Grèce : profanation musulmane d’une église en Crète


crete-une

Hier, vendredi 16 décembre, un musulman (ou plusieurs), a pénétré dans l’église orthodoxe Saint-Michel-Archange proche de Lagoliou en Crète (Grèce), un lieu de pèlerinage vénéré des orthodoxes grecs. Il l’a vandalisée, profané et incendié l’iconostase et d’autres endroits de l’église, et il a tracé sur les murs des Allahou Akbar (dieu est le plus grand).

moires5-549x600

moires6-450x600

Source : Protothema.gr, 17 décembre (merci M. M. P. de ce signalement)

11commentaires
  1. GUILLOM

    17 décembre 2016 à 17 h 58 min

    Je suis catholique et JAMAIS je ne me permettrais de profaner un temple, une synagogue ou une mosquée. Ce n’est même plus un manque de respect c’est… Je ne trouve pas le mot qui convient

    Répondre
  2. Pingback: Grèce : profanation d’une église en Crète par un musulman - Les Observateurs |

  3. Gisèle

    17 décembre 2016 à 22 h 53 min

    Un acte satanique . La marque de Satan l’ennemi de Dieu .

    Répondre
  4. Pingback: actualitserlande |

  5. jean tzanakakis

    18 décembre 2016 à 8 h 16 min

    Pour ce qui se passe en Grece… profanation d’une eglise…,
    Ces musulmans sont des refugies hospitalises qui viennent en Grece et se considerent juste de passage.
    Vous vous imaginez ce qui arriverait s’ils etaient en permanance en Grece.
    Vous avez totalement raison de dire que c’est le fruit de l’enseignement de la haine antichretienne dans tous les pays musulmans.
    Tous ceux qui ont vecus dans le monde musulman le connaissent car ils ont souffert.
    Seul le monde occidental du liberalisme continue a l’ignorer.
    Les consequences commencent a se devoiler,
    A tous les chretiens
    Joyeux Noel
    moins de victimes de cette guerre contre les chretiens de l’Orient.

    Jean/Ioannis d’Athenes.

    Répondre
    • Arnaud Champernay

      18 décembre 2016 à 19 h 11 min

      Joyeux Noel Giannis. Dire que la Crète était épargnée, c’est fini le paradis Crétois.

      Répondre
  6. Pingback: Opinion : le “deux poids, deux mesures” expliqué… - L'observatoire de la ChristianophobieL'observatoire de la Christianophobie |

  7. Pingback: Christianophobie: Comment les médias minimisent et nient la responsabilité de l'islam - Les Observateurs |

  8. Pascal

    18 décembre 2016 à 15 h 00 min

    La Grèce a payé très cher son homogénéité confessionnelle par la perte de ce que les Grecs nomment à raison « les patries inoubliables ». Pour prévenir les conflits les diplomates avaient exigé à Lausanne une séparation entre chrétiens et mahométans. Les Grecs qui habitaient l’Asie mineure et la Thrace orientale depuis l’antiquité durent partir.

    Aujourd’hui c’est paradoxalement l’homogénéité confessionnelle de la Grèce qui est décriée, ce qui revient à lui dénier qu’elle vive en paix, en sécurité, indépendante et souveraine, à lui dénier jusqu’à son existence.

    Répondre
  9. Aliénor

    18 décembre 2016 à 17 h 12 min

    ces gens n’ont aucun respect des autres, ils ne connaissent que les rapports de force !

    Répondre
  10. Françoise

    18 décembre 2016 à 18 h 59 min

    Jusqu’ici la Grèce était plutôt épargnée par les aces christianophobes. Mais non, ça commence !!! Elle qui a accueilli avec une générosité sans bornes tous les réfugiés musulmans pour la plupart arrivant sur ses côtes, les secourant en mer, touchée par la baisse du tourisme, épinglée par Bruxelles … c’est la honte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter