Soudan : l’AED apporte des précisions sur l’incendie d’une église à Khartoum

Sur la foi de dépêches d’agences de presse j’avais signalé ici le 23 avril qu’une église catholique avait été incendiée à Khartoum au Soudan : il s’agissait en fait d’une école biblique. Alerté ce matin par Aide à l’Église en Détresse, j’ai mis dans la foulée un correctif à cette information. Je reçois (à 16 h 30) ce jour un communiqué très documenté d’Aide à l’Église en Détresse, que je m’empresse de reproduire tout en attirant votre attention sur l’information qu’il signale : « Par ailleurs, des personnels de l’ONG catholique SudanAid ont été arrêtés à Nyala, au Darfour, et leurs bureaux ont été fermés ». D.H.

Diverses sources ont fait valoir qu’une église catholique avait été incendiée par des musulmans à Khartoum, le 21 avril dernier.

Les sources de l’AED sur place n’ont pas confirmé cette information. Le Pasteur Ezekiel Kondo, évêque de l’Église épiscopale de Khartoum, a expliqué qu’il s’agissait d’une vieille école biblique appartenant à l’Église presbytérienne évangélique du Soudan. Vendredi 20 avril, des prêches dans les mosquées jouxtant le centre protestant auraient appelé la population musulmane à se mobiliser pour « reprendre » le centre soi-disant construit sur une terre musulmane. Le lendemain, samedi 21 avril, une foule d’environ 500 personnes a envahi l’école biblique, détruisant ses structures, brûlant les livres et notamment des Bibles,  et déracinant les arbres. L’évêque précise que la police, qui se trouvait aux alentours, n’a pas réagi aux attaques. Le surlendemain, dimanche, les chrétiens se sont réunis pour prier ensemble. Des musulmans se seraient joints à la prière.

« Parfois, conclut le Pasteur Kondo, nous avons le sentiment d’avoir été oubliés par nos amis les plus proches. Personne ne semble s’intéresser à notre situation, ici, au Soudan, après l’indépendance du Soudan du Sud. Les populations de la région du Nil Bleu et des montagnes Nuba sont oubliées. Ici, on nous appelle “les insectes’’ ».

Par ailleurs, des personnels de l’ONG catholique SudanAid ont été arrêtés à Nyala, au Darfour, et leurs bureaux ont été fermés.

Le Soudan et le Soudan du Sud continuent à se lancer des accusations réciproques dans l’affaire d’Heglig, la zone pétrolière disputée entre les deux Etats et récemment reconquise par les troupes de Khartoum. Selon l’agence Fides, le Président soudanais Omar al Bashir, en visitant Heglig, aurait affirmé : « Aucune négociation avec ces gens-là [les gouvernants du Soudan du Sud NDR]. Avec eux, nous négocions seulement avec des fusils et des projectiles ».

Les affrontements entre le Soudan et le Soudan du Sud ont de lourdes conséquences sur la communauté chrétienne vivant à Khartoum et dans d’autres zones du Soudan. « Les chrétiens ont peur parce qu’au cours de manifestations de protestation contre l’occupation d’Heglig de la part des troupes du Soudan du Sud, s’est levée la voix d’un certain nombre d’extrémistes qui incitaient à attaquer les lieux de cultes chrétiens dans la capitale soudanaise », indiquent à l’agence Fides des sources ecclésiales de Khartoum.

« Il faut immédiatement reprendre les négociations car les conséquences d’un nouveau conflit à grande échelle seraient désastreuses », a déclaré à l’agence catholique MISNA l’évêque coadjuteur de Khartoum, Mgr Adwok, alors que les combats font toujours rage entre les deux Soudans à la frontière commune.

« La situation au Soudan est à nouveau très tendue. Pour l’instant, l’Église catholique n’a pas été directement attaquée mais tout est possible. Dans la spirale de guerre dans laquelle nous sommes aujourd’hui, nous redoutons vraiment d’autres accès de violence contre les chrétiens prochainement », a pour sa part conclu Marc Fromager, directeur national de l’AED.

Source : Aide à l’Église en Détresse

 

email

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

2 Commentaires

Laisser un commentaire