Nantes : un homme urine dans l’église lors d’une adoration du Saint Sacrement


nantes-eglise-ste-croix

Excellent papier de Breizh Info ce matin, mais comportement détestable de la part du profanateur…

breizh-info1[…] Mardi [10 janvier] après-midi, vers 17 heures, une petite quinzaine de fidèles étaient réunis en l’église Sainte-Croix, à proximité des galeries Lafayette. Cette présence importante en dehors d’un office s’explique par la présentation du Saint Sacrement. Il s’agit d’un moment intime de communion entre les chrétiens et Dieu. C’est dans cette atmosphère de recueillement et de dévotion qu’un individu est entré bruyamment dans l’église. Troublant le calme feutré des fidèles, il a tente d’abord de rentrer dans les confessionnaux avant d’uriner contre un pilier au fond de l’église, à quelques mètres des fidèles. Si certains paroissiens ont eu du mal à réaliser ce qui était en train de se passer, un jeune fidèle a couru vers l’homme et l’a plaqué au sol. Il lui a ensuite fermement intimé de quitter les lieux. Une fois dehors, l’individu, visiblement très énervé, s’est mis à insulter les passants. Il a également tenu des propos virulents contre les policiers et la France. Il était habillé d’un pantalon sur lequel le sigle « ACAB » était clairement visible. Ce sigle, signifiant « All Cops Are Bastards » (« Tous les flics sont des bâtards » en français), est très largement utilisé par des individus se revendiquant de l’extrême gauche. Nous avons retrouvé Barthélémy qui a réussi à faire sortir l’homme de l’église. « Tous les paroissiens étaient estomaqués. Je n’ai pas réfléchi, j’ai juste évité de trop employer la violence car nous étions dans une église mais, honnêtement, j’étais vraiment furieux. Alors que le Saint Sacrement était à quelques mètres de lui, il n’a pas hésité à répandre son urine comme si de rien n’était » s’indigne Barthélémy. « Il tenait des propos décousus à l’extérieur. Il insultait tout le monde. C’était un Africain qui attaquait beaucoup la France et la police. Il criait qu’il « enc… la France et la police. » D’ailleurs, en parlant de la police, tout le monde était tellement choqué que je crois bien que personne n’a pensé à l’appeler… ». Pour le jeune homme, cela met en lumière « l’augmentation de l’insécurité à Nantes, notamment entre Bouffay et Commerce. Alors qu’on est sous la menace des islamistes, il faut aussi se poser la question de la sécurité des chrétiens. »

Source : Breizh Info, 11 janvier

18commentaires
  1. balaninu

    11 janvier 2017 à 13 h 55 min

    Comprenez vite s’il vous plaît que : les dirigeants de ce pays ne feront JAMAIS rien, pour nous protéger nous, les catholiques ! Tout est fait pour, au contraire, nous faire comprendre que c’est à nous de nous plier ou de nous en aller pour laisser la place à ces fous d’allah, ces antifas, ces extrêmes goooochistes afin qu’ils puissent répandre leur venin satanique.

    Répondre
    • benouze

      11 janvier 2017 à 18 h 52 min

      Normal que ce gouvernement actuel et même les anciens ne font rienet n’ont rien fait,ils font tous partis de la franc-maçonnerie et ont pour maitre satan en personne.satan(pas de majuscule pour un démon) ne fait jamais du mal à satan, mais aux fils de Dieu, de Jésus Christ oui et comme en France les chrétiens sont comme des veaux,les suppôts sataniques en profitent de cette situation.

      Répondre
      • Olivier Brière

        12 janvier 2017 à 8 h 59 min

        On ne met peut-être pas de majuscule à satan mais quand un mot est en début de phrase, après un point il faut une majuscule quelque soit le mot.

        Répondre
    • Pella

      13 janvier 2017 à 22 h 19 min

      @balaninu
      Cela n’empêche pas de nombreux catholiques de continuer à voter pour ceux qui rêvent de la destruction du catholicisme. Leurs ennemis ou leurs faux amis sont la gauche et la franc-maçonnerie. Va comprendre Charles…

      Répondre
  2. cril17

    11 janvier 2017 à 15 h 24 min

    Face à cette horreur – honneur à Barthélemy pour sa réaction et à Breiz Info pour son compte-rendu – il va être interessant de lire comment l’Immonde va la décoder *** et comment Mgr l’évêque de Nantes va rendre hommage à tant de maîtrise de la part de Barthélémy, dont il est facile d’imaginer quels risques il a pris quand on lit l’hallucinant inventaire quotidien des faits liés au  » vivre ensemble  » sur le site de Fdesouche !

    *** Le Monde dénonce « les vrais faux sites d’informations », » relais de la propagande d’extrême droite »

    http://www.fdesouche.com/784587-le-monde-denonce-les-vrais-faux-sites-dinformations-relais-de-la-propagande-dextreme-droite

    Répondre
  3. Gérard '

    11 janvier 2017 à 16 h 55 min

    Encore une victime des aliénateurs marxistes!
    Goret de la forêt vierge,malheureux dans notre civilisations.

    Répondre
  4. Gabriel

    12 janvier 2017 à 1 h 10 min

    Quelles billevesées ! Et vous avez l’outrecuidance de citer Breizh Info en plus ? Quelle honte pour des gens qui se prétendent chrétien que de relayer ce genre d’infamie et de mensonges ! Honte à la france et honte à vous ! Vous ne rendez pas honneur au Christ lorsque je lis ce genre d’horreur, indigne d’un croyant du 21e siècle.

    Répondre
    • coupat

      12 janvier 2017 à 8 h 03 min

      Dans le monde de OUI OUI tout va bien.
      Dans le monde du vivre ensemble aussi. A force de ne rien vouloir dire, ou promouvoir des utopies on fait le lit au populisme.
      Dommage GABRIEL que vous ne l’ayez pas compris. A moins que le côté militant ait le pris le dessus. Moi je milite pour la vérité.

      Répondre
      • Patay

        13 janvier 2017 à 15 h 44 min

        Et puis finalement, c’est une honte qu’il n’ait pas trouvé un urinoir dans l’église…

        Répondre
    • cril17

      12 janvier 2017 à 14 h 38 min

      Peut-être avez-vous raison M Gabriel ! A la limite On pourarit même se demander si ce que vous appelez  » billevesées  » ne serait pas par hasard un horrible fake inventé par le milieu soi-disant catholique, proche de l’extrême droite de Nantes, et relayé par Breizh info, si on en juge par le silence du site officiel du diocèse de nantes

      http://nantes.cef.fr/

      A moins que – peut-être ? – pour Mgr l’évêque de Nantes, rendre hommage à la maîtrise de Barthélémy, poserait un problème pour célébrer dignement, dimanche prochain, la journée mondiale du migrant ?

      http://migrations.catholique.fr/

      Répondre
    • Denis F

      12 janvier 2017 à 14 h 56 min

      Vu vos propos, on peut se demander si finalement, ce n’est pas vous dont on a interrompu la miction!
      Si je lis que « La rétention d’urine peut causer des maux de tête ainsi que des infections. », je doute que cela puisse produire le premier effet sur vous qui ne semblez plus avoir tout à fait la vôtre…

      Répondre
  5. JPP

    12 janvier 2017 à 9 h 20 min

    Il aurait fallu sur le champ confisquer l’arme du crime pour éviter toute récidive.

    Répondre
  6. Katia

    12 janvier 2017 à 10 h 09 min

    @ Gabriel,
    Mais ouvrez donc vos yeux,mettez du collyre ou apportez nous donc la preuve que ceci est un faux!
    Déjà en février 2015 à Nantes en la cathédrale de Saint Nicolas:
    « hier, en fin d’après-midi, vers 17 h 30, un homme est entré dans la basilique Saint-Nicolas, en plein cœur de Nantes.

    Il a jeté un crucifix à terre et a uriné dessus avant de prendre la fuite. Les recherches entreprises par la police n’avaient pas permis de le retrouver ce matin. D’après le parquet de Nantes, il ne s’agit pas d’une profanation, car il n’y a pas eu ni d’inscription, ni de déclaration particulière faite par le suspect. »

    @coupat,
    Je suis d’accord avec votre analyse.

    Répondre
  7. Sandrine-Marie

    12 janvier 2017 à 10 h 19 min

    @Gabriel
    vos propos sont vraiment débiles, il s’agit de faits rapportés par des témoins et vous ne pouvez pas nier des faits, qui d’ailleurs se produisent partout en ce moment.
    Il est surtout indigne d’un croyant de nier bêtement des faits et de les traiter de billevesées. De ne pas compatir à ces faits insultants. Le Christ n’a pas hésité à chasser les marchands du temple, ni à invectiver les pharisiens : il était pour l’annonce de la vérité. Quelle honte pour vous de vouloir l’occulter ! Et de tenir un discours douteux ! Quand vous serez la victime de ces faits on entendra une autre chanson…

    Répondre
  8. Gilberte

    12 janvier 2017 à 12 h 00 min

    ce n’est pas indigne d’un chrétien du 21e siècle que de connaître ce que les Africains qui vivent en France ont dans la tête. Ils n’ont pas un plateau de télé pour s’exprimer.Dommage que Barthélémy ne l’a pas maintenu au sol jusqu’à son arrestation

    Répondre
  9. Françoise

    12 janvier 2017 à 23 h 41 min

    Cet individu présente peut-être des signes de possession diabolique.

    Répondre
  10. Odile

    14 janvier 2017 à 9 h 00 min

    C’est exact Monsieur Hamiche. Je connais une personne qui habite dans ce quartier et qui songe à changer d’église. Toutes les semaines, il y a des perturbateurs qui entrent. Encore dimanche dernier, d’après ce qui m’a été dit, une personne est entrée et s’est mise à pousser des cris. Ils rentrent en pleine messe, se donnent en spectacle, font comme des rites… Ceci dit, moi aussi j’ai changé d’église. Un arabe, qui serait soit disant, nouveau baptisé, vient le dimanche dans notre église. Pour son cas je ne croit guère à sa conversion, il se retourne sans arrêt, nous surveille. On se demande ce qu’il vient faire là. Il ne prie pas du tout. Maintenant en campagne,oui, on a peur.

    Répondre
  11. cril17

    14 janvier 2017 à 14 h 13 min

    Pour faire une bonne mesure, bien pleine et bien tasséee avec la Ville de Nantes, y aurait-il – peut-être, éventuellement … ??? – un lien – enseignement de Karl Marx oblige … – entre le silence du diocèse de Nantes et cette information reprise de Riposte Catholique dans ce post ;

    Au milieu des Ténèbres …
    http://cril17.org/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter