L’évêque de Bayonne de nouveau injurié publiquement par voie d’affiches

Un lecteur (merci E. F. !) me signale une nouvelle campagne d’affiches injurieuses du groupuscule gauchiste Ipeh Antifaxista – qui s’était déjà manifesté en novembre dernier de la même manière – contre Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, affiches qui ont été collées dans le Pays basque au cours du week-end dernier. De nouvelles injures publiques de ce groupe qualifiant l’évêque de « Personne nuisible » au motif qu’il célèbrerait « un théoricien sulfureux (…) en la personne de Jean Ousset » ! L’ilotisme d’Ipeh Antifaxista va de pair avec son orthographe défectueuse. L’un des “visuels” de cette nouvelle campagne d’affichage, est une adaptation d’un modèle ayant déjà servi en novembre où l’on pouvait lire que l’évêque était « Révisioniste » [sic], « Intégriste » et « Vichiste » [sic]… Ces insultes ont été prudemment gommées sur la nouvelle version : elles ouvraient, évidemment, à des poursuites judiciaires…

Voici donc deux des affiches qui ont sali les murs du Pays basque autant que l’honneur et la considération de l’évêque.

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

67 Commentaires

  • Répondre
    1 février 2013

    Devant ce genre d’insultes il ne faut surtout pas reculer et leur faire face. Il est tant de faire voir que les catholiques savent réagir il faut leur faire une descente et tout casser désolé c’est la seule chose à faire pour être respecté.

    • Répondre
      antitroll
      2 février 2013

      Ce commentaire étant probablement l’oeuvre d’un espion à la solde de la franc-maçonnerie et cherchant à provoquer tout type d’affrontement qui ne manquerait pas de servir à décrédibiliser un peu plus le catholicisme, je suggère à son auteur d’aller se faire cuire un œuf, et chacun aura compris ici qu’il vaut mieux l’ignorer.

      • Répondre
        Nicolas
        3 février 2013

        Les agresseurs sont un groupuscule qui se dit antifasciste.Il faut savoir que le Fascisme n’existe plus depuis la fin de la 2nde Guerre Mondiale. Quant à dire que les F.Maçons sont à l’origine de tout cela,il faut savoir que ce sont des groupes philosophiques de réflexion,rien de plus;et que le Vatican ne les condamnent plus. Arrêtons de traîner des casseroles ! Nicolas

        • Répondre
          3 février 2013

          @Nicolas
          Le texte du Code de droit canonique de 1983 ne reprend pas, en effet, le canon 2335 du Code de 1917 qui précisait que les catholiques affiliés à la Franc-Maçonnerie ou à d’autres associations du même genre intriguant contre l’Eglise ou les pouvoirs civils légitimes, encouraient ipso facto l’excommunication réservée au siège apostolique. Mais ce Code de 1983 stipule simplement dans le canon 1374 : « Qui s’inscrit à une association qui conspire contre l’Église sera puni d’une juste peine ; mais celui qui y joue un rôle actif ou qui la dirige sera puni d’interdit ». Certains donc, en ne voyant plus la mention explicite de la maçonnerie dans le Code de 1983 avaient conclu que la condamnation était abrogée.
          Avec l’autorité du Souverain Pontife Jean-Paul II et par son ordre, le cardinal Ratzinger dut donc rappeler le 26 novembre 1983 que « le jugement négatif de l’Eglise sur la franc-maçonnerie demeure inchangé » : sans faire de rappel historique développé, cela signifie toutefois que toutes les condamnations de la franc-maçonnerie fulminées par les Papes depuis 1738 sont toujours en vigueur et qu’aucune des mises en garde contre la maçonnerie et interdictions de s’y affilier n’est abrogée.

        • Répondre
          Jacques
          5 février 2013

          … »ce sont des groupes philosophiques de réflexion,rien de plus »…
          Faux, le but caché de la FM est la destruction de l’Eglise Catholique depuis sa création. Si ce n’étaient que des « groupes philosophiques de réflexion », pourquoi tant de secret dans leurs « activités »? Pourquoi celui qui trahit ce secret risque-t-il sa vie?
          Ce fut les cas du Grand Maitre du G.O. Michel Baroin qui fut assassiné dans un mystérieux accident d’avion en Afrique, peu après avoir abjuré la FM.
          L’excommunication de la franc-maçonnerie et de ses membre n’a toujours pas été levée. Mais les déclarations sybillines de tel ou tel prélat tendent à le faire croire, et de ce fait les frêres :. FM n’ont jamais été aussi nombreux en France, environ 3 fois plus qu’avant la guerre de 14.
          Pour vous en convaincre, lisez le livre « le secret des FM » par Jacques Ploncard d’Assac. Cela vous remet les (fausses) idées distillées par les FM en bonne place.

        • Répondre
          Berber
          12 novembre 2013

          Nicolas n’est pas très au courant : qu’il se réfère à la plaquette de Mgr Rey :
          « Peut-on être chrétien et franc-maçon ? »
          Voir l’entretien sur le lien ci-après :
          http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-16963979.html

          Affirmer par la négative, alors qu’il s’agit d’ignorance, d’un défaut d’information, induit les lecteurs dans l’erreur.
          Voilà qui est réparé.
          On ne mélange pas l’eau et le feu : la FM est l’anti-Eglise et lutte, de front ou sournoisement, contre l’Eglise.
          La FM a deux visages : l’avenant qui se dit accueillant toutes les religions et l’autre qui lutte pied à pied contre l’Eglise, l’attaque de dehors et de dedans, en faisant agir les chrétiens eux-mêmes, sous couvert d’ouverture, de tolérance : le comble, c’est que ce sont des chrétiens qui contribuent à saborder leur propre église, leur religion, les fondements de la foi.

    • Répondre
      bataille de Tourtour
      15 septembre 2013

      « Temps » et non pas « tant »:respectons,puor commencer,la langue française.

  • Répondre
    Episodique
    1 février 2013

    Les politiques se donnent tous les droits et le résultat de l’éducation de nos enfants par des instituteurs et des enseignants impliqué politiquement à gauche mène vers des dérive que seuls les dirigeants de ces partis sans âme doivent condamner.
    Il reste que trop souvent les politiciens engagés sont suffisamment hypocrites pour renier les actions et les mots de leurs militants. Militants qui comme ici, d’une rare inculture et d’une agressivité toute faite de mots d’ordre de ces partis minoritaires. Ils insultent un ET des citoyens FRANCAIS qui sont aussi des contribuables qui payent les frasques et les salaires éhontés d’une bande d »inutiles qui s’accaparent de titres tel que ministre ou secrétaire d’état. Ces gens sont des élus sans le moindre respect pour les citoyens de leur propre pays, mais plutôt pour leur voyoucratie et des étrangers amenant une culture qui est non bienvenue dans NOS terres et nos foyers et encore moins dans nos écoles.

    • Répondre
      luthereau
      4 février 2013

      vous faites peur, vous avez oublié que ns vivons dans une démocratie, qu’il existe un droit de vote et que les politiciens comme vs les appelez ont été élus.
      Dans le fond, je pense qu’il n’est pas intéressant de discuter avec vous, vos affirmations sont débilitantes

      • Répondre
        4 février 2013

        La démocratie ne se conçoit que respectant les droits de l’homme.

  • Répondre
    gaudet
    1 février 2013

    Il est grand temps que Monseigneur Aillet, abandonne tout comportement décidément trop débonnaire et consensuel, pour adopter la posture du véritable chrétien combattant.

    Les fidèles catholique du diocèse de Bayonne, Oloron et St Marie, attendent de leurs pasteurs réellement d’autres réactions , qu’une succession d’appels à la charité et la clémence envers les pires ennemis de l’Eglise. l’ensemble donc de nos évêques doivent donc monter en chaire , et prendre la parole d ‘une maniéré dynamique , en prononçant des paroles réelles de condamnation, rendues inévitables par la gravité des attaques dont sont également victimes les fidèles , à travers la diffusion de ces affiches absolument intolérables! l’esprit de conciliation a ses limites , et celles ci en cette affaire furent largement franchies.

    Nous devons exiger de nos évêques qu’ils prennent courageusement la défense de leurs propres fidèles, car ces derniers sont évidemment éclaboussés par la grande vulgarité de ces affiches grossières. Dés lors la froideur , la tiédeur, et même l’esprit de renoncement de nos prélats, dont Mrg Aillet devient proprement inacceptable!

    • Répondre
      antitroll
      2 février 2013

      Ces gens n’attendent que cela. Réjouissez-vous, l’attaque est frontale parce qu’ils perdent du terrain, et ont besoin de provoquer pour déclencher des réactions qu’ils ne manqueraient pas de faire monter en épingle…
      Il faut être digne au contraire, dire clairement et simplement notre fait. Et faire savoir qui nous sommes : des artisans de paix.

      • Répondre
        lechable
        2 février 2013

        Il faut être digne « simplement ».
        Dire clairement notre fait.
        Et faire savoir que; « nous sommes ».
        Que nous sommes en nombre, qu’il ne sont que « volée de moineaux »…

    • Répondre
      Sylvie Houbouyan
      3 février 2013

      D’accord avec vous, c’est inacceptable.
      Et pourtant le contexte fait que nous sommes obligés de l’accepter sous peine de recevoir encore plus de coups et d’insultes etc..
      Nous sommes dans le cas d’une femme agressée par un ou deux ou trois malabars. Moins elle accepte, plus elle reçoit.

      • Répondre
        Sylvie HOUBOUYAN
        3 février 2013

        La différence entre la femme agressée et nous, c’est quelle est agressée en un lieu secret ou nul ne peut la défendre car nul ne voit l’agression…
        Elle ne peut être agressée sur la place publique car les pouvoirs publics interviendraient.
        S’ils n’intervenaient pas ils manqueraient à leur plus élémentaire devoir et seraient démocratiquement destitués dans une république digne de ce nom.

        • Répondre
          3 février 2013

          Alexandre VI Borgia n’était pas un être ignoble, mais un saint homme. On a profité du fait qu’il avait vécu en concubinage avec une dame dont il avait eu cinq enfants avant de se convertir et de se faire prêtre. Mais après sa conversion, il avait eu comme pape un comportement parfaitement digne. Il semble que ce fut cependant une erreur de l’avoir élu pape en raison de sa vie passée (car ses enfants venaient le visiter au Vatican ce qui faisait rire les imbéciles… Mais saint Augustin avait, lui aussi, vécu en concubinage dont il avait eu un fils. Dans ses confessions, il parle d’ailleurs avec respect de son ancienne concubine, mère de son fils.

          Tout ce que l’on raconte sur Alexandre VI sont des forgeries maçonniques. Je l’ai démontré sur mon blog.

    • Répondre
      François
      4 février 2013

      N’est-ce pas plutôt aux catholiques de défendre leurs Evèques ???
      S’il est persécuté, c’est qu’il a déjà parlé… C’est donc maintenant aux laïcs de défendre leur clergé et pas l’inverse. Le clergé est à Dieu ce que le laïc est à la république. Si la république ne nous plait pas, changeons la république

      • Répondre
        Jacques
        5 février 2013

        C’est le devoir des fidèle catholiques de défendre leurs évêques, oui , pour autant qu’ils soient défendables.
        Pourquoi n’y a-t-il pas eu de déclaration ferme des évêques de france AVANT et APRES les élections, concernant ce qui se préparait pour le mariage gay? Pourquoi seuls une demi douzaine prélats courageux, dont Mgr Aillet, le Card. Barbarin, Mgr Rey (Toulon) et l’évêque d’Avignon ont_ils clairement pris position en faveur de la Manif Pour Tous?
        Silence assourdissant des leurs collègues, mis à part quelques mots de Mgr Vingt Trois pendant la Manif, qui s’est éclipsé aussitôt après, pensant en avoir trop dit…

  • Répondre
    e
    1 février 2013

    L’outrance de ce groupe d’ »antifaxistas » peut peut-être rapprocher de Mgr Aillet, certaines personnes, au départ indifférentes à l’Église, même si tout cela est très pénible.
    Je ne crois pas malheureusement sauf grâce divine que ces pauvres « antifaxistas » « drogués » à la haine et à la désinformation depuis toujours et cette désinformation s’est en plus transmise depuis des décennies, ne serait-ce pour certains dans la légitimité des assassinats de tous les martyrs pour la foi catholique, prêtres, religieux, laïcs, de la guerre civile espagnole, car c’est la religion catholique qui aurait évidemment empêché à l’Espagne d’évoluer (le grand frère soviétique l’avait bien compris lui, et les révolutionnaires français bien avant lui), et évidement toutes les choses que l’on peut entendre aujourd’hui par rapport au célibat, aux enfants, etc. Je les entends encore aujourd’hui quand je parle à certaines personnes dont des Français qui n’ont rien connu de l’époque, de ce pays et de ces habitants, et qui répètent ce que certains disent à la fois, juges et partis.
    Parfois, il faut mieux laisser dire. Le Seigneur lui même a eu cette attitude…et pourtant il savait bien ce qu’il en était et ce qui allait lui arriver. Notre réponse c’est peut-être d’abord notre pratique religieuse et notre engagement au quotidien avec ceux qui nous entourent.

  • Répondre
    1 février 2013

    Ces messieurs à l’école de leur maître Jospeh Staline jugent des personnes humaines à l’aune de l’utilité ou de la nocivité. Mais un être humain est toujours digne, il ne peut jamais être considéré comme « nuisible ». Même eux ne sont pas « nuisible ».

    Quant à Mgr Aillet il est un chef spirituel qui enseigne la possibilité du salut pour tous. Il n’exclut donc personne de sa sollicitude spirituelle et pastorale. Il n’exclut certainement même pas les staliniens (ou proches des staliniens) auteurs des affiches… On ne peut donc lui reprocher de ne pas exclure les militants de Civitas, pas plus qu’il n’exclut les anonymes terroristes.

    • Répondre
      lechable
      2 février 2013

      Merci, mille fois merci, de ce bel esprit chrétien.

  • Répondre
    1 février 2013

    « Intégristes religieux hors de nos vies » est une menace de mort, car je ne sache pas que Mgr Aillet soit dans les vies des staliniens. Donc, ils ne veulent pas vivre en même temps que les intégristes.

    Cette menace de mort nous menace tous, d’ailleurs puisqu’elle est au pluriel et nous sommes tous intégristes selon les relativistes-évolutionnistes. Tous ceux qui ne sont pas d’accord avec la vérité absolue de l’évolution seule vérité de la matière, doivent périr pour ne plus être « dans la vie » des purs, des meilleurs, des plus conscients etc. Inquiétant.

    Rentrez en vous-mêmes, messieurs ! D’ici à quelques années nous seront tous morts, comme l’aurait dit Keynes : « A long terme, nous sommes tous morts. » Les bons, les méchants, les assassins comme leurs victimes.

    La vie est une aventure dont nous ne sortirons pas vivants, ni vous, ni nous. Détendez-vous, allez à la pêche ! au lieu de vous mettre en colère !

    Une dernière anecdote : Ramon Mercader l’assassin de Trotzky fut décoré d’un tas de médailles pour son haut fait (médaille du prolétaire rouge, médaille du mérite de Lénine, médaille des héros de l’Unvion soviétique etc). Staline n’avait pas lésiné sur les décorations, il y en avait plein la vitrine de son salon. Un jour qu’un ami admirait toutes ces décorations, il lui fit cette confidence : « Si tu savais tout ce que j’ai souffert pour toutes ces merdes. » (Pardon mais Ramon Mercader avait un langage vert, c’était là son moindre défaut…)

    • Répondre
      Jacques
      5 février 2013

      Mais s’il se repent de son crime, on peut espérer que Dieu tiendra compte à Mercader d’avoir débarrassé la planète d’un individu peut-être encore plus nocif et dangereux que son maitre Staline et son cousin Hitler.
      D’ailleurs s’il avait assassiné Hitler, l’Eglise post Vatican II l’aurait déjà canonisé…

  • Répondre
    Michèle
    1 février 2013

    Mgr Aillet fait preuve d’un grand courage et d’une charité véritable en se démarquant de la réprobation pharisienne vis à vis de Civitas. Bon nombre de cymbales retentissantes seraient bien inspirées d’en prendre de la graine, pour pouvoir se dire catholiques en vérité.

  • Répondre
    lamethodebronson
    2 février 2013

    Alors?? N’existe t’elle pas la cathophobie?? Entendons les tambours annoçant des évènements bien sanglants!!
    In Xto per C.S.P.P.

  • Répondre
    Marquette
    2 février 2013

    Nous sommes tous concernés.
    Ces gens sont des loups dangereux.
    Il faut porter plainte et une manifestation de solidarité avec Mg Aillet s’impose. J/M

  • Répondre
    eric
    2 février 2013

    Ceci ressemble fort au mieux a un lynchage, au pire à un appel au meurtre.

    Justice si justice existe elle doit faire sont travail et en toute transparence.

  • Répondre
    gaudet
    2 février 2013

    Réponse à Michelle

    Vous avez écrit , » Mgr Aillet, fait preuve de courage et de charité, en me suivant pas la voix de la réprobation pharisienne de Civitas,  »

    Cette observation suscitera chez moi, l’analyse suivante, qui est fortement argumentée comme vous allez le constater!

    En premier lieu, sachez qu’en fait les ignobles gauchistes qui ont collé ces affiches dégoûtantes, se moquent éperdument de la charité de Mrg aillet , car ce dernier multiplierait il les appels à la clémence , ils seraient malgré tout, prêts à continuer à le couvrir d’immondices.

    Par ailleurs, il faut affirmer ici qu’en renonçant à hausser le ton, et pourquoi pas réaliser des déclarations publiques de condamnation vigoureuses, et même porter plainte en justice , comme il aurait du le faire depuis bien longtemps, Mrg Aillet, abandonne également son devoir de défendre les fidèles catholiques de sont diocèse, ce qui en soit constitue une faute contre la charité, et contre ses obligations de pasteurs!

    Car vous Michelle! devait bien avoir à l’esprit, qu’à travers Mrg Aillet, les membres de ces groupes gauchistes-staliniens ( héritiers fidèles de ce monstre rouge!) entendent menacer directement chacun des catholiques de la région de Bayonne-pays basque, ainsi que leur famille totalement innocente. Ayant été moi même catéchiste pour enfants, j’ai parfaitement conscience, qu’à travers ces affiches scandaleuses, ces émules de Joseph Staline ( ancien séminariste ayant minablement apostasié ) nourrissent le projet lucide, non seulement de mettre un terme à tout enseignement religieux , mais encore , dans un certain avenir, éliminer physiquement ces mêmes petits innocents!

    C’est la raison j’estime que la tiédeur, la retenue abusive, le manque cruel de réactivité devant un adversaire idéologique dangereux et amoral, dont fait preuve Mrg Aillet est non seulement incompréhensible, au vu des menaces terribles pesant sur les fidèles catholiques français dans les années à venir, mais intolérable de la part d’un évêque dont le comportement spirituel, intellectuel et moral, n’est pas à l’heure actuelle, à la hauteur de sa fonction ecclésiale , d’une importance considérable.

    Encore une fois , la chrétienté catholique française est sur le point de connaître des épreuves terribles dans les années si ce n’est les mois à venir , qui vont déterminer carrément les conditions de sa SURVIE! et c’est la raison pour laquelle, nous avons besoin de prélats solides, dont les justes et redoutables colères publiques , seront de nature à essayer d’ élever un mur protecteurs entre les fidèles innocents et les ennemis qui les menacent de manière dangereuse.

    J’ai bien sur pleinement conscience que la puissance d’intervention et de protection de nos évêques , n’est pas illimitée, et que les ennemis de l’Eglise auront toute latitude , dans le domaine administratif et judiciaire pour persécuter les chrétiens. Je comprends aussi , de manière lucide, que les malheureux évêques , n’auront que leurs yeux pour pleurer ,quand les atroces staliniens-gauchistes décideront d’assassiner en masse les pauvres catholiques en plein milieu de la messe. Mais au moins ces prélats auront t ils accompli leur devoir envers Dieu et leurs fidèles, dans la mesure de tous leurs moyens !

    En dernier lieu , Michelle, je m’éléve personnellement contre la qualification injuste absurde de « phariziens » que vous employez, pour désigner les membres de l’association Civitas. Sachez en effet que les membres de civitas, réunissent en permanence leurs forces et leurs moyens , pour s’opposer à la décadence spirituelle horrible de notre société déjà tellement pourrie! comment peut on qualifier de « phariziens » des hommes et des femmes qui n’ont pas hésiter à passer pratiquement toute une journée , à battre difficilement le pave de Paris, et avaler des kilomètres à pied , dans le seul but de protéger encore la famille traditionnelle, s’opposer courageusement au mariage gay.

    • Répondre
      2 février 2013

      Vous avez mal lu, Michèle parle des pharisiens qui ne veulent pas parler à Civitas et non l’inverse. Vous avez compris à l’envers.

      Il ne faut se mettre en colère cher ami… La preuve.

      Nos adversaires sont des hommes, ne soyez pas si pessimiste.

      Mgr règle ses affaires comme il l’entend. Les communistes tuent et diffament depuis des siècles… Enfin pas tous, seuls les plus excités… les plus fanatisés.

      Il nous faut nous garder de ressembler à ceux qui nous veulent du mal. J’ai le privilège de l’âge pour vous le dire et vous mettre en garde…

      • Répondre
        gaudet
        2 février 2013

        Réponse à Denis Merlin

        Vous dites  » Mrg Aillet règle ses affaires comme il l’entend » mais précisément, si je suis effectivement très virulent dans mes déclarations, c’est que ces affiches vulgaires ne s’adressent pas uniquement à la seule personne de Mgr Aillet, mais également à l’ensemble des catholiques de son diocèse , que ce prélat à le devoir canonique de défendre. Dans l’hypothèse ou seule la personnalité de l’évêque de Bayonne était visée, là en effet, la phrase  » mrg Aillet règle ses affaires comme il l’entend » serait fondée, ce qui n’est pas le cas , comme je viens de le démontrer.

        Autrement dit , les conditions actuelles placent cet évêque devant l’obligation sacrée de protection des fidéles, dont il n’a pas le droit de se libérer, et croyez moi que j’engage ici même à lui communiquer un message e mail bien senti, afin de le pousser dans ses retranchements, le sortir de sa torpeur confortable, trop dissimulée derrière un paravent commode de charité et de conciliation. En clair mon message l’invitera à entamer dés maintenant une démarche de dépôt de plainte en justice! contre les scélérats auteurs de ces horreurs!

        Croyez moi, que si nous avions le bonheur de vivre dans le cadre d’une Eglise anté conciliaire , et sous les ordres de l’excellent pape que fut St Pie X, il y a bien longtemps, que ce dernier , éventuellement devenu la cible d’attaques identiques, aurait immédiatement traîné les coupables devant les tribunaux.

        S’agissant maintenant de l’expression de votre étonnement de voir un chrétien comme moi, se mettre en colère , plutôt que de faire assaut de charité, je dois affirmer ici que cela constitue encore pour moi qu’une démarche pacifique. Car lorsque les gauchistes dégoûtants ou autre islamo-djiadiste s’en prendront directement à moi , en raison de ma confession , je me défendrai non plus par la plume , mais au contraire par les armes, et ceci au risque de vous surprendre, dans un esprit de calme remarquable, excluant toute réaction d’emportement rendu inutile par la gravité immédiate de la situation!

        Bien à vous

        • Répondre
          antitroll
          2 février 2013

          Même si je ne suis pas d’accord avec les lefevristes sur leur positionnement actuel, je pense qu’il serait en effet une chose normale que Mgr Aillet porte plainte, faisant ainsi oeuvre de justice et de charité en même temps.
          Justice dans le cas où cela aboutirait à la condamnation des propos diffamatoires et insultants pour toute l’Eglise au sens ecclesia.
          Charité dans le cas où la condamnation n’aboutirait pas, car alors nous entrerions probablement dans des persécutions plus visibles, et à la vue de cela un grand nombre d’hommes et de femmes de bonne volonté se convertiraient…

        • Répondre
          2 février 2013

          Je ne vous reproche pas de vous être mis en colère. Je ne vous reproche rien, surtout que Notre Seigneur lui-même s’est mis en colère et a été submergé par l’indignation quand ses ennemis allaient trop loin.

          07 Les scribes et les pharisiens observaient Jésus afin de voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat ; ils auraient ainsi un motif pour l’accuser.
          08 Mais il connaissait leurs pensées, et il dit à l’homme qui avait la main paralysée : « Lève-toi, et reste debout devant tout le monde. » L’homme se leva et se tint debout.
          09 Jésus leur dit : « Je vous le demande : Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien, ou de faire le mal ? de sauver une vie, ou de la perdre ? »
          10 Alors, promenant son regard sur eux tous, il dit à l’homme : « Étends ta main. » Il le fit, et sa main redevint normale.
          11 Quant à eux, ils furent remplis de fureur et ils discutaient entre eux sur ce qu’ils allaient faire à Jésus.

          C’est un regard plein d’indignation qu’il promenait sur eux, car ils pensaient à tendre un piège en utilisant et déformant la loi sans avoir pitié du handicapé…

          Non, je vous mets en garde contre la colère, c’est tout. La colère aveugle. L’Ecriture dit dans les psaumes si je me souviens bien « Mettez en colère et ne péchez point. »

          Cela dit, je n’ai pas de vertu suffisante pour vous faire quelque reproche que ce soit. Il est certain aussi que saint Paul dit que le prince ne porte pas l’épée en vain. Par le « Prince », il désigne l’autorité politique laïque. Donc, je comprends tout à fait que l’on dépose plainte que l’on poursuive les coupables de délits ou de crimes devant les tribunaux. Tout en gardant la tête froide et une sincère compassion pour les malheureux communistes.

          • 2 février 2013

            Marc est plus explicite encore, il dit que le Christ était en colère et navré de leur méchanceté. (3,5)

    • Répondre
      Fabien
      4 février 2013

      D’après les statistiques , les internautes ne lisent pas plus de 3 lignes.
      Donc il faut être plus concis.

  • Répondre
    2 février 2013

    les nuisibles, les bêtes immondes sont ceux qui se prêtent à de tels faits, je ne sais ce qu(à pu faire où dire cet évêque mais si cela ne leur plait pas, qu’il n’écoute pas, cela est stupide.

  • Répondre
    2 février 2013

    Ces affiches sont quoi d’autre qu’une « incitation à la haine » ? Donc, cela se punit légalement.
    Ces affiches sont quoi d’autre encore, qu’obstacle à la liberté religieuse garantie (soi-disant!) par la Constitution laïque ? Alors, cela doit entraîner des sanctions légales.
    N’importe lequel des diocésains peut s’adresser à la Justice, consulter des avocats, faire une pétition. Qu’attendent donc les fidèles pour défendre, eux aussi, leurs pasteurs ?

  • Répondre
    PIERRE
    2 février 2013

    Courage Monseigneur, cher frère dans le Christ.
    En cette année de la foi, encouragée par notre Sainte Eglise Universelle, gardez confiance dans la Parole de Dieu et dans les Saintes Ecritures : Prophète Malachie 3, 18
    Gardez confiance en YAHWEH le Dieu de toute la terre. Gardez confiance en JESUS Fils de Dieu rédempteur et sauveur de tous les hommes.
    Le « monde » passe avec sa convoitise, mais la Parole de Dieu demeure pour l’éternité.
    Je prie pour vous pour que vous puissiez exercer un bon ministère courageux, intelligent et pacifique.

  • Répondre
    David
    2 février 2013

    Toute cette campagne de presse contre l excellent eveque de Bayonne provient tres certainement de pretres modernistes et/ou marxiste de ce diocese!!!!
    Il faut eradiquer nos dioceses de ces ennemis de l’interieur qui nuisent depuis des decennies a la Sainte Eglise…
    Courage monseigneur….

    • Répondre
      antitroll
      2 février 2013

      Tiens encore un troll espion pensant se faire passer pour chrétien. Bouh cours te cacher tu es repéré. Que Notre Seigneur Jésus-Christ et Roi protège ses prêtres, pour la gloire de Dieu et le salut du monde, et qu’Il te vienne en aide.

      • Répondre
        Jacques
        5 février 2013

        Si certains prêtres du diocèse sont à blâmer, en particulier, ceux qui refusent l’obéissance à leur évêque, ils n’ont droit à aucune protection spéciale de sa part, ils se suffisent à eux-mêmes et le clament haut et fort en joignant leurs voix aux « loups déguisés en brebis », devenant ainsi eux-mêmes des loups…

        • Répondre
          Jacques
          5 février 2013

          Je pense en particulier à un certain Michel Oronos qui a écrit un livre contre Mgr Aillet, mettant ainsi en grave péril son salut éternel. Nous devons prier beaucoup pour lui.

  • Répondre
    Melmiesse
    2 février 2013

    je ne sais pas si Mgr Aillet doit porter plainte ou non, mais je crois que les paroissiens devraient être les premiers à réagir par une affiche nouvelle collée sur l’injurieuse ou une manifestation ou autre réaction

  • Répondre
    bitika
    3 février 2013

    La Conference des Eveques de France a-t-elle reagi pour soutenir Monseigneur Aillet ?

    Prions pour ce Saint Eveque !

  • Répondre
    ankou
    3 février 2013

    @ gaudet :
    Vous avez tout à fait raison ! Faire le dos rond en attendant que cela passe n’est pas une solution surtout lorsque Mgr Aillet ne représente pas QUE LUI ! Il NOUS représente, TOUS LES CATHOLIQUES sont insultés au travers lui, insultés ET stigmatisés comme fidèles à abattre !
    Ne nous trompons pas, ce sont tous les catholiques qui sont visés au travers ses affiches, pas que Mgr Aillet ; et quand bien même il serait le seul, n’est-ce pas un prélat ? NOTRE prélat ?!
    Ne doit-on pas faire front devant de tels injures et appel au meurtre ?! Nous ne sommes pas dans la fosse aux lions, ce temps-là est terminé depuis longtemps !
    N’y a-t-il pas eu des ordres de chevaleries armées ? (sans me comparer à eux, leurs exemples ne doit-il pas être pris en compte ?)
    En baissant la tête, ne faisons-nous pas le lit d’une autre religion qui prend de l’ampleur actuellement en France ? Peut-être est-ce même voulu de la part des poseur de ses affiches ?!
    Bon dimanche et n’oubliez pas d’aller à l’office.

    Ce n’est pas sûr que David soit ce que vous prétendez, il y a du vrai dans son commentaire ! Comment dire le contraire sans être ce qui lui être reproché ?!

    « Il faut éradiquer nos diocèses de ces ennemis de l’intérieur qui nuisent depuis des décennies a la Sainte Église… »

    N’est-ce pas le cas lorsque l’on voit le comportement de certains ecclésiastiques ? Surtout lors des offices qui ressemblent plus à des spectacles de cirques qu’à ce qu’ils devraient ?!

    • Répondre
      antitroll
      3 février 2013

      Il ne s’agit pas de baisser la tête. Il s’agit, en toutes choses, de pratiquer justice et amour. Parce qu’il ne peut y avoir de miséricorde sans que celle-ci soit précédée de justice, en effet les chrétiens que nous sommes devons dire notre fait, rappeler où est la justice. Lorsque cela peut passer par le respect de la loi, il suffit de l’appliquer, et il n’y a pas lieu de s’en exonérer. (« Obéissez à vos maîtres temporels avec crainte et respect… » St Paul- Ephes. 6,5).
      Il convient donc de porter plainte et non de rechercher à se faire justice soi-même, voire a fortiori à faire justice à un autre, fût-il Evêque. Une manifestation ou une affiche contraire ne sont donc pas les réponses qui conviennent.
      Porter plainte permet aussi de rappeler à tout citoyen et aux autorités elles-mêmes que le respect de ses concitoyens passe aussi par le respect élémentaire des chrétiens et des représentants de leur Eglise.

      Quant au fait d’ « éradiquer » des « ennemis de l’intérieur », parlant de prêtres, je vous renvoie aux évangiles : Notre Seigneur Jésus a dit clairement leur fait aux pharisiens, les traitant d’ « hypocrites », et de « sépulcres blanchis ». Il n’a pas parlé de les éradiquer. Je pense, si vous avez des récriminations envers certains de nos prêtres, qu’il convient d’engager un dialogue clair et franc avec eux, basé sur les écritures. La Parole de Dieu est la vérité qui doit tous nous éclairer.

      Notre seule légitimité est dans cette vérité, elle ne provient pas de nous-mêmes. Armons-nous donc de la Parole, et de notre foi, notre espérance et notre charité.

      • Répondre
        ankou
        7 février 2013

        Je vous invite à « engager le dialogue » avec les prêtres avec lesquelles nous avons des récriminations, j’ai essayé de le faire et tout ce que j’ai obtenu est :
        où allez-vous à la messe ?
        – à saint martin des gaules (Noisy le Grand )
        ah, se sont des lefebvristes !! et là il tournent les talons !

        Voilà à quoi nous en sommes arrivé ! Des prêtres qui vous ignore au point de refuser de vous parler ! Faites le test.
        Alors, les leçons de morales, gardez-les.
        Nos soit-disant maîtres temporels refusent de nous parler, et ce cas a été confirmé par un prêtre ouvrier (actuellement à la retraite qui, depuis qu’il a su où j’allai à l’office évite de me parler. et même de me croiser !

        • Répondre
          antitroll
          7 février 2013

          Je n’ai pas eu du tout la même expérience que vous en la matière. Au contraire j’ai bénéficié d’une écoute et d’un échange intéressant et constructif auprès du curé en charge de la paroisse catholique de ma commune.
          Je suis certain que votre cas est une exception et je vous encourage à renouveler l’expérience ailleurs, de préférence dans la paroisse la plus proche possible de votre domicile. La vérité est dans le Christ, nul d’entre nous ne la détient, et vous ne pouvez que toujours trouver un point d’accord avec tout chrétien en restant sur cette base… A fortiori auprès d’un prêtre catholique.

          • ankou
            8 février 2013

            Mon cas n’est pas la généralité bien entendu (et heureusement), mais sûrement pas une exception !
            Il y a plusieurs années pour les obsèques de ma maman, il y a eu refus de passer des chants grégorien (vu que d’après moi ce n’en est pas un), il m’a été dit : je n’en ait pas !! Ce à quoi j’ai répondu : je vous fournirai des CD ; là, comme par hasard, cela a été faisable !
            Vous rendez-vous compte qu’un office autre que demandé voulait être fait ?! Il a fallut que j’accepte’ en partie, ce qui ne ma plaisait pas. (et le prêtre est resté au chaud dans l’Église )
            Dans une autre paroisse, j’ai du attendre presque un an des documents. (je m’étais fais connaître en tant que tradi) UN AN !!
            La liste de mes déconvenues peut continuer, mais est-ce nécessaire puisque vous mettez en doute ce que vous ne vivez pas ?! Et puis, je ne suis pas ici à confesse.
            Revoyez vos certitudes ou allez voir dans d’autres paroisses, elles sont tout autres que ce que vous pensez.

            Il y a heureusement des fidèles qui reçoivent une meilleurs écoute, d’ailleurs, c’est un prêtre actuellement à la retraite qui m’a dirigé vers une paroisse tradi (alors qu’il y a déjà quelque temps, je me plaignais du déroulement des offices ).. Nous ne devons pas vivre dans les mêmes paroisses pour avoir une telle différence de vécu.
            Je connais des fidèles qui ne pouvant plus ce déplacer un peu loin (il n’y a qu’une église par département) et aller dans les églises faisant des offices qui leurs conviennent ne vont plus aux offices depuis des années ! N’avez-vous pas lu que le clergé était très réticent de vendre à des tradis des églises qu’il avait désaffecté  ?! Il préférait les vendre à des musulmans ! Et les cloches de Notre Dame… là aussi une exception ?

            Je ne fais pas de mes malheureuses expériences des généralités je constate et me renseigne, fait-en de même !
            Bonne fin de semaine ; je souhaite que le Christ vous éclaire.
            – – –

            @gaudet : je ne comprends pas votre dernier paragraphe, où plutôt, je redoute de la comprendre !
            Je préfère ne pas recevoir de sacrements que ceux donnés par des prélats faisant des spectacles de cirques (c’est volontairement excessif) ! Je ne les accepte pas comme tels (des sacrements).
            Bien sûr cela va à l’encontre de Rome, mais Rome est-il encore représentant du christ roi ?! (je viens de faire une recherche internet sur « christ roi », bien que vous soyez étranger à ce que j’ai eu comme réponse, je vous remercie de m’avoir fait découvrir les résultats de cette recherche. MERCI !
            Que le christ vous guide !
            – – –

            @ Léo : il y a de nombreux prêtres qui sont franc-mac !
            J’ai eu la curiosité d’en faire une sur le net, c’est affligeant.

          • Leo
            8 février 2013

            Bien sûr.
            Cela a commençé un peu avant la révolution française.
            sieyes le scélerat en a été un des premiers.
            La constitution civile du clergé annonçait la pestilentielle laicité avec jusqu a aujourd hui ses funestes conséquences:Le mariage pour tous en est un exemple(1).
            Comme vous le savez,Un des buts de la fm est de faire sauter le catholicisme ancré dans le concept de la famille.
            Allons plus loin:
            Mais qu est ce que la fm si ce n est un outil juif d infiltration et de manipulation pour dominer.
            Par exemple (2) on justifie et pousse à la guerre totale entre occident chrétien et islam.
            Pour que les deux s entretuent.
            Facile, il y a déjà un passif historique .Mais il etait possible d éviter la guerre.
            Ensuite frais et dispos on achève les survivants . Domination totale.
            Echec et mat.
            La solution consiste ,en simultané,à lutter contre les conspirateurs et leurs golems assassins lançés vers nous.

            [modéré]

          • antitroll
            8 février 2013

            @ Léo :
            Oui vous avez raison, une certaine idéologie est sans doute liée avec tout cela, pour le dire sans caricature…

            Mais prenez garde : la technique de l’adversaire est d’avancer par opposition des pions contraires, favorisant toujours un « troisième pion » qu’il utilise comme cheval : celui que vous dénoncez là. Jusqu’à présent, cela fonctionne. Mais lorsque l’adversaire est percé à jour, il n’hésite pas à sacrifier ce « troisième pion »-cheval, qu’il livre en pâture à la bêtise violente des autres, pour avancer quasiment démasqué, devant les yeux des autres, qui sont aveuglés par l’ivresse de la vengeance, et qui, en tapant sur le troisième, lui servent à leur tour de cheval pour un tour de piste…
            C’est ce qui s’est passé dans les années 30-40. Et voyez comme l’adversaire a su utiliser depuis sa « défaite » apparente pour faire un grand pas…

            L’adversaire est fort, nous ne gagnerons cette « bataille » que tous ensemble, et avec l’aide de Dieu et de Jésus-Christ. Il faut avoir confiance dans les promesses du Christ.

          • Leo
            8 février 2013

            Tout à fait d accord.

  • Répondre
    gaudet
    3 février 2013

    Réponse à Ankou

    Je vous remercie , de partager mon point de vue sur l’initiative judiciaire que doit prendre notre évêque , face à cette vague d’agressions publiques très injurieuses.

    A ce sujet je lui est envoyé un message pour l’inviter fermement à porter plainte et le rappeler à son devoir de protection et de défense des humbles fidèles, et je vais probablement rédiger carrément une lettre , reprenant les termes de mon message, qui sera directement déposé à son secrétariat à son intention. Cette triste affaire sera l’occasion pour nous fidèles, de nous faire une opinion lucide sur la personnalité de Mgr Aillet. Soit sommes nous confrontés à un prélat , nourri à la semence de Vatican 2, au point d’avoir développer des sentiments consensuels, le portant à une attitude de conciliation qui est foncièrement non pertinente, en la situation présente, soit sommes nous en présence d’une autorité ecclésiale réellement responsable, et pleinement disposée à combattre , et défendre vigoureusement ses propres brebis injustement injuriées

    Cependant comme , le souligne justement Bitika , le problème de l’agression grave de ce groupe révolutionnaire contre Mrg Aillet et ses fidèles catholiques, concerne également la conférence épiscopale des évêques de France, qui ne peuvent pas avoir été informés de cet incident très inquiétant! si bien que nous sommes tous en droit de réclamer de la part de ces prélats une charitable réaction et déclaration publique de compassion et de soutien envers Mrg Aillet, tranchant volontairement avec leur silence pour le moins incompréhensible et surtout inutile. Cependant je dois ici reconnaître avec lucidité mon optimisme fort mesuré, concernant le dynamisme de nos évêques nationaux, qui dans le passé , se sont largement distingués , non seulement par des comportements très aventurieux dans le domaine de la liturgie ou de la doctrine, mais également par une nonchalance et une très paresseuse inertie, chaque fois que l’honneur de l’Eglise et de ses fidèles furent cruellement attaqués.

    Très volontaires et dynamiques quand il s’agit de s’en prendre aux traditionalistes, tentant encore de sauver ce qui demeure de précieux dans l’Eglise, ces mêmes évêques sont en revanche prêts à toutes les compromissions et toutes les lâchetés, quand il devient pourtant nécessaire de résister à des ennemis très dangereux , révolutionnaires gauchistes au sein même du gouvernement, ou activistes musulmans ruinant régulièrement notre patrimoine religieux catholique.

    Par conséquent ne nourrissons en nous mêmes aucune illusion, tant dans la capacité de réaction de l’évêque de Bayonne , que du coté de ses collègues , dont les déclarations de soutien et de solidarité ( si elles existent , ce qui n’est pas évident ) seront par définition fort mesurées, et calculées exprès , pour ne surtout pas condamner l’attitude criminelle de ces crapules révolutionnaires, dignes admirateurs du monstre Mao ou de ce bandit scélérat que fut Tché guevara!

    Nous vrais catholiques souffrons quotidiennement de la démission spirituelle, morale et pastorale de nos évêques, presque tous largement en dessous des responsabilités ecclésiales considérables , que l’Eglise leur a confiée, de maniéré bien légère, et surtout abusivement.

    Ils nous faut donc, nous fidèles de base , rassembler en permanence toutes nos énergies, pour malgré la défection des nos pasteurs dans de nombreux domaines, refuser la voie facile et évidente du schisme des traditionalistes, pourtant bien tentante, et demeurer au sein même de l’Eglise officielle, en dépit de la succession des douloureuses déceptions, que nous devons subir, années après années!

    Croyez moi que je mesure entièrement la difficulté, pour de nombreux catholiques de résister , à l’immense tentation de rejoindre les rangs de l’église latine , désormais malheureusement schismatique de la fraternité st Pie X, plutôt que de continuer à assister à des cérémonies dont la liturgie mondaine, bâclée , et vulgaire, le dispute à des homélies ou les curés modernistes se plaisent à multiplier les déclarations plus doctrinalement nulles! les unes que les autres! Cependant c’est le prix que nous devons payer, nous pauvres et misérables pécheurs ( et moi en particulier) pour demeurer fidèles , jusqu’au bout , à la véritable et unique Eglise catholique ,apostolique et Romaine.

    En conséquence, il est malheureusement préférable de recevoir les saints sacrements de la part d’un prêtre consacré, digne copie de l’ignoble pape Alexandre 6 Borgia de sinistre mémoire! plutôt que recevoir une communion illégitime , de la part d’un curé de la fraternité ST PIE X, dont le comportement est certes celui d’un véritable saint, mais qui appartient à une congrégation hélas schismatique.

  • Répondre
    Melmiesse
    3 février 2013

    Cette affiche dit que Mgr Aillet nuit à la liberté . Peut-on faire confiance à la justice de Mme Taubira pour obtenir réparation? seule la démonstration prouvant que ces colleurs d’affiches nuisent à l’ordre public peut influencer la justice au moment ou la loi pour le mariage pour tous commence à être votée

    • Répondre
      antitroll
      3 février 2013

      Malheureusement je crains que seule une autorité publique (le maire ou le préfet en l’occurrence) puisse arguer du risque de perturbation de l’ordre public. Un tel argument ne me paraît pas utilisable par un particulier ou un groupe d’intérêts dits « privés » comme fondement juridique d’une plainte.

  • Répondre
    Colombe
    3 février 2013

    Réponse à gaudet

    Je suis d’accord avec vous en très large partie car votre analyse de la situation est excellente ! néanmoins je pense qu’il est strictement inutile, voir même nuisible à l’âme, d’assister à des messes célébrées par des prêtres modernistes ayant perdu leur identité et défigurant le saint sacrifice au point de le rendre méconnaissable . ( liturgie inventée , désinvolture , manque de foi , absence de message pastoral …) car , ne l’oublions pas , la très sainte Vierge a prononcé contre ces prêtres une sentence terrible de damnation .De plus elle a prévenu que  » leurs bénédictions se transformeraient en malédiction !  » Ils nous faut donc être extrêmement prudents et , pour sauver nos âmes , chercher et trouver de vrais prêtres , fidèles à Dieu et à leur sacerdoce . Cette tâche nous est rendue assez difficile il est vrai mais je suis persuadée qu’il en reste encore . Je pense aussi qu’il vaut mieux à la limite se contenter d’une messe par mois ( si le prêtre habite très loin de chez nous ) plutôt que de suivre bon gré mal gré un berger qui n’a plus que le nom .
    Je vis en Belgique et j’y ai trouvé un saint prêtre , priez et vous aussi vous en trouverez un car le Seigneur qui nous aime ne nous abandonnera jamais , même et surtout si nous sommes un petit troupeau !

  • Répondre
    épitomé
    3 février 2013

    Avant toute chose, relisons les Evangiles, et, en lieu de répondre à l’altercation , de politiser,d’entrer en chicane, méditons sur ce que dit le Christ sur les persécutions attendues…et la passion qu’il a vécue pour n’avoir donné qu’une consigne:
    « aimez -vous les uns les autres, aimez vos ennemis « 

    • Répondre
      antitroll
      3 février 2013

      @ Epitomé :
      Aimer ses ennemis n’a jamais consisté pour le Christ à se taire face à l’injustice, mais à la dénoncer, dans la colère exceptionnellement, ou dans la douceur le plus souvent, et ne pas rendre les coups pour les coups, mais répondre au mensonge par la vérité, à l’erreur par la raison, et à la violence par la douceur.
      Ce qui n’a rien à voir avec la passivité.
      L’Agneau de Dieu ne fut pas passif : bien au contraire il a choisi d’offrir sa vie en sacrifice pour le salut de toutes les nôtres.

      Par ailleurs relisez la parabole du bon samaritain, et vous y verrez que l’amour du prochain doit se concevoir face à un prochain miséricordieux, et non face à un prochain hostile, violent ou indifférent à la souffrance.
      Etre charitable et aimant, c’est aussi savoir dire à celui qui se comporte mal, en quoi il dépasse les bornes, en quoi il se trompe, et en quoi il génère de la souffrance et du mal.

  • Répondre
    Michèle
    3 février 2013

    Merci à @Denis Merlin qui a parfaitement rétabli le sens de mon commentaire.
    Pour le reste, je ne sais pas ce que devrait faire Monseigneur Aillet, et me garderai bien de le juger : tout ce que je puis dire, c’est, que ses choix, qu’on soit d’accord ou pas avec lui, ne sont pas dictés par un manque de courage .
    Je faisais seulement une remarque, au passage, pour prendre acte de ce qu’il se démarque de ceux qui tentent de se donner bonne conscience , ou de plaire au media, en tapant sur Civitas, ce qui n’est pas beau…pour parler comme les enfants.

  • Répondre
    J R
    4 février 2013

    Habitant la paroisse de Mgr Aillet et étant précisément fidèle de la Cathédrale de Bayonne, j’aimerais apporter deux précisions importantes.
    D’abord, sort aujourd’hui en librairie un pamphlet dirigé contre notre évêque et écrit par un prêtre défroqué … il y a de nombreuses années.
    Parallèlement, un groupuscule inconnu, mais visiblement basquisant, fait de nouveau parler de lui avec cette campagne d’affiches.
    Les deux choses sont liées car inhérentes à la situation politique en Pays Basque. Ces groupuscules où l’on retrouve pas mal de prêtres, d’un âge de plus en plus certain d’ailleurs, sont partisans d’un pays basque indépendant, réunifié et marxiste.
    La situation antérieure à l’arrivée de Mgr Aillet leur convenait très bien. Un évêque qui était à leur écoute et qui allait, plus souvent qu’à son tour, aux réunions en faveur des prisonniers basques. Pendant ce temps, il fermait le séminaire …
    L’arrivée d’un nouveau pasteur passionné par sa mission les a gênés d’autant plus que, tare inguérissable, il ne parle pas le basque !
    Nous avons donc affaire à une alliance objective de certains ecclésiastiques vexés d’être remis à leur place naturelle et de jeunes politisés et maniant des théories nationalistes qui les dépassent.
    En plus, ce Mgr Aillet se permet de réouvrir un séminaire et d’organiser à Biarritz un colloque pour défendre la vie, même et surtout, chez le foetus !
    Vous imaginez le scandale !
    Voilà donc, à mon point de vue, les raisons de cette campagne haineuse. Il vaut mieux un évêque qui gêne qu’un évêque consensuel …

    • Répondre
      4 février 2013

      Merci à JR de décrire la réalité. Que ces personnes respectent la liberté et ne soient pas racistes. Ils n’ont aucun droit à tenter d’intimider ceux qui ne sont pas d’accord avec eux.

      Je rappelle l’article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme :

      Article premier

      Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

      C’est la déclaration fondamentale sur les droits fondamentaux de l’homme. Le droit à la liberté religieuse est le droit pivot des droits de l’homme. Car l’homme a un destin transcendant, qu’il soit basques ou pas basques, incroyants, mais aussi croyants.

      C’est ce que le Christ, Notre-Seigneur enseigne lui aussi de façon plus concrète :

      Mathieu 7.12 :

       » Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux, car c’est la loi et les prophètes. »

  • Répondre
    4 février 2013

    Les droits de l’homme pour soi, oui, mais pas pour les autres. C’est ce que l’on appelle l’égalité.

  • Répondre
    Leo
    4 février 2013

    Même si cela est redondant:
    Osservatore Romano 26/11/1983, éd. française, du 6 décembre 1983
    « Le jugement négatif de l’Église sur la Franc-maçonnerie demeure donc inchangée, parce que ses principes ont toujours été considérés comme incompatibles avec la doctrine de l’Église ; c’est pourquoi il reste interdit par l’Église de s’y inscrire.Les catholiques qui font partie de la Franc-maçonnerie sont en état de péché grave et ne peuvent s’approcher de la sainte communion.Les autorités ecclésiastiques locales n’ont pas la faculté d’émettre sur la nature des associations de la Franc-maçonnerie un jugement qui entraînerait une dérogation à ce qui est mentionné ci-dessus. .. Le Souverain Pontife Jean-Paul II .. a approuvé la présente déclaration .. »
    Joseph, cardinal Ratzinger, préfet.
    Déclaration de la Sacrée Congrégation pour la doctrine de la foi,
    réf : Osservatore Romano 26/11/1983, éd. française, du 6 décembre 1983

  • Répondre
    gaudet
    4 février 2013

    Question à J R

    Votre précédent message , affirme que vous êtes paroissien et habitant de Bayonne, je suis en revanche paroissien de St jean de luz, à St Jean Baptiste.

    Le journal sud ouest de ce lundi 4 février, en sa page 20 , traite du pamphlet rédigé par un certaine Michel Oronos. Ce particulier affirme qu’il n’exerce plus le ministère de prêtre depuis 40 ans.

    Quel renseignement avons nous , sur le fait qu’il ait défroqué selon sa propre volonté, ou au contraire fut il écarté pour une quelconque mesure disciplinaire ?

    Je vous remercie d’avance de la réponse , si vous avez des informations complémentaires à formuler.

Laisser un commentaire