Scandale en France : chrétiens d’Orient privés de visa de réfugiés pour des motifs « idéologiques »…


jean-jacques-brot-a-quimper-jeudi-dernier-a-paris-au_3283664

Dans son émission d’actualité sur RCF Vendée « Le 22 minutes », le journaliste Thomas Cauchebrais a reçu, mardi 18 avril, le préfet Jean-Jacques Brot. Ce dernier, qui s’est autorisé une pointe assez déplaisante contre les patriarches orientaux, a déclaré au micro de RCF Vendée que des chrétiens d’Orient étaient déboutés de l’obtention de visas de réfugiés par des fonctionnaires français agissant pour des motifs « idéologiques » ou en raison de leurs « convictions ». Le préfet se refuse à donner des noms, mais les imputations « idéologiques » ou « convictions » sont floues et ouvrent à de nombreuses interrogations ou interprétations… Est-ce par antichristianisme viscéral ou parce qu’ils confessent une religion hostile au christianisme que ces fonctionnaires ont refusé d’accorder des visas à nos frères d’Orient cherchant un refuge chez nous ? Puisque le préfet semble connaître ces fonctionnaires, a-t-il lancé une procédure disciplinaire à leur encontre ? Ce sont des questions auxquelles nous souhaiterions obtenir des réponses car un tel scandale exige que la lumière soit faite. Voici l’essentiel du compte-rendu de cet entretien, tel qu’il a paru sur le site de RCF Vendée.

Jean-Jacques Brot, préfet hors-cadre, a été nommé le 9 mars 2015, coordinateur de l’accueil d’une partie des réfugiés syriens et irakiens. Il s’occupe de deux catégories de réfugiés. L’une concerne des familles qui sont actuellement sous la protection de l’ONU et du Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) dans des camps en Jordanie, au Liban et en Turquie. L’autre est celle de familles, irakiennes uniquement, persécutées pour leurs confessions religieuses : les chrétiens et les Yézidis. Lors de l’invasion de la plaine de Ninive par DAECH à l’été 2014, le gouvernement français avait choisi le système de visas pour asile. Selon Jean-Jacques Brot, c’est un procédé qui a fonctionné “cahin-caha”  car il a pu constater une baisse de 40 % par rapport à l’année précédente, de visas de réfugiés délivrés à ces minorités religieuses persécutées. La réalité est que, contrairement à ce que l’on peut entendre depuis des mois, l’accueil des chrétiens d’Orient est faible. L’ancien préfet de Vendée a constaté un « enchainement d’empêchements bureaucratiques ou idéologiques […] Il y a objectivement  un certain nombre de fonctionnaires, dont je ne citerais pas les noms qui, par leurs écrits, leurs actes ou leur lenteur, expriment leurs convictions » a-t il précisé. Toujours selon le haut fonctionnaire, une des raisons qui explique ce système à deux vitesses est à trouver dans les prises de position de certains patriarches qui […] appellent les chrétiens d’Orient à ne pas fuir leur pays. « Cela peut se comprendre pour ceux qui n’ont pas été torturés et violés, mais le discours de ces patriarches est catastrophique. Ils alimentent ceux des fonctionnaires qui, en France en particulier, font passer leurs convictions avant le sauvetage de ces familles vulnérables. Ils se saisissent de ces discours pour en tirer argument à refuser des visas ».

Source : RCF, 18 avril

9commentaires
  1. Gérard P.

    21 avril 2017 à 9 h 28 min

    Mais les musulmans obtiennent les visa?

    Répondre
    • Mathilde

      21 avril 2017 à 14 h 27 min

      Oui…. les musulmans les obtiennent.

      Répondre
  2. betsynette

    22 avril 2017 à 7 h 55 min

    Normalement, ce ne sont que des Chrétiens d’Orient, que la France aurait du recevoir, mais voila à la tête du Pays France, on n’aime pas les Chrétiens, mais certains…les musulmans….et Le Pape ayant donné l’exemple.

    Répondre
  3. Αlexandra

    22 avril 2017 à 8 h 36 min

    Une honte!

    Répondre
  4. Chantal

    22 avril 2017 à 8 h 51 min

    Les fonctionnaires en question sont de quelles confessions ? Et français puisque fonctionnaires, mais de parents nés où ?
    Pourquoi aucune sanction ?

    Répondre
  5. garsaud

    23 avril 2017 à 5 h 39 min

    Tous les jours des refugiés musulmans qui traversent la mediterranée et parfois jettent par dessus bords les chretiens. Qui les accompagnent sont religieusement recueullis sauvés par les marines europennes

    En France.en europe aujourd hui on tue les Chretiens on remplace par des dizaines de miliers de musulmans.qu on m explique.
    PAPE. QUE FAIS TU?

    Répondre
  6. Tell

    23 avril 2017 à 8 h 42 min

    Beaucoup de chrétiens du Pakistan, par exemple, voient leur demande de départ pour la France rejetée. Cette situation est peu connue du grand public. Qui se tient derrière tous ces rejets et pourquoi ? Voilà un piste à explorer. Bon dimanche.

    Répondre
  7. Boréal

    23 avril 2017 à 15 h 01 min

    On pourrait , dans ce cas , penser que l’autorité des Evêques de France viennent poser des questions au Ministre de l’Intérieur , patron des préfets .
    Peut-être le font-ils à l’ombre ou dans l’ombre. C’est à ses fruits qu’on reconnaît l’arbre !
    Ah oui je me souviens un Evêque de cette même France avait mis en doute les déclarations d’un Prélat syrien au sujet des crimes de Daech .
    Pauvres chrétiens .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter