Mali : sans nouvelle d’une missionnaire enlevée depuis un an…


beatrice-stockly

Nos confrères du site protestant Info Chrétienne ont publié hier un article pour marquer le premier anniversaire de l’enlèvement au Mali, par un groupe islamiste, de la missionnaire suisse Béatrice Stockly, enlèvement auquel j’ai consacré trois posts l’année dernière (voir ici, ici et ). Nous sommes sans aucune nouvelle d’elle depuis six mois, ce qui ne laisse pas d’inquiéter. Prions pour elle !

Voilà déjà un an que la missionnaire suisse Béatrice Stockly a été enlevée au Mali par “L’Émirat du Sahara”, une branche d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). La nuit du 7 au 8 janvier 2016, Béatrice était enlevée par des militants du groupe djihadiste. Les ravisseurs réclamaient en échange de sa libération, la remise en liberté de l’un des ses dirigeants, Abou Tourab, détenu par la Cour Pénale Internationale de La Haye. Béatrice Stockly, évangélisatrice convaincue avait déjà été enlevée en 2012 par le groupe djihadiste Ansar Dine, groupe armé salafiste. Elle avait été libérée une dizaine de jours plus tard, après avoir promis de cesser ses actions d’évangélisation. Béatrice était finalement retournée au Mali en 2013, après le départ des djihadistes chassés par l’intervention militaire internationale. Elle continuait d’apporter de l’aide et d’annoncer l’Évangile au plus grand nombre, avec foi et conviction, au péril de sa vie. Ses ravisseurs témoignent ainsi de son action : « Nous annonçons notre responsabilité dans l’enlèvement de cette mécréante évangélisatrice qui, par son travail, a réussi à faire sortir de l’islam nombre de fils de musulmans ». En juin dernier une terrible vidéo, mettant en scène Béatrice, voilée, affaiblie, mais « en bonne santé » selon ses dires, était diffusée par ses ravisseurs. Plus aucune preuve de vie ne nous est parvenue depuis […].

Source : Info Chrétienne, 10 janvier

3commentaires
  1. Françoise

    12 janvier 2017 à 23 h 47 min

    On l’avait mise en garde, après un 1er enlèvement + libération, elle avait été prévenue:n’y retournez pas … elle est retournée quand même et la voilà otage prisonnière recouverte du voile islamique !
    Oui, prions pour elle !

    Répondre
    • Charlotte Parc

      20 janvier 2017 à 14 h 38 min

      @Françoise
      Vous aviez déjà fait le même commentaire de mise en garde non respectée par l’intéressée le 18 juin 2016 à 17 h 12 min ici http://www.christianophobie.fr/breves/mali-la-missionnaire-suisse-enlevee-en-janvier-serait-toujours-vivante#.WIIQjn1A5C8

      Je ferai donc aujourd’hui encore les mêmes remarques sur votre commentaire.

      Votre remarque est en effet exacte quant aux mises en garde des autorités helvétiques.

      Le reproche que sous-entend votre remarque quant à la décision de Béatrice de retourner sur le champ de mission que Dieu lui a assigné l’est beaucoup moins !

      Il est vrai que nous avons reçu l’injonction biblique d’obéir aux autorités pour notre bien : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. » (Romains 13,1-2)

      Mais cette admonestation de Paul, qui pourrait virer à l’obéissance aveugle sans exercer sa conscience en pesant la légitimité de l’ordre qui nous est adressé, est tempérée par cette autre exhortation, de Pierre cette fois : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. » (Actes 5,29) et cela dans un contexte où Pierre et les autres apôtres risquaient fort de retourner en prison, car ils n’arrêtaient pas d’évangéliser alors que les autorités le leur avait interdit.

      Expliquez-nous @Françoise ce que Béatrice Stockly a fait de différent que Pierre et les apôtres : elle connaissait le risque, mais elle avait aussi la conviction intérieure ancrée dans son cœur par le Saint Esprit que c’est LÀ qu’elle devait évangéliser. Pourquoi alors aurait-elle renoncé à obéir à Dieu pour se soumettre aux conseils très appuyés des autorités de son pays ?

      Plutôt que l’accabler de reproches, en particulier qu’elle aurait manqué de la plus élémentaire sagesse, et donc maintenant qu’elle se débrouille, à elle de payer les pots cassés, moi je suis dans l’admiration d’un tel courage.
      Et je prie pour qu’elle garde l’amour et l’espérance dans son cœur, qu’elle ressente la présence de son Seigneur à ses côtés pour avoir toute la patience et la paix nécessaires dans cette épreuve et que notre Dieu mette sa main protectrice sur elle et bien sûr quelle soit libérée saine et sauve le plus vite possible

      Seigneur aie compassion de Béatrice et permets lui de retrouver les siens rapidement. Au nom de Jésus ! Amen !

      Répondre
  2. Charlotte Parc

    17 janvier 2017 à 0 h 06 min

    Infochrétienne a publié son article le 10 janvier et explicite clairement que les ravisseurs ont publié récemment une nouvelle preuve de vie de la missionnaire puisque la vidéo récemment publiée date du 31/12/2016
    Le site de RFI (Radio France Internationale)a publié un article à ce sujet le 12 janvier, il y a 4 jours donc, il affirme que :
    « Al-Qaïda au Maghreb islamique a diffusé mardi 10 janvier [2017] une nouvelle preuve de vie de Béatrice Stockly, la missionnaire protestante suisse enlevée il y a un an à Tombouctou, dans le nord du Mali. Dans cette vidéo, on entend l’otage dater l’enregistrement du 31 décembre.

    Dans cette vidéo d’environ deux minutes, mise en ligne, selon le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE sur les réseaux sociaux Telegram et Twitter, Béatrice Stockly décline en français son identité et la date du 31 décembre 2016 d’une voix fatiguée, à peine audible, le visage encadré d’un voile noir.  »

    Il s’agit sans nul doute de la photo ci-dessus à droite, illustrant l’article de M. Hamiche.
    On découvre une Béatrice Stockly qui a vieilli de 10 ans en une seule année.

    http://www.rfi.fr/afrique/20170112-mali-aqmi-diffuse-video-otage-suisse-beatrice-stockly

    https://www.worldwatchmonitor.org/2016/02/4302081/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »