Le “nettoyage ethnique” des catholiques de Bosnie-Herzégovine

Voici un article fort intéressant paru avant-hier sur le site de Radio Vatican (et signalé par le Salon Beige, un blogue “incontournable”). D.H.

Benoît XVI est préoccupé pour l’avenir des catholiques en Bosnie-Herzégovine. Les statistiques annuelles des curies diocésaines sont alarmantes. Il y avait 800 000 catholiques en 1991 dans le pays, ils ne sont plus que 440 000. Certaines paroisses ne comptent plus que quelques fidèles très âgés. Les évêques de Bosnie Herzégovine et de Croatie se sont retrouvés fin janvier à Sarajevo pour une assemblée conjointe, en présence du nonce apostolique. L’Osservatore romano publie le message qui leur a été adressé, au nom du Pape, par le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’État du Saint-Siège. Le texte attire l’attention des évêques sur la grave question de la survie de foi et de la population catholique dans le pays. Il salue la tenue d’une réunion conjointe, signe de l’unité entre les deux Églises, qui se distinguent par leur dévotion au Pape, par leur engagement ecclésial face aux nombreux défis auxquels le peuple croate est confronté, et par leurs gestes de solidarité à l’égard des plus démunis.
Il y a quelques jours, le cardinal Vinko Pulijic, archevêque de Sarajevo, avait dénoncé, selon ses propres termes, le nettoyage ethnique pratiqué contre les catholiques avec l’approbation tacite de la communauté internationale. Interrogé par l’association Aide à l’Église en détresse, le cardinal Puljic avait affirmé que les musulmans dominent tout et qu’ils poussent les catholiques à quitter le pays. Il est désormais très difficile en Bosnie-Herzégovine de construire de nouveaux lieux de culte, alors que, toujours selon le cardinal Puljic, rien qu’à Sarajevo plus de 70 nouvelles mosquées ont été financées ces dernières années par l’Arabie Saoudite. La guerre des années 90 a fortement affaibli les structures ecclésiales ; de nombreux réfugiés ont préféré ne pas rentrer en Bosnie, surtout en raison de la situation économique.
Le message du cardinal Bertone reconnaît la gravité de la situation et exhorte les évêques à ne pas se résigner ni se laisser décourager. Pour y parvenir, ils devront aussi collaborer avec les autorités civiles afin que le peuple croate puisse continuer à accomplir sa mission ecclésiale en Bosnie-Herzégovine.

Source : Radio Vatican

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

5 Commentaires

  • Répondre
    Jean Trifoullier Petibois
    2 mars 2012

    Les catholiques partis en Croatie, les orthodoxes allant en Serbie ou en Russie, les musulmans partout d’où les précédents sont partis.
    Le « mieux vivre ensemble » et le « respect des autres » a de beaux jours devant lui en ex-yougoslavie.
    *
    Si je me rappèle bien on nous a « vendu » la guerre afin de protéger des populations désarmées et impuissantes mais « gentilles » devant les « mèchants » serbes.
    Ayant eu plusieurs amis qui sont partis (volontaires) là bas (au passage ceux qui sont restés la bas ont sautés sur une mine musulmane…) ils m’avaient déjà largement ré-équilibré le tableau idyllique de nos gentils médias désintérésséset chougnards.
    *
    Depuis en Lybie on a pu voir encore le même processus : des méchants des vrais remplacés par… des intégristes enturbannés.
    *
    Je me permet une question :
    - à part pour vendre les prisonniers serbes aux kosovars afin que ceux ci puissent vendre leurs organes (renseignez vous si vous ignorez cette sainte horreur… dans laquelle les hautes autorités albanaises et l’UCK ont trempés jusqu’à l’os)
    - à part pour aller en bande tabaser à mort les vieillards serbes qui sont restés au Kosovo
    - à part pour financer des mosquées
    *
    Ils étaient OU les militants islamistes durant les sales guerres (y’en a pas eu qu’une pour ceux qui l’ignorent) des balkans après l’éclatement de l’ex-yougoslavie ? Ils pouvaient pas la gagner leur indépendance avec tout ce pognon de financement ?
    *
    On a bombardé la Serbie territoriale pour l’empecher d’aider ses extrêmistes au Kosova d efaire fuir les musulmans soit.
    Depuis les musulmans à coup d’exactions, de vengeance, de terreur et de silence géné des occidentaux ont réussi a éradiquer la présence serbe sur la terre natale de ce peuple.
    *
    Bien joué les maniaques du Kanjar (nom de la 9è division SS allemande pour ceux qui l’ignorent : division 100% musulmane avec aumonier et tout le tremblement… et qui s’est « illustrée » dans la lutte contre les serbes et les croates à grands coups de décapitations et de viols collectifs…)
    *
    Comme d’habitude les occidentaux sont tombés dans le panneau et comme en Tunisie, En Lybie, en Egypte et bientôt en Syrie on sait bien qui récupère la place après.
    Le VRAI nettoyage ethnique, la VRAIE purification ethnique et religieuse on voit bien qui la commet (et rappelons nous que dans l’ex-yougoslavie de Tito les musulmans étaient considérés comme un des peuples, pas une religion, non : un peuple à part entière au même titre que les croates, les serbes, les macédoniens etc…)
    *
    Courage à nos frères chrétiens, que le Ciel entende leurs prières.

  • Répondre
    Mgr de Cazenave Johanan
    3 mars 2012

    merci, Monsieur de mettre en évidence la balance du comportement occidental depuis longtemps, il reste à se demander à qui tout cela profite….pourquoi favorise t-on en Europe et aujourd’hui en Orient cette montée de l’Islam agressif qui conduit à une guerre civile inéluctable, qui a interêt à nous conduire à la guerre avec les musulmans et leurs alliés d’aujourd’hui comme les russes? Cherchez, et vous trouverez qui manipule et pourquoi….

  • Répondre
    Michèle
    3 mars 2012

    Bien d’accord avec les commentaires précédents, à ceci près que
    je ne crois pas que les occidentaux soient « tombés dans le panneau » (à l’exception du citoyen lambda). Qu’il y aie manipulation me parait évident.
    A qui profite le crime? Cherchons, en effet, qui trouve ou croit trouver son profit dans la balkanisation et les conflits inter religieux au Proche Orient, et en Europe…avec le concours des gaz toxiques répandus par FessesdeBouc.

  • Répondre
    poulain salvat
    3 mars 2012

    merci Jean Trifoullier,vous avez absolument raison!!

  • Répondre
    Bernard DUJARDIN
    6 mars 2012

    On assiste ici, comme avant la 2ème guerre mondiale, à la faiblesse chronique des démocraties occidentales, face à un islam extrémiste et aggressif, qui, si nous ne mettons pas en place une riposte puissante, dès maintenant, générera un troisième conflit, plus sanglant encore. Ils sont déterminés, alors que nous croyons encore aux palabres…
    Cela nous tombera sur le nez, et on demandera encore pourquoi… !

Laisser un commentaire