Racca : l’État Islamique s’y “occupe” aussi des chrétiens

Le soi disant État Islamique contrôle Mossoul, l’antique Ninive, en Irak, mais il a aussi entre ses mains la ville de Racca au nord de la Syrie. Le “calife” autoproclamé y fait régner une stricte charia. Voici deux courts paragraphes, traduits de l’article paru hier sur le site du New York Times et aujourd’hui dans la version papier du quotidien, qui en disent long sur la situation de la poignée de chrétiens qui vivent toujours à Racca…

Les trois églises de Racca, qui furent autrefois les foyers d’une minorité chrétienne dynamique, ont été fermées. Après avoir saisi la plus grande, celle Martyrs catholiques arméniens, l’ EIIL [État Islamique d’Irak et du Levant] en a ôté les croix, a hissé son drapeau noir sur sa façade, et l’a transformé en centre islamique où sont diffusées des vidéos de combats et d’opérations suicide destinées à recruter de nouveaux combattants. Les quelques chrétiens qui sont restés [à Racca] payent un impôt pour les minorités [djizîa] de quelques dollars mensuels. Quand la police religieuse de l’EIIL patrouille pour être sûr que les commerces soient fermés pendant les premières musulmanes, les chrétiens, eux aussi, doivent obéir.

L’église arménienne de Racca transformée en centre de propagande et de recrutement islamistes

L’église arménienne de Racca transformée en centre de propagande et de recrutement islamistes

Source : The New York Times (23 juillet)

email

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

7 Commentaires

  • Répondre
    ArcSaintbernard
    24 juillet 2014

    L’Occident coupable ne pourra pas dire qu’il n’a pas été prévenu. Et depuis longtemps.
    Des prophètes se sont levés pour crier ce danger – ils ont été bâillonnés sans pitié.
    A l’intérieur de l’Eglise catholique « libre », les guerres de ces jalousies religieuses font rage, jalousie qui contribue à ostraciser les voix qui se lèvent toujours.
    Maintenant la punition de ces crimes attend l’Occident : il recevra le salaire de la dureté de son coeur, de ses divisions, de ses jalousies, de ses scandales des petits et de ses divisions, de ses salemalek devant l’insupportable !

    • Répondre
      ioannis
      24 juillet 2014

      je vous félicite de l acuité de votre analyse qui refléte exactement la réalité de la vérité des choses;j ajouterai seulement que les malheureux Chrétiens d orient n ont rien a attendre de cet occident apostat qui voit dans le christianisme qu un systéme qui contribue à l ordre social et quand uniquement il sert ses intérêts politiques ou économiques;

  • Répondre
    Sylvie
    24 juillet 2014

    Un visage de l’horreur

  • Répondre
    Jean-Marie
    25 juillet 2014

    Il faut le dire, à Racca, l’EIIL crucifie des chrétiens dans la rue !

  • Répondre
    gerard 2
    25 juillet 2014

    ArcsSaintbernard et vous ioannis ,c’est tout a fait cela et le début de cette descente a commencé après Vatican II et son chariot œcuménique, ils on changé l’Église de Jésus Christ en Église de l’Homme socialo politico ?nous petits Catholiques de base accrochons nous a Jésus Christ et notre Sainte Vierge Marie par nos prières .Saint Nylus nous la dit Dieu vas venir.

Laisser un commentaire