Ille-et-Vilaine : incendie suspect de l’église de Parigné


parigne-leglise-ravagee-par-un-violent-incendie-en-images_7

J’avais sous le coude, depuis le 29 février, le signalement d’un violent incendie qui a éclaté dans l’après-midi de ce jour-là, détruisant en grande partie le toit de l’église Notre-Dame de Parigné et endommageant son intérieur. J’attendais plus d’information, car les premiers articles de presse signalaient des que des travaux de soudure avaient été effectués le matin dans l’église, mais une dernière information signale :

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour déterminer les causes de l’incendie. Selon les premiers éléments, des travaux de soudure avaient été effectués dans la matinée, mais rien ne permet de faire le lien avec le sinistre.

L’incendie, qui aurait pris sans doute à l’intérieur de l’église dans la chapelle de l’abside, est donc suspect. J’attends d’autres informations, mais je tenais à vous signaler les derniers développements connus.

parigne-leglise-ravagee-par-un-violent-incendie-en-images_8

Source : Ouest-France, 1er mars

4commentaires
  1. Gérard P.

    2 mars 2016 à 11 h 50 min

    Travaux de souduires:Reste à savoir de quel confession ou partie politique fut le soudeur?
    Déjà à Nante il y avait un soudeur ?
    Tout compte fait cela fait deux églisz hors d’usage.Si le soudeur fut musulman alors????
    Ou communiste alors cela permet de comprendre!

    Répondre
    • Denis F

      3 mars 2016 à 13 h 22 min

      Je plussoie.
      Et j’ajoute qu’à l’avenir tout paroissien disponible devrait pouvoir accompagner les personnels d’entretien, de réparation, etc.
      Simplement pour vérifier que les appareils sont débranchés, éteints, arrêtés, etc.

      Répondre
  2. Roland

    4 mars 2016 à 1 h 21 min

    (1) le risque d’incendie serait réduit si les curés et fabriques n’avaient pas pris l’habitude d’entasser le mobilier qui les gênent (Statuaires, chaises, etc…) dans les combles, mauvaise habitude renforcée dans la période postérieure au concile de Vatican 2.
    (2) je m’étonne que la loi impose la présence de détecteur de fumées dans le moindre des appartements habités et aucun dispositif d’alarme dans les édifices publics !
    (3) Comme d’habitude en France aucun protocole de sécurité n’est mis en place (règles, moyens et personnel de contrôle) pour les travaux effectués dans les bâtiments de l’Etat ou des collectivités,
    (4) On ne peut que regretter que les bâtiments du culte catholique ne soit pas suffisamment assurés contre les dégâts du feu et de l’eau.

    Répondre
    • MONTEMBAULT

      24 janvier 2017 à 16 h 20 min

      tout a fait d’accord avec vous , mais la responsabilité doit aussi etre partagée avec la mairie propriétaire de l’édifice ,c’est au maire de faire enlever tout matériau risquant de propager un incendie ,méme de maniére non volontaire…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter