ceci dit il n’a JAMAIS été démontré que le lieu du crime est la Tunisie. Par contre les millions de personnes tuées et décapitées en Irak par les américains, ne semblent pas faire beaucoup d’effet, ah j’ai oublié quand on tue les musulmans, c’est bon :)

    Répondre
  2. Melmiesse

    10 juin 2012 à 19 h 36 min

    Jésus a dit: ne séparez pas le bon grain de l’ivraie Dieu le fera le dernier jour ». Mais Mohammed a dit « tuez les apostats » ce sont les musulmans qui décident qui doit être supprimé Sont-ils soumis à Dieu ces musulmans qui tuent les êtres créés par Dieu? n’est-ce pas plutôt les chrétiens les vrais soumis

    Répondre
  3. Rolland

    10 juin 2012 à 22 h 34 min

    Susie devrait apprendre à lire correctement et à mieux comprendre ce qui est écrit. Il n’y a aucune affirmation dans ces commentaires. Seulement des suppositions prudentes.

    Répondre
  4. Pingback: RCS » Blog Archive » Q4 : Quel avenir pour notre civilisation ? |

  5. Marie jeanne jourdan

    12 juin 2012 à 23 h 36 min

    Ce mépris de la vie me révulse, il est temps de « parler honnêtement » des religions et d’agir efficacement contre la propagation de l’obscurantisme et le despotisme des incultes.
    1/Lisons tous le Coran et rappelons à ceux qui agissent en son nom que:
    – Mahomet se réclame de « la lignée des prophètes issus d’Abraham », « le dernier », et donc « l’héritier de la promesse à Abraham ».La bible est pour lui sacrée, témoignage des actions des communautés qui l’on précédés, les musulmans n’ont pas à les juger, car c’est de leur actes propres que Dieu les jugera, ces communautés ont agi par le passé et c’est Dieu seul qui les juge.
    – L’Islam à l’origine est bien plus un mouvement politique qu’une religion. La promesse pour les descendants d’Abraham est l’établissement d’un royaume de Dieu sur des terres situées entre le Nil et l’Euphrate(voir livre biblique de la genèse). A l’origine, Mahomet invite les « croyants » à se tourner vers Jérusalem, mais les juifs ne le reconnaisse pas, il décide donc de choisir la Mecque. A cette époque, un grand nombre de communautés chrétiennes deviennent dissidentes vis à vis de Byzance, siège du pouvoir romain impérial dont le christianisme est religion d’état et l’empereur chef des croyants et se considère comme le suzerain du Pape en occident, alors que ce dernier revendique l’autorité suprême.Mahomet prend part au querelles de son temps, le dogme qu’il proclame est d’inspiration chrétienne de la secte nestorienne, très répandue à cette époque, et la seule qui sera dispensé de verser « la dîme » car Mahomet fit alliance avec elle. Il réfute l’autorité et du Pape(refus de la croyance en la « sainte trinité »)et de l’empereur(le pouvoir impérial lui apparait comme corrompu. L’Islam instaure donc une « administration » nouvelle, la mosquée doit être construite en terre d’Islam, c’est à dire sous administration islamique.Lors de la conquête de l’Egypte, il rassure les autorités religieuses, les assurent qu’il partage le même respect que les chrétiens concernant Jésus(un homme parfait sur qui est descendu le verbe de Dieu, né d’une vierge, une femme parfaite)et sa mère Marie.
    Mahomet, refuse d’être déifié, il dit être un homme de la tribu de Quraïch, qui juge selon LES USAGES DE SON TEMPS. Il a un rôle de chef d’une nouvelle communauté qui s’unit et refuse l’autorité romaine.
    Selon le Coran,ce jeune homme n’aurait pas dû être jugé comme apostat tout simplement parce qu’il n’aurait pas dû être musulman, l’autorité de l’Islam ne devant s’imposer qu’entre le Nil et l’Euphrate.
    Dans le Coran il est écrit que si la poésie peut être apprécié, l’étude des sciences est d’un intérêt supérieur.
    Hors l’Islam, tout comme le Judaïsme ou diverses religions chrétiennes, encourage des croyances d’un autre âge. Depuis Mahomet, les progrès de la science sont fulgurants, nous sommes dans un autre monde, les usages du temps de Mahomet, ne peuvent donc pas être ceux de notre temps.
    Nous sommes dans un monde où existe internet, un monde de la pensée planétaire, et donc dans ce monde, la force spirituelle qui doit le diriger esr sur ecolobabisme.com, lire sur ce site « l’écolobabisme la religion des partisans de la vie », une force de solidarité qui pourra nous permettre de faire face à un cataclysme écologique planétaire. Lire également dans catégorie histoire et religion, la vie de Jésus, articles sur le Coran ou sur les évangiles, les calendriers écolobabistes.

    Répondre
  6. Pingback: Égorgement rituel : un commentaire du Père Samir Khalil Samir S.J. | Observatoire de la christianophobie |

  7. Pingback: RCS » Blog Archive » Le silence de la CEF, du SRI et de ” La Croix ” : vers un scandale apocalyptique ?… |

  8. Pingback: L’égorgement des chrétiens ! « Shalom Israël |

  9. Pingback: ¡El degollamiento de los cristianios! « Shalom Israël |

  10. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Kto : quel avenir pour les chrétiens d’Égypte ? |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »