Pakistan : enlèvement de religieux et de fidèles dans une église catholique


Une affaire particulièrement grave et menaçante : les trois bandits armés ayant opéré à visage découvert, on peut craindre le pire pour leurs otages…

Trois hommes armés à visage découvert sont entrés dans l’église catholique Notre-Dame Reine des Anges de Bhai Pheru, sise dans le district de Kasur, au Pendjab, prenant en otage les ecclésiastiques et les laïcs présents dans l’église, y compris le Père Ijaz Bashir, vicaire de la paroisse. C’est ce qu’indiquent à Fides des sources de l’Église locale, ajoutant que l’épisode de violence a eu lieu le 19 février à 9 h. Avant de quitter les lieu, les malfaiteurs ont volé environ 2 millions de roupies pakistanaises (soit 17 340 €) ainsi que des téléphones portables, des appareils photo et des ordinateurs. L’avocat chrétien Sardar Mushtaq Gill, défenseur des droits fondamentaux, informé par le personnel de l’église, s’est immédiatement rendu sur place. Une plainte contre X a été déposée devant les autorités de police de Bhai Pheru. L’enquête a débuté promptement et, ainsi que cela a été indiqué à Fides, les agents se sont déclarés « certains d’arrêter les coupables d’ici à quelques jours seulement ». Me Gill a rencontré des personnes présentes au moment des faits, comme un certain nombre de religieuses. Sœur Hakam a déclaré que les religieuses, bien qu’épouvantées, « font confiance à Dieu » et qu’aucune mesure de sécurité particulière n’était prise dans l’église. « Déjà par le passé, le curé, le Père Evans, avait subi un vol, rappelle le catéchiste Shahbaz Anjum. Les malfaiteurs, a-t-il ajouté, se sont présentés comme de simples fidèles, feignant de vouloir inscrire des enfants à l’école paroissiale. Puis, ils ont montré leurs armes ». L’Église locale est encore en état de choc. Le Père Léopold Evans, OFM Cap, curé de la paroisse, missionnaire belge présent depuis plus de 26 ans sur place, est actuellement hospitalisé pour une maladie.

Source : Agence Fides (23 février)

2commentaires
  1. Françoise

    24 février 2015 à 18 h 49 min

    Ces horribles faits se passent souvent au Pakistan ! pays maudit (?) qui détient la bombe H.

    Répondre
  2. Gilberte

    24 février 2015 à 20 h 01 min

    Les religieuses épouvantées font confiance à Dieu » quelle foi! ne pas renoncer au christianisme c’est tentant pour avoir la paix, oublier ce cauchemar. Confiance à Dieu

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3259 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter