Limoux : voitures de fidèles vandalisées et pillées pendant la messe


notre-dame

signale par un lecteur - copieUn lecteur (merci X. B. !) me signale un incident survenu samedi 1er août dernier mais qu’on n’a appris qu’hier. Je suppose, compte tenu de l’heure, qu’il s’agissait d’une messe de mariage. Il ne devrait pas être très difficile de mettre la main sur les vandales et voleurs… Un commentateur de l’article paru dans La Dépêche du Midi donne, peut-être, un indice : « Un camps se trouve à 200 m de l’édifice et des individus, comme d’habitude très défavorablement connus des services de gendarmerie, y résident ». Rappel : le parvis d’une église – où est parfois aménagé un lieu de stationnement pour les fidèles – fait partie de l’église…

Samedi 1er août, en pleine cérémonie en la basilique de Notre-Dame de Marceille, à 16 h, deux individus en scooter ont vandalisé quatre voitures garées sur le parking. Ils ont volé les sacs à main restés à l’intérieur et ils ont pris tout ce qu’il était possible de prendre. Personne pendant la messe n’a entendu quoi que ce soit, mais des témoins à l’extérieur du bâtiment ont pu permettre d’identifier les suspects, en relevant notamment une partie de la plaque d’immatriculation du scooter. Plusieurs plaintes ont été déposées par les victimes.

Source : La Dépêche du Midi (7 août)

5commentaires
  1. Rachel

    7 août 2015 à 19 h 45 min

    Il y a déjà 20 ans, dans le quartier populaire où j’habitais, les voitures étaient vandalisées et pillées pendant la messe, surtout aux veillées de Noël et de Pâques… Nous en étions consternés et nous avions demandé des rondes de la Police Municipale.

    Répondre
  2. Patrick

    8 août 2015 à 9 h 16 min

    Et oui il faut des camps dans chaque ville et en remerciement les occupants viennent cambrioler et vandaliser… un grand merci à nos politiques qui favorisent ainsi l’agression des citoyens que ces memes politiques, d’ailleurs, ne pensent qu’à racketter aux travers d’impots de plus en plus injustifiés.

    Répondre
  3. ROUVILLOIS

    8 août 2015 à 18 h 16 min

    Il m’est arrivé la même chose il y a une vingtaine d’années lors du baptême de deux de mes neveux à la Cathédrale d’Uzès (Gard).

    Répondre
  4. Denis F

    8 août 2015 à 18 h 24 min

    Soyons conciliants!
    Ils ne pouvaient pas attendre la messe du dimanche matin, d’ailleurs trop tôt pour eux (après avoir passés la nuit à sévir…), et donc, faute de pouvoir faire la manche à la sortie de l’église, ils se sont donc seulement servis un peu plus vite…
    Cela dit, il faut être inconscient de nos jours pour laisser trainer des affaires dans une voture… et même sur un banc d’église.

    Répondre
  5. dieu

    9 août 2015 à 12 h 57 min

    rien à voir avec le camp,limoux est devenu un endroit mal famé ou se mele vagabondage,trafic de drogue et incivilités en tout genres,un limouxin né à la clinique st martin

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »