Le « testament spirituel » de Shahbaz Bhatti

« De hautes responsabilités au gouvernement m’ont été proposées et on m’a demandé d’abandonner ma bataille, mais j’ai toujours refusé, même si je sais que je risque ma vie. Ma réponse a toujours été la même : « Non, moi je veux servir Jésus en tant qu’homme du peuple ».

Cette dévotion me rend heureux. Je ne cherche pas la popularité, je ne veux pas de positions de pouvoir. Je veux seulement une place aux pieds de Jésus. Je veux que ma vie, mon caractère, mes actions parlent pour moi et disent que je suis en train de suivre Jésus-Christ. Ce désir est si fort en moi que je me considérerai comme un privilégié si – dans mon effort et dans cette bataille qui est la mienne pour aider les nécessiteux, les pauvres, les chrétiens persécutés du Pakistan – Jésus voulait accepter le sacrifice de ma vie. Je veux vivre pour le Christ et pour Lui je veux mourir. Je ne ressens aucune peur dans ce pays.

À de nombreuses reprises, les extrémistes ont tenté de me tuer et de m’emprisonner ; ils m’ont menacé, poursuivi et ont terrorisé ma famille. Les extrémistes, il y a quelques années, ont même demandé à mes parents, à ma mère et à mon père, de me dissuader de continuer ma mission d’aide aux chrétiens et aux nécessiteux, autrement ils m’auraient perdu. Mais mon père m’a toujours encouragé. Moi, je dis que tant que je vivrai, jusqu’à mon dernier soupir, je continuerai à servir Jésus et cette pauvre humanité souffrante, les chrétiens, les nécessiteux, les pauvres.

Je veux vous dire que je trouve beaucoup d’inspiration dans la Bible et dans la vie de Jésus-Christ. Plus je lis le Nouveau et l’Ancien Testament, les versets de la Bible et la parole du Seigneur et plus ma force et ma détermination sont renforcées. Lorsque je réfléchis sur le fait que Jésus a tout sacrifié, que Dieu a envoyé Son Fils pour notre rédemption et notre salut, je me demande comment je pourrais suivre le chemin du Calvaire. Notre Seigneur a dit : « Prends ta croix et suis-moi ». Les passages que j’aime le plus dans la Bible sont ceux qui disent : J’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !». Ainsi, lorsque je vois des personnes pauvres et dans le besoin, je pense que c’est Jésus qui vient à ma rencontre sous leurs traits.

Pour cette raison, j’essaie toujours avec mes collègues d’aider et d’assister ceux qui en ont besoin, les affamés, les assoiffés. »

Shahbaz Bhatti, (Cristiani in Pakistan. Nelle prove la speranza.[Chrétiens au Pakistan. Dans les épreuves, l’espérance] ), Marcianum Press, Venezia 2008 (pp. 39-43). Traduction française : Oasis.

Bookmark and Share

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

8 Commentaires

  • Répondre
    poulain salvat
    9 mars 2011

    à lire et à faire lire partout!!!

  • Répondre
    Omar
    10 mars 2011

    Je suis musulman mais je sympathie avec vous et je m’attriste de la mort de cet homme. En tant que fils de Dieu, je crois à la tolérance et à l’amitié entre les gens du Livre.

    Qu’Allah soit miséricordieux avec cet homme.

  • Répondre
    Michèle
    10 mars 2011

    Merci à Shahbaz Bhatti d’être un témoin authentique et un exemple lumineux de ce que doit être un disciple du Christ.
    Merci Omar de votre témoignage de sympathie. Oui, nous sommes tous enfants de Dieu, créés à Son image.
    J’ai grandi dans un pays musulman, j’ai l’expérience de l’amitié qu’il peut y avoir entre des chrétiens et des musulmans. Mais le combat n’est pas gagné, vous le savez!

  • Répondre
    10 mars 2011

    Merci Omar!
    puissent les chrétiens et les musulmans vivre ensemble dans la paix, car Dieu est un Dieu de paix.

  • Répondre
    Benoît
    10 mars 2011

    Bonjour Omar,
    .
    Vos sentiments humains vous honorent. D’autant qu’il est très rare de voir un musulman montrer de la compassion envers une victime d’autres musulmans.
    .
    Hélas pour Shahbaz et sa famille, ce sont des musulmans au nom de leur foi qui ont tué ce saint homme pakistanais. Comprenez que cela puisse laisser perplexe quant à la foi musulmane et sa prétendue tolérance.
    .
    Par contre, je le répète, je salue vos propos.
    Que Dieu soit surtout miséricordieux avec ses assassins.
    .

  • Répondre
    Mariano
    11 mars 2011

    Oui Shahbaz Bhatti était un saint. Il a fallu qu’il passe par sa Passion pour que nous le découvrions. Combien d’autres agissent et répandent le bien et l’Amour de Jésus Christ ainsi loin du bruit creux des médias.
    Que le Seigneur aie en pitié tous nos frères Chrétiens et Musulmans opprimés par des fanatiques qui ne savent pas ce qu’ils font.
    Merci à Omar pour son témoignage, nous aussi là-bas, nous vivions en paix, Chrétiens, Juifs et Musulmans, et les prêtres et les religieuses en soutane et en habit dans la rue étaient respectés par tous.
    Combien de fois ma mère infirmière n’a t’elle pas soigné gratuitement et aidé nos voisins musulmans qui nous le rendaient aussi par leur amitié et leurs cadeaux lors de l’Aïd ou de l’Achoura.
    Que de malheurs et d’oppression depuis, et tout cela au nom d’une soi-disant liberté, une  »indépendance » dont on récolte les fruits amers aujourd’hui.

  • Répondre
    klenik
    13 mars 2011

    ce testament spirituel ne doit pas seulement nous emerveiller, il doit nous servir d’exemple
    puissions-nous etre un jour a l’image de Shabbaz jusqu’au Martyr, si telle est la volonte de Dieu.
    je Prie de tout mon coeur et avec tout l’Amour que j’ai pour mes freres Musulmans, que je connais bien, pour que Jesus – cher Omar – vous montre le Chemin de la Verite et la Vie
    Soyez beni pour vos paroles de sympathie.

Laisser un commentaire