Quai d’Orsay : la devinette du jour


071185-007

Sous le titre « Ultimatum adressé aux chrétiens par l’État Islamique », le ministère des Affaires étrangères a publié, le 21 juillet, le communiqué qui suit :

« La France condamne avec la plus grande fermeté l’ultimatum lancé par l’État islamique aux chrétiens de Mossoul. Il s’agit d’une nouvelle illustration de la véritable nature de cette organisation terroriste. Ces menaces intolérables démontrent l’urgence qu’il y a à recréer en Irak les conditions d’un dialogue politique inclusif, rassemblant l’ensemble des communautés, afin de faire face aux défis qu’affronte le pays. Nous sommes mobilisés pour que les droits des communautés chrétiennes d’Orient soient respectés. La France défend, partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction ».

Qu’est-ce qui vous semble curieux dans ce communiqué ? Vous pouvez répondre dans les commentaires de ce post. Les lecteurs qui auront trouvé en seront notifiés directement via leur courriel. Réponse demain vers la même heure… Bonne chance !

Source : Ministère des Affaires étrangères (21 juillet)

57commentaires
  1. Nicolas

    24 juillet 2014 à 14 h 35 min

    Je trouve étonnant que la France dise: « Nous sommes mobilisés pour que les droits des communautés chrétiennes d’Orient soient respectés. », alors qu’en France tout le monde n’est pas libre de pratiquer sa religion, ou montrer son opinion (religieuse ou non) comme il le souhaite! Donc c’est un peu, on défend ça dans le monde mais surtout pas chez nous.

    Répondre
  2. Pasteur Christophe DEVILLE

    24 juillet 2014 à 14 h 43 min

    Ce communiqué du ministère des affaires étrangères est une déclaration des plus cavalière. Comment peut-on prétendre que « La France défend, partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction », alors que dans notre propre pays, cette liberté n’est pas respectée et que la laïcité négative est élevée comme religion d’état.

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      24 juillet 2014 à 14 h 51 min

      @Pasteur Christophe Deville

      C’est bien vu et ce n’est pas faux… Mais ce n’est pas la bonne explication. Quelque chose “cloche” dans ce communiqué. Mais quoi ?

      Répondre
  3. Ramir

    24 juillet 2014 à 14 h 59 min

    La France semble avaliser l’existence de l’État islamique et sa légitimité à gouverner la région. C’est ainsi qu’elle n’appelle pas à la lutte contre cet État, puisqu’il est légitime, mais l’incite au dialogue avec les autres minorités, dont les Chrétiens.
    La France souhaite que les Chrétiens soient biens traités dans un État islamique.

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      24 juillet 2014 à 15 h 26 min

      @Ramir

      Non, je ne pense pas que le gouvernement avalise l’État Islamique, qu’il qualifie de terroriste dans son communiqué. Il constate une situation de fait. C’est autre chose qui cloche dans ce communiqué. Quelque chose de beaucoup plus simple. Mais quoi ?

      Répondre
  4. zézé

    24 juillet 2014 à 15 h 04 min

    Le fait de vouloir rassembler les communautés me semble bizarre de quelles communautés la France veut-elle parler ? ensuite la France prétend défendre des convictions ? et des religions ? de quelles convictions ? il suffit d’être convaincu de quoi ? ce texte dit tout et son contraire – la France condamne l’ultimatum mais pas les crimes qui sont commis contre les Chrétiens.
    De plus on sait que M. Cazeneuve veut défendre les chiites, les palestiniens, les juifs,- et les chrétiens ne sont même pas nommés

    Répondre
  5. Jean-Pierre

    24 juillet 2014 à 15 h 05 min

    La France par ce canal, reconnaît explicitement et implicitement comme un Etat de droit, les lieux que ces musulmans considèrent comme acquis, et leur organisation comme légitime aux yeux du monde !

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      24 juillet 2014 à 15 h 24 min

      @Jean-Pierre

      Non :le gouvernement reconnaît un état de fait, mais ne reconnaît pas vraiment explicitement le soi disant État Islamique comme légitime. C’est quelque chose d’autres qui cloche dans le communiqué. Mais quoi ?

      Répondre
  6. Vincent

    24 juillet 2014 à 15 h 16 min

    « Etat islamique » alors que l’Irak n’est pas censé être reconnu comme tel par la France ? (je ne sais pas si je suis clair).

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      24 juillet 2014 à 15 h 22 min

      @Vincent

      C’est vrai qu’on aurait attendu au mois des guillemets (“État islamique”) ou une formule du genre « le soi disant État Islamique ». C’est donc bien vu de votre part. Mais ce n’est pas la bonne réponse. Quelque chose “cloche” dans ce communiqué. Mais quoi ?

      Répondre
      • Ribisel

        24 juillet 2014 à 15 h 42 min

        « Ces menaces intolérables ». Ce ne sont pas des « menaces », ce sont des actes. Ce ne sont pas des paroles en l’air, ce sont des morts. Ce ne sont plus des menaces, au point où en est… Ils ont suivi, un peu, ce qui se passe là-bas??

        Répondre
  7. Thècle

    24 juillet 2014 à 15 h 22 min

    Cette condamnation intervient 48 h après la date d’expiration de l’ultimatum ( je l’ai entendu sur la vidéo « mobilisation éclair »)

    Répondre
  8. Marie

    24 juillet 2014 à 15 h 29 min

    Peut-être suis-je définitivement écœurée par nos divers « dirigeants », mais je ne pense pas pas que ce genre de commentaire soit très actuel….
    Devinez, devinez qui l’a écrit ??? Je donne ma langue au chat, mais ce n’est plus tout à fait de notre époque, enfin suis-je dans l’erreur ou non ? Je crois qu’aujourd’hui un ministre qui écrirait cela se ferait lyncher par ses collègues ? Ne me demandez pas pourquoi, car je risquerais en répondant les foudres du ciel !

    Répondre
  9. Elisabeth

    24 juillet 2014 à 15 h 30 min

    L’ultimatum expirait le 19 juillet. Le communiqué date du 21 juillet et parle de « menaces intolérables » alors que les chrétiens ont dû (à qq exceptions près) tous quitter Mossoul le 19 juillet et que tous les lieux de culte chrétiens ont été investis par les islamistes qui les ont pillés, brûlés ou transformés en mosquées.

    Répondre
  10. Ramir

    24 juillet 2014 à 15 h 32 min

    Selon le message, l’ultimatum lancé par l’État islamique aux chrétiens illustre sa véritable nature terroriste. Or l’ultimatum n’est autre que l’application de la Charia: convertis-toi, soit dhimmi ou pars.
    Ainsi, le gouvernement français reconnait à la Charia une nature terroriste et donc à l’Islam.

    Répondre
  11. cril17

    24 juillet 2014 à 15 h 46 min

     » dialogue politique inclusif  » #  » Ces menaces intolérables …  » n’est-il pas ??? ou en bon français, ne serait-ce pas un oxymore ?..

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      24 juillet 2014 à 15 h 50 min

      @cril17

      Peut-être… mais ce n’est pas la bonne réponse. Quelque chose “cloche” dans ce communiqué. Mais quoi ? Une lectrice a trouvé… mais je ne valide évidemment pas son commentaire…

      Répondre
  12. zézé

    24 juillet 2014 à 15 h 53 min

    @DANIEL HAMICHE je m’interroge toujours sur le fait que la France condamne l’ultimatum et pas les crimes sans nom commis contre les chrétiens – je n’étais vraisemblablement pas assez claire dans ma définition.

    Répondre
  13. Marie-Clo

    24 juillet 2014 à 15 h 53 min

    Le 21 juillet, l’ultimatum a pris fin depuis longtemps !!!

    Répondre
  14. Ramir

    24 juillet 2014 à 16 h 47 min

    Troisième tentative.
    Citation: « La France défend, partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction ».
    On peut dire que le refus de l’avortement est une conviction. Or l’État français ne défend pas cette conviction en France, au contraire.

    Répondre
  15. Philippe

    24 juillet 2014 à 17 h 33 min

    C’est l’utilisation du mot ultimatum qui cloche pour moi.

    Répondre
  16. igal

    24 juillet 2014 à 17 h 44 min

    Le communiqué date du 21 Juillet seulement alors que la menace de l’EIL à plus d’une semaine.

    Tout laisse penser que ce n’est « que » pour faire bonne mesure que le « quai d’orsay » se décide enfin à condamner blablabla…

    Pardon pour mon langage mais Ils ont en rien à foutre en réalité!

    Répondre
  17. katia

    24 juillet 2014 à 17 h 44 min

    Qui est le « nous » de « nous sommes mobilisés »!!!
    Ce n’est pas la France !! » elle défend ,partout dans le monde la liberté de religion ou de conviction » donc elle ne peut se mobiliser et par conséquent faire la guerre à cet état islamiste qui torture les Chrétiens!!!
    D’autre part « recréer » créer à nouveau,donc le fait n’est pas nouveau!!

    Répondre
  18. Alexander

    24 juillet 2014 à 18 h 10 min

    L’ultimatum prenait fin le 19 juillet et le quai d’Orsay communique deux jours après?

    Répondre
  19. David

    24 juillet 2014 à 18 h 22 min

    La France réagit seulement 48 heures après l’ultimatum lancé par cette organisation meurtrière ! Car l’ultimatum été fixé au samedi 19 juillet semble t’il , non ? Cela doit être probablement lié au décalage horaire…

    Répondre
  20. Amaury

    24 juillet 2014 à 18 h 43 min

    Le Quay d’Orsay est aux fraises : »Ces menaces intolérables démontrent l’urgence » il ne s’agit plus de menaces mais d’exactions réelles vu que l’ultimatum a expiré.

    Répondre
  21. Eric

    24 juillet 2014 à 18 h 44 min

    1 – « un dialogue politique inclusif, rassemblant l’ensemble des communautés » donc il faut dialoguer aussi avec les terroristes !

    Répondre
  22. Eric

    24 juillet 2014 à 18 h 46 min

    2 – « Nous sommes mobilisés pour que les droits des communautés chrétiennes d’Orient soient respectés. La France défend, partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction » donc partout dans le monde sauf en France !

    Répondre
  23. Guillaume

    24 juillet 2014 à 18 h 46 min

    L’ultimatum a expiré le 19 juillet et la France prend officiellement position le 21 juillet. Un léger retard à l’allumage qui paraît suspect…

    Répondre
  24. Sylvie

    24 juillet 2014 à 19 h 06 min

    Ce qui cloche , à mon avis c’est la date périmée de cette ferme condamnation !
    Quel sens cela a-t-il de condamner un ultimatum dont la date est dépassée ?

    Répondre
  25. Aline

    24 juillet 2014 à 19 h 51 min

    La publication arrive 48h après l’expiration de l’ultimatum… Juste déprimant !… Et ils vont s’indigner du risque de mise à mort une fois qu’ils seront tous enterrés ? :-(

    Répondre
  26. Marie N.

    24 juillet 2014 à 20 h 25 min

    Ce communiqué entraîne deux commentaires, selon moi:
    1. « Nous sommes mobilisés pour que les droits des communautés chrétiennes d’Orient soient respectés »: ils sont tellement mobilisés qu’hier encore, ils « ne savaient pas » que les chrétiens de Mossoul étaient persécutés.
    2. Ce serait bien que « les droits des chrétiens d’Orient soient respectés », disent-ils, mais on constate qu’eux-mêmes ne les respectent pas en France (cf. la répression stalinienne de la Manif Pour Tous, avec emprisonnement ferme de pacifiques manifestants).

    Répondre
  27. Eric

    24 juillet 2014 à 20 h 34 min

    La situation des chrétiens en Syrie qui est la même voire pire n’est pas évoquée alors que l’EI a sous son contrôle toute une partie de la Syrie.

    Répondre
  28. ioannis

    24 juillet 2014 à 21 h 29 min

    Les chrétiens d orient n ont pas besoin de communiqué ni de devinettes mais de soldats pour les protéger et les défendre

    Répondre
  29. Michaël

    24 juillet 2014 à 23 h 55 min

    Le ministre n’a pas compris ce qu’il se passe réellement en Irak, des paroles mais pas d’actions.

    Répondre
  30. marie

    25 juillet 2014 à 0 h 45 min

    Les chrétiens ont déjà disparu de Mossoul.
    Il est donc bien temps de proposer un dialogue inclusif. Qui inclurait qui? Les absents?
    Si ce n’est pas du cynisme d’Etat, c’est quoi?

    Répondre
  31. Vincent

    25 juillet 2014 à 7 h 52 min

    En lisant les commentaires, ce communiqué est finalement truffé d’incohérences !

    Répondre
  32. Elda

    25 juillet 2014 à 8 h 15 min

    C’est le titre qui cloche ! Dans sa formulation on dirait que la France adresse elle aussi cet ultimatum aux chrétiens. Ca fait bizarre…il n’y a aucune mention de la France ou du Ministère concerné dans le titre de ce communiqué.

    Répondre
  33. cristianu

    25 juillet 2014 à 8 h 33 min

    C’est le 21 juillet que le gouv fçais manifeste sa « mobilisation »… l’ULTIMATUM, lui, expirait le 19 !

    Répondre
  34. Denis

    25 juillet 2014 à 8 h 53 min

    bonjour,
    « Ces menaces intolérables démontrent l’urgence qu’il y a à recréer en Irak les conditions d’un dialogue politique inclusif, rassemblant l’ensemble des communautés, … »

    L’expression: « dialogue politique inclusif » dans un état islamique qui ne veux, à la limite ultime, que ta peau, est une expression qui tient de la fiction surréaliste. C’est comme demander à la couleur noire d’être blanche. C’est une contradiction « intrinsèque ».

    C’est mon opinion, et, je la partage avec moi-même. Ça, au moins, c’est pas une contradiction avec mon moi-même. Tautologie pour le moins.
    A+

    Répondre
  35. Zèbre Zélé

    25 juillet 2014 à 8 h 58 min

    le ministère s’est trompé, il faut remplacer « organisation terroriste » par « islam » !

    Répondre
  36. Elda

    25 juillet 2014 à 8 h 59 min

    Eurêka !
    L’Etat français a condamné l’ultimatum 48heures après sa date d’expiration…Voilà ce qui cloche !

    Répondre
  37. Jean-Marie

    25 juillet 2014 à 9 h 10 min

    Deux poids deux mesures…où sont passés les chrétiens de Mossoul ?
    Il est grand temps que Fabius, « ce grand ministre des Affaires Étrangères » s’en préoccupe! Il est bien plus payant, pour ces « néo staliniens » au pouvoir, de brosser dans le sens du poil les manifestants « pro-gazaouis » que de s’inquiéter du sort de nos frères chrétiens au Levant. Et quid de la manif contre ce « mariage pour tous » (lire « appairage pour tous ») ?
    Là, des enfants, des mères de familles, des retraités ont été gazés et des gardes à vues iniques se sont opérées sans ménagement lorsque des manifestants chrétiens ont eu l’audace de lancer des emballages de « Carambar » sur nos « courageuses forces de l’ordre »!

    Répondre
  38. Yann

    25 juillet 2014 à 9 h 37 min

    Sans revenir sur les termes plutôt étranges de ce communiqué soulignés dans de nombreux commentaires avant le mien, la date elle-même est surprenante : le 21 juillet alors que les récentes exactions sont connues depuis au moins le 16 juillet si l’on se réfère simplement à votre blog, http://www.christianophobie.fr/breves/mossoul-les-islamistes-occupent-leveche-chaldeen-et-marquent-les-maisons-des-chretiens .
    Soit 5 jours pour une réaction « urgente », c’est bien long.
    L’Observatoire de la Christianophobie serait-il mieux informé que le Quai d’Orsay ?

    Répondre
  39. jean marie

    25 juillet 2014 à 10 h 34 min

    politique inclusive ???que veut-il dire? Il n’y a plus de chrétiens a Mossoul!En FRANCE la liberté religieuse n’est pas respecte, voir l’attitude du gouvernement au sujet de la deterioration des églises…En SYRIE, la France VENd sous couvert de l’annonymat des armes aux rebelles islamistes.Y aurait-il deux poids deux mesures dans ce gouvernement ou alors les » élus » et les » nommes » s’adaptent a la situation avec une langue de bois?Le SEIGNEUR nous a mis en garde contre l’hypocrisie

    Répondre
  40. marie france

    25 juillet 2014 à 10 h 34 min

    ULTIMATUM je pense que c’est cela qui cloche…..mais il y a tellement d’autres choses qui clochent!!!!! Bonne journee a tous et union de priéres pour tous nos fréres et soeurs et Deo gratias pour Meriam et sa famille

    Répondre
  41. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Ultimatum et Quai d’Orsay : la solution à la “devinette d’hier”… |

  42. Michel

    25 juillet 2014 à 11 h 47 min

    Peut-être s’agit-il de l’attitude de la France qui, d’un autre côté,apporte son soutien aux ‘djihadistes’ de Syrie et d’ailleurs, dont on connaît « l’amour et la tolérance » vis-à-vis des chrétiens : hypocrise, pour ne pas dire (hélas !) bouffonnerie. Car on attend encore un communiqué dudit ministère condamnant les exactions et actes barbares commis par les ‘islamistes’, par exemple en Egypte pour les Coptes …

    Répondre
  43. Françoise

    25 juillet 2014 à 18 h 48 min

    C’est que la condamnation de l’ultimatum (21 juillet) de l’EIIL intervient 48 heures après son expiration (19 juillet à midi). Immonde !!!

    Répondre
  44. sandrine

    25 juillet 2014 à 20 h 54 min

    Notre gouvernement a subi la loi de la relativité du temps. Mauvais en histoire, en géographie, en temporalité: après l’heure ce n’est plus l’heure et le ministère aurait dû se fendre d’un quelconque communiqué avant le 19 pas plusieurs jours après!

    Répondre
  45. Agnès Marie

    25 juillet 2014 à 21 h 45 min

    Bonsoir,
    Ce qui m’a choquée, à première lecture, c’est le voisinage très proche de deux « groupes »
     » La France condamne avec la plus grande fermeté l’ultimatum lancé par l’État islamique aux chrétiens de Mossoul. Il s’agit d’une nouvelle illustration de la véritable nature de cette organisation terroriste.  » On pourrait presque croire que, dans l’esprit de l’auteur, ce sont les chrétiens qui sont une organisation terroriste.
    Juste un ressenti. Peut-être que je deviens parano…
    Bonne soirée à tous. Et bonne manif demain à tous.

    Répondre
  46. denis issoire

    2 février 2015 à 21 h 26 min

    Ce qui cloche c’est la tentative de dédouaner l’Islam avec la Phrase: « Il s’agit d’une nouvelle illustration de la véritable nature de cette organisation terroriste. »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »