La Réunion : une statue de la Vierge de nouveau profanée


Vierge 3 - copie 2

Le Père Fabrice Ibrahim, curé de la paroisse Sainte-Agathe, commune de La Plaine des Palmistes [et non de Sainte-Rose comme précédemment indiqué] à La Réunion, m’a signalé en début d’après-midi une nouvelle profanation contre la statue de la Vierge (dite « au parasol »), un lieu où les fidèles réunionnais aiment venir prier. En janvier 2014, cette statue avait été décapitée (voir ici et ). Ce coup-ci, on ne nous fera pas croire que c’est un effet du vent…

signale par un lecteurStupeur ce mardi 28 avril à Sainte-Rose. Des tags de couleur rouge ont été découverts sur la Vierge au Parasol. Et le visage de cette statue n’a pas été épargné : à la bombe rouge, des larmes sillonnent les joues de la Vierge au Parasol. Des « fausses croix gammées » ont également été découvertes mais selon les gendarmes, ces reproductions seraient mal réalisées.  Alertés, les gendarmes se sont rapidement rendus sur place pour procéder aux constatations d’usage. Le curé de la paroisse de Sainte-Rose s’est également déplacé et il n’a pu que constater les dégâts. Ce matin, les habitants et touristes sont stupéfaits. Interrogés sur place, ils ne parviennent pas à comprendre pourquoi la Vierge au Parasol a été prise pour cible. Le parcours de la statue de la Vierge au Parasol n’a pas été un long fleuve tranquille. En 1961, elle est recouverte par la lave. Une nouvelle version est construite deux ans plus tard. En 2002, menacée par une autre coulée de lave, la statue est déplacée à Piton Sainte-Rose avant d’être replacée à son site originel. Mais rebelote en 2005. Suite à ces difficultés, des travaux ont été entrepris pour permettre à la statue d’être installée définitivement au Grand Brûlé le 15 août 2011. La même année, une réplique de la statue a été façonnée, pour que la Vierge n’ait pas à être déplacée pour la fête de l’Assomption. Suites aux dégradations commises durant la nuit du 28 au 29 avril sur le site de la Vierge au Parasol – situé entre le hameau de Bois Blanc et le Grand Brûlé (en bordure de la RN 2 qui relie Sainte Rose à Saint Joseph) –, la gendarmerie lance un appel à témoins. En cas d’information : contactez la Gendarmerie de Sainte Rose au 02 62 47 20 20 ou en composant le 17 (numéro d’urgence).

Mise à jour le 29 avril à 7 h 11.

Vierge 2

Vierge 3 - copie

Source : linfo.re (28 avril)

3commentaires
  1. Bardamu

    29 avril 2015 à 9 h 23 min

    Me trouvant en Guadeloupe fin 1996, j’avais déjà pu constater des profanations de calvaires, avec une inscription revenant souvent: « cadavre ».
    Donc, ce n’est d’aujourd’hui que les groupes sataniques se manifestent dans les Dom-Tom.

    Répondre
    • Goupille

      29 avril 2015 à 10 h 55 min

      Les DOM TOM sont irrigués par le Vaudou, syncrétisme entre pratiques africaines de magie noire et satanisme anti-chrétien.

      [modéré]

      Répondre
  2. Goupille

    29 avril 2015 à 10 h 52 min

    Travail d’amateur…
    Orthographe estampillé « Education Nationale » qui n’étonnera personne, pentacle qui devrait être la tête en bas, et croix gammées qui tournent dans le mauvais sens, selon l’article et les gendarmes…

    Même cela, ils ne savent pas faire.
    Total mépris.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter