Les chrétiens d’Orient en danger d’extinction


baroness warsi

C’est l’avertissement lancé par une musulmane britannique – mais détestée par les islamistes du Royaume-Uni – d’origine pakistanaise, Sayeeda Hussain Warsi, baronne Warsi, ministre d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth dans l’actuel gouvernement de Bill Cameron.

Sayeeda Warsi, ministre anglais chargé des questions religieuses, s’est publiquement inquiétée du sort des chrétiens d’Orient qui sont même dans certaines régions « en danger d’extinction », a-t-elle rappelé lors d’un discours prononcé à l’université de Georgetown, aux États-Unis. « Je m’inquiète du fait que le berceau du christianisme, cette région du monde où il s’est propagé à l’origine, voie aujourd’hui une grande part de la communauté chrétienne fuir et ceux qui restent être persécutés. Ce qui est tragique, c’est qu’ils sont perçus de nos jours comme des immigrés, traités comme des étrangers alors même qu’ils sont présents dans la région depuis des siècles », a déclaré le ministre à la BBC.  Dans une tribune publiée par ailleurs par le journal The Telegraph, elle précise encore : « En Irak, la communauté chrétienne a chuté : ils étaient 1,2 million en 1990, ils sont 200 000 aujourd’hui. En Syrie, le bain de sang horrible auquel nous avons assisté a caché l’hémorragie de la population chrétienne dans le pays. Les responsables varient, ce sont tantôt les États, tantôt les terroristes, parfois même des voisins. »

Source : Médias-Presse-Info

11commentaires
  1. Rachel

    19 novembre 2013 à 8 h 11 min

    Albion se rappelle de la Syrie qu’elle assassine avec les Contras venus du monde entier tuer, détruire, massacrer en Syrie pour instaurer un pouvoir wahhabite ? Pas plus tard qu’hier, le journal Nice-Matin, papier et en ligne, publiait en première page sans honte, sans vergogne, que le jihad syrien recrutait sur la Côte d’Azur. Bref, que les assassins pouvaient se présenter à l’embauche. Les parents de ces jeunes gens crient à l’enlèvement…

    Répondre
  2. Jean-M

    19 novembre 2013 à 10 h 49 min

    Merci Seigneur. Et prions pour cette fille…

    Répondre
  3. francois

    19 novembre 2013 à 12 h 01 min

    L’intolérance des musulmans est totale et très violente car doctrinale. C’est le fléau qui dure depuis 1400 ans. Les chrétiens ne sont pas armés pour combattre les milices d’Allah. L’Occident baisse les bras. Les Russes sont les seuls à réagir. Les chinois ne se laisseront pas faire.

    Répondre
  4. Stéphan

    19 novembre 2013 à 15 h 37 min

    Dans les pays musulmans on tue les chrétiens ,dans nos pays on les accueille et on leur donne tout et ils se réfugient chez nous et certain foute la merde et veulent instaurer leur charia et nos politiques laissent faire il n’y a plus de boulot et on laisse venir des gens de partout on détruit nos pays et personne ne réagit pourtant ils serait temps

    Répondre
  5. Tevaihau

    19 novembre 2013 à 20 h 10 min

    Ici en Polynésie Française, nous nous sommes récemment mobilisés contre l’implantation d’une « mosquée » (il s’agirait plus d’une salle de prière en plein centre ville de Papeete). Aussitôt ouverte, aussitôt fermée pour cause de non-conformité, suite à la pression de l’opinion publique. Une enquête en cours démontre que le jeune imam autoproclamé, originaire de Seine-St Denis et qui est à l’origine de l’implantation de cette salle de prière, est issu du mouvement salafiste. Des réactions hostiles de la part des Polynésiens ne sont pas fait attendre aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la rue. De confession majoritairement chrétienne, la Polynésie n’est pas favorable à l’accueil de l’islam radical sur ses terres. Les quelques musulmans présents depuis plusieurs années chez nous se sont toujours montrés très discrets et respectueux de nos coutumes. De ce fait, ils n’ont jamais été inquiétés ou importunés. Mais depuis l’arrivée de cet imam qui semble vouloir s’incruster, la situation risque fort de changer en leur défaveur. Le peuple Polynésien s’oppose de manière catégorique à l’implantation de cette religion qui veut imposer sa charia; ça il en est hors de question.
    L’annonce de cette opposition, a suscité de vives réactions au sein de la communauté musulmane de métropole. Certains propos revêtent même un caractère ordurier. Mais qu’importe, le peuple Polynésien est un peuple libre et fier. Alors que ce soit clair : soit ils s’adaptent à notre manière de vivre, soit ils n’ont rien à faire chez nous. Il n’y a pas d’autre alternative pour eux!!!

    Répondre
    • Françoise

      21 novembre 2013 à 12 h 41 min

      J’ai envoyé à Monsieur Daniel Hamiche une vidéo sur une manifestation spectaculaire d’habitants de la Polynésie française s’opposant vigoureusement à la présence de musulmans et précisément à ce projet de construction d’une mosquée là-bas, tout en scandant « non à la charia ! ». Bravo à ces gens courageux !

      Répondre
  6. Marie Claude

    19 novembre 2013 à 20 h 17 min

    une chose importante est quand même à noter:cette femme,ministre britannique,est d’origine pakistanaise,et MUSULMANE.Or,son discours,dans cette université américaine,consiste à prendre la défense des chrétiens d’Orient et à dénoncer les persécutions dont ils sont victimes,de la part,notamment,de ses coreligionnaires!Peut-on s’autoriser à y voir l’influence divine?

    Répondre
    • Françoise

      21 novembre 2013 à 12 h 45 min

      Pour moi, oui Madame. Cette courageuse musulmane qui ne l’est pas vraiment a fait, fait ou va faire l’objet d’une fatwa et a besoin en tant que ministre de gardes du corps pour assurer sa sécurité car sa vie est en danger.

      Répondre
  7. mimi

    20 novembre 2013 à 8 h 00 min

    Beaucoup de personnalités politiques des pays sous coupe musulmane, se disent musulman mais cela ne signifie pas que dans leur for intérieur ils se reconnaissent vraiment musulman. Beaucoup ont compris combien cette technique de prise de pouvoir qu’est l’islam n’est pas une religion à proprement parler. S’ils se disaient agnostiques, (impensable de s’avouer chrétiens), ils perdraient toute fonction, tout pouvoir et seraient immédiatement persécutés , ils le savent donc maintiennent cette façade musulmane.
    Quand on regarde le visage de cette femme pn comprend qu’elle a pris sa distance face aux musulmans.
    Quant à de nombreuses femmes d’origine musulmane qui vivent en France, elles sont sociologiquement de communauté musulmane en famille, mais elles n’ont pas lu le Coran et ont vécu au contact de chretiens souvent généreux et intelligents. Il faudrait leur donner à lire des livres chrétiens sur Jésus Marie et tous les saints et à écouter des émissions chrétiennes parce qu’elles pourraient évoluer très vite, même si elles sont très discrètes.

    Répondre
  8. Pingback: Les chrétiens d’Orient en danger d... |

  9. Jonas

    20 novembre 2013 à 14 h 12 min

    Y a t-il un internaute capable de me citer un seul Continent où la violence de l’islam n’est pas appliquée à l’exception de l’Arctique et de l’Antarctique pour l’instant ?

    Mali- Niger- Nigéria- R. du Centre Afrique-Libye-Liban-Syrie-Egypte-Yémen-Soudan-Iran- Bahrein-Turquie-Somalie-Algérie-Burma-Pakistan-Afghanistan- Bangladesh-Phillippines- Thaïlande- Tchétchènie- Daghestan- Ingouchie-Xingjiang ( Ouïgours) Inde( terroristes musulmans)-Malaisie-Indonésie- etc + les pays Occidentaux où vit une communauté arabo-musulmane, les attentats à Madrid-Londres-New York + les personnes assassinés etc.

    Beaucoup de jeunes arabo-musulmans sont analphabètes et soumis à des imams ignorants qui leur fait apprendre toutes les sourates violentes dans le Coran et la haine des non-musulmans.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »