Suisse : une troisième église profanée dans le canton de Genève


hermance eglise

Après l’église Saintre-Pétronille de Pregny-Chambézy, puis celle du Sacré-Cœur de Genève, c’est au tour de l’église catholique Saint-Georges d’Hermance d’être profanée. Trois églises catholiques profanées en moins de trois semaines dans le canton de Genève. La piste d’un « déséquilibré » semble privilégiée…

Le dernier épisode en date, survenu à Hermance, donc, s’est déroulé entre le jeudi 12 et le vendredi 13 mars […] La statue de saint Roch, patron des animaux, a été dégradée. Celle de la Vierge et de l’Enfant-Jésus a subi les assauts les plus graves : Marie a eu la main tranchée, et le Christ n’a plus de tête. Les trois affaires comportent des similitudes. À chaque fois, des statues de saints sont prises pour cible. Et le ou les vandales emportent toujours avec eux un trophée : tête, doigt, pan de tapisserie. Pour l’heure, seules les déprédations perpétrées au Sacré-Coeur, à Plainpalais, sont reliées à un suspect. Il s’agit d’un homme de 28 ans, qui a été arrêté le 13 mars. Il s’était échappé du service de psychiatrie des HUG, où il avait été amené après avoir tenté de bouter le feu à une statue du quai Wilson. La police a confié à la Tribune de Genève que ce déséquilibré aurait endommagé des sculptures sur une vingtaine de sites.

hermance 1

Hermance 3

hermance 2

Source : 20 Minutes/Suisse (20 mars)

2commentaires
  1. Abbé ARBEZ

    22 mars 2015 à 7 h 33 min

    un déséquilibré?
    j’ai des doutes…
    le seul suspect actuellement sous enquête est originaire du Bengladesh.

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      22 mars 2015 à 7 h 57 min

      @Abbé ARBEZ

      Cher abbé, auriez-vous un lien, vers des sources helvétiques, faisant allusion à l’origine du profanateur ? Merci.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter