FIFA : une censure antichrétienne inadmissible


Neymar - copie

Averti par des sources espagnoles, je gardais ce sujet sous le coude depuis le 13 janvier attendant d’avoir le temps d’en traiter. InfoChrétienne me facilite la tâche puisqu’il a abordé hier cette affaire, et je reproduis ci-dessous l’article que ce site lui a consacré. Il est proprement inadmissible que la Fédération Internationale de football association (FIFA) se soit cru autorisée à “gommer” la mention « 100 % Jesus » imprimée sur le bandeau du célèbre footballeur brésilien et chrétien protestant Neymar da Silva Santos Júnior. En raison, notamment, des scandales qui l’éclaboussent, la FIFA ne me semble pas qualifiée pour donner des leçons de morale… Le site catholique espagnol Hazteoir a lancé une pétition que j’ai signée. Vous pouvez aussi le faire : c’est ici !

En juin 2015, Neymar avait fêté sa victoire en Ligue des Champions en arborant un bandeau « 100 % Jesus » sur son front. Une manière de remercier Jésus d’un succès dont il rêvait ! Une belle manière d’élever le nom de Jésus devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs. Ce témoignage de foi avait alors créé la polémique car il avait été perçu comme acte de prosélytisme, ce que la FIFA interdit sur les stades depuis 2009. Dans la vidéo officielle de la FIFA pour la présentation des nominés au Ballon d’Or 2015 le 11 janvier 2016 à Zurich, le « 100 % Jesus » de Neymar a été effacé de son bandeau ! La FIFA affirme avoir retouché ces images « par respect », certainement pas le respect des opinions religieuses du footballeur ! Neymar est un joueur brésilien et un chrétien convaincu, lorsqu’il avait 14 ans son pasteur aurait prophétisé qu’il deviendrait un jour un des plus grand joueurs de foot au monde.

neymar

Source : InfoChrétienne, 15 janvier

11commentaires
  1. Gérard P.

    17 janvier 2016 à 9 h 39 min

    N’importe quoi!
    Et si un joueur marque 100% Ahlla????
    Aura-il une médaille? Bataille spirituel quelle dérive pour le veau d’or?
    La folie à nos trousse et la fain qui nous pousse, la misère!!!

    Répondre
  2. frannot

    17 janvier 2016 à 14 h 42 min

    …. ah oui, évidemment. et pdt ce tps les musulmans nous infligent leur prière dans les vestiaires et sur les stades… sans que personne n’y trouve à redire.

    Répondre
    • personne

      18 janvier 2016 à 11 h 07 min

      si toi

      Répondre
  3. Jambon Alain

    17 janvier 2016 à 17 h 57 min

    Difficile de se prononcer sur ce sujet.
    Je suis Catholique et ancien sportif, cette inscription est-elle un acte de prosélytisme? Pour moi oui, tout comme j’ai pu voir dans une émission télévisée un jeune porter une kippa ou avoir entendu l’année dernière que d’autres s’arrêtaient en plein match pour faire la prière.

    Il faut mettre des limites, le sport est le sport, la religion est la religion. Par contre les limites doivent être les mêmes pour tous.

    Répondre
    • Maurice

      18 janvier 2016 à 7 h 32 min

      – Il faut mettre des limites, le sport est le sport, la religion est la religion. Par contre, les limites doivent être les mêmes pour tous. –
      Là est le hic, les limites ne sont pas les mêmes pour tous, d’ailleurs pour certains il ne doit pas y en avoir de limites, sans ça pourquoi des prières auraient-elles pu se faire dans des vestiaires et sur le terrain lors de la mi-temps sans que rien en soit dit ?

      Répondre
    • Roban

      18 janvier 2016 à 22 h 24 min

      Je suis d’accord avec vous Alain. Ce bandeau avait été perçu comme un acte de prosélytisme, par la FIFA et je pense qu’elle aurait tout autant refusé un bandeau portant l’inscription « Je suis Allah »
      Le sport est un sport, pas une religion !

      Répondre
  4. MEYER

    18 janvier 2016 à 9 h 06 min

    D’accord avec vous … mais n’oubliez pas que la « FIFA » est presque 100% aux mains de financiers musulmans … rien d’étonnant donc, qu’elle donne des leçons de morale aux ‘autres’ … De plus, j’ai cliqué sur votre bouton ‘c’est ici’ : réponse ; ERREUR SERVEUR La censure ‘morale’ de la FIFA va loin …

    Répondre
  5. rorol

    18 janvier 2016 à 9 h 27 min

    il est interdit de dire ce qu’on est, honte, on s’écrase face à une religion qui tue

    Répondre
  6. gerard

    18 janvier 2016 à 11 h 33 min

    la cervelle des pousses ballons ne vas pas loin ,et ils ne sont pas les seul,la poursuite de l’argent quand elle obstrue le résonnement transforme l’homme en déchet.

    Répondre
  7. Ernst Laub

    18 janvier 2016 à 17 h 48 min

    Sepp Blatter est chrétien (catholique) comme la grandes majorité des Valaisans et en même temps il est russophile. Ça explique beaucoup : Il dérangeait les Américains et les Arabes!
    Quant aux Français et leur stratégie en faveur de la Francophonie : Intelligent comme il est, le gouvernement Français préfère quelqu’un au commande de la FIFA qui ne comprend pas du tout le Français au bilingue (franco-allemand, voire multilingue) Suisse qui est Sepp Blatter.

    Répondre
  8. Gisèle

    18 janvier 2016 à 23 h 17 min

    Vive le sport ! Le vrai ! celui qui ment ! celui qui vole sans regrets , les supporters naïfs ! celui qui paie les joueurs pour qu’ils perdent ! :)) ( scandale du tennis au Royaume Uni )

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »