Irak : un chrétien enlevé, torturé et décapité


Voici un article tiré du site de la courageuse association Aide à l’Église en Détresse (AED), sur un “fait divers” abominable, et ponctué de remarques de grand intérêt de prélats chrétiens sur la situation du “dialogue” entre chrétiens et musulmans. De quoi redresser l’“irénisme” trop souvent constaté en France, et ailleurs, sur cette question, et montrer le vrai visage de la christianophobie en Irak. D.H.

  • L’assassinat d’un chrétien dans la ville nord-irakienne de Kirkouk a provoqué l’épouvante parmi les fidèles du pays. Yacob Ashur Issa, 29 ans, simple travailleur, a été retrouvé décapité et mutilé le 16 mai 2011, car sa famille, sans ressources, n’avait pas réussi à trouver les 70 000 € de rançon exigés. Les négociations ayant échoué, les ravisseurs ont torturé leur victime avant de la décapiter. La police a retrouvé son corps près d’un pont, ponctué de « marques horribles de torture ». Ses yeux avaient été arrachés. « Aucun être humain qui croit en Dieu et respecte la vie ne peut commettre de tels actes », a déclaré Mgr Louis Sako, archevêque chaldéen de Kirkouk. Le prélat a également exprimé son inquiétude pour le devenir de sa veuve et de ses trois enfants désormais sans père.
  • Lors d’un entretien avec l’AED, Mgr Sako, a déclaré qu’il admirait que la foi de ses paroissiens soit en permanence vigoureuse, malgré tant de violence. « Au cours de toutes ces années, je n’ai jamais entendu parler de la conversion du moindre chrétien à l’Islam, malgré les multiples menaces« , a affirmé Mgr. Sako. En revanche, des musulmans viennent régulièrement dans son église pour se faire baptiser. « Mais je n’ai pas le droit de les baptiser. Il n’y a pas de liberté religieuse ! »
  • L’archevêque chaldéen catholique d’Erbil, Mgr Bashar Warda, estime que la décapitation du jeune chrétien à Kirkouk visait à intimider les chrétiens. « Désormais, chacun paiera immédiatement la rançon. » Il suppose que des islamistes se cachent derrière ce crime, et a appelé les ecclésiastiques musulmans d’Irak à faire comprendre à leurs fidèles qu’un tel meurtre est un crime contre l’humanité et contre la foi. « Il est inconcevable que dans certaines mosquées, la haine contre les fidèles d’autres religions continue d’être prêchée », insiste-t-il.
  • L’archevêque syro-catholique de Mossoul, Mgr Yohanna Petros Moshe, a en revanche déclaré à l’AED ne pas croire que des motifs strictement religieux résidaient derrière une telle violence. Pour les bandes criminelles, il est plutôt question d’argent. Mgr Moshe a toutefois attesté que les bandits pouvaient être instrumentalisés par des courants politiques radicaux. « Certains disent même que les criminels sont payés par les partis », a-t-il ajouté.
  • Une délégation de l’AED se trouve actuellement en Irak, pour s’informer de la situation de l’Église dans le pays. Au cours de différents entretiens, tous les chrétiens irakiens interrogés ont exprimé des doutes quant au bon exercice du dialogue interreligieux. Un prêtre, qui pour des raisons de sécurité ne souhaite pas être nommé, a déclaré après le meurtre : « Les musulmans nous parlent constamment de cohabitation paisible. Mais quelque chose comme ce meurtre arrive, et aucun ecclésiastique musulman ne le condamne. Que devons-nous en penser ? » Un autre prêtre a ajouté : « Il n’y a pas de dialogue interreligieux. Quand nous voulons parler avec des chefs musulmans, ils viennent, prêchent et repartent. Mais ils ne nous écoutent pas. »
  • Le maire d’une agglomération chrétienne a confié à l’AED que les chrétiens de son village, situé près du fief terroriste nord-irakien de Mossoul, se protègent par des murs de béton, des barrières routières et des gardes armées contre les terroristes et les criminels. « Nous supposons qu’il y a en Irak des courants politiques qui paient ces criminels pour qu’ils fassent la chasse aux chrétiens. » Il estime, comme Mgr Warda, que certaines mosquées iraquiennes ne prêchent que l’intolérance. « Si j’abandonnais le christianisme, personne ne me poursuivrait pour me couper la tête. C’est la différence avec l’Islam ».

Source : Aide à l’Église en Détresse (AED)

8commentaires
  1. Véronique

    10 juin 2011 à 15 h 10 min

    Atroce.
    Et dire que la longue histoire du monde est accompagnée de ces horreurs ! allez après cela nier l’existence du diable !

    Répondre
  2. Michèle

    11 juin 2011 à 7 h 59 min

    Oui,en ce qui concerne l’incroyable irénisme de certains milieux chrétiens : à ceux qui soulignent que ce sont les musulmans qui sont les plus nombreux à être victimes d’attentats ( et pour cause, ils sont bien plus nombreux!) on peut faire remarquer que ce sont les chrétiens qui sont les victimes « privilégiées » des actes de torture les plus barbares.La barbarie tue aveuglément, mais il y a des « régimes de faveur ».

    Répondre
  3. athanase

    11 juin 2011 à 8 h 09 min

    Faqtûlu-l-mushrikîna
    Tuez les associateurs= les chrétiens
    sourate 9 verset 5

    Lisez les versets suivants dans l’ordre
    Sourate 9
    verset 1
    verset 3
    verset 5
    verset 29

    Sourate 2
    Versets 190 et 193

    Sourate 5
    verset 51

    verset 72
    à lire avec la sourate 53 verset 19 et 20

    sourate 5 verset 46

    de la part d’un mushrik et fier de l’être

    Répondre
  4. philippe

    11 juin 2011 à 11 h 02 min

    Bien évidemment cher ami athanase, je partage ce que tu sais déjà; J’ai lu le coran en entier, et j’invite nos frères et soeurs chrétiens à le faire aussi; Ils comprendrons que le bon et vrai musulman se doit de liquider TOUT ce qui n’est pas musulman; « dialogue intereligieux = Foutaise »… Voilà la seule Vérité, mes amis…. Prions pour nos amis chrétiens, mort de cette barbarie islamique, et prions pour que nos frères chrétiens encore vivant ouvrent enfin les yeux… (surtout nos chefs ecclésiastiques).Amen+++.

    Répondre
  5. Valentin

    11 juin 2011 à 16 h 05 min

    Et pendant ce temps, en France, que fait l’UMPS ?
    Il se sert de l’argent du contribuable pour financer des mosquées, et fait venir toujours plus d’immigrés muzz chez nous.
    Si seulement on pouvait leur remettre à chacun d’entre-eux le coran et le leur faire lire…

    Répondre
  6. laforet

    12 juin 2011 à 15 h 52 min

    Effectivement, le coran prône la guerre sainte, et l’islamisation à coup de sabre. Mais Dieu merci, tous les musulmans en France ne sont pas de cet avis. Ailleurs c’est autre chose malheureusement.

    Cependant,il est choquant que même chez nous,il puisse arriver que des chrétiens orientaux aient à souffrir à cause de leur foi.
    Certains de mes amis coptes ou orthodoxes et catholiques vivant ici dans des quartiers à majorité musulmane sont harcelés parcequ’ils refusent de se convertir, et ils sont extrèmement mal vus.
    De plus ils n’osent pas se plaindre ouvertement, et si ils ne vous connaissent pas vous affirmeront que tout va bien en souriant.

    . Pendant ce temps d’autres pensent au dialogue inter religieux….
    Paix à tous frères et soeurs en Christ

    Répondre
  7. Giulio Verne

    8 décembre 2015 à 20 h 16 min

    La Chrétienté a connu elle aussi des périodes sombres au Moyen-Age (Inquisition, etc). Le pouvoir de l’église catholique était immense.

    Mais maintenant que tout celà est terminé, il faudrait que ça s’arrête en Islam…

    Répondre
  8. Pingback: La décapitation, un art enseigné par Allah (Coran 8.12 ; 47.4)... - Islam & Vérité |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »