Syrie : pour le Patriarche catholique d’Antioche, l’intervention américaine serait un « acte criminel »


10hp0498

Lue sur AsiaNews cette déclaration d’aujourd’hui, traduite par nos soins, de Grégoire III Laham, Patriarche syrien catholique d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem des Melkites.

« Nous devons écouter l’appel du Pape [François] pour la paix en Syrie. Si les pays occidentaux veulent que s’établisse [en Syrie] une authentique démocratie, alors ils doivent l’édifier au moyen du dialogue entre chrétiens et musulmans, et non par les armes. L’attaque projetée par les États-Unis est un acte criminel qui n’aura pour effet que de faucher de nouvelles victimes venant s’ajouter aux dizaines de milliers de morts de ces deux dernières années. Cela détruira la confiance des Arabes dans l’Occident (…) La voix des chrétiens est celle du Saint-Père. Dans les circonstances présentes nous devons être pragmatiques. La Syrie a besoin de stabilité et toute attaque armée contre le gouvernement serait absolument insensée. Qui ou quoi a mené la Syrie à cette ligne rouge, à ce point de non retour ? Qui a créé cet enfer dans lequel notre peuple vit depuis des mois ? Chaque jour des extrémistes islamistes venant du monde entier se déversent en Syrie dans le seul but de tuer et aucun pays n’a fait quoi que ce soit pour les arrêter, et les États-Unis ont même décidé de leur fournir davantage d’armement ». Le Patriarche met en garde qu’une victoire éventuelle des islamistes donnerait naissance à un pays divisé en petites enclaves et cela forcerait les chrétiens à vivre dans un ghetto. « Notre communauté [chrétienne] s’amenuise de jour en jour. Les jeunes fuient [à l’étranger], les familles abandonnent leurs maisons et leurs villages (…) La disparition des chrétiens est un danger qui ne menace pas que les Syriens mais aussi toute l’Europe (…) Notre présence est la condition essentiel à l’existence d’un islam modéré qui ne peut exister que grâce aux chrétiens. Si nous partons, il n’y aura pas de démocratie en Syrie. C’est ce que pensent aussi les musulmans qui craignent la folie islamiste. Beaucoup disent qu’ils ne pourront plus vivre s’il n’y a plus de chrétiens ».

Source : Asia News

5commentaires
  1. jean pierre

    28 août 2013 à 22 h 12 min

    L’extermination des chrétiens, catholiques et orthodoxes est programmée
    par les gouvernements occidentaux !
    Voyez ce qui se passe en France , et il en est de même aux USA sous la présidence
    d’Obama.
    Même si la guerre contre la Syrie n’a pas pour but direct l’élimination des chrétiens, ce dommage collatérall n’est pas pour leur déplaire

    Répondre
  2. christine27

    28 août 2013 à 23 h 47 min

    Intervention américaine, intervention américaine …… très fortement soutenue par la France ! devenue hystérique dès qu’elle peut mettre son nez dans les affaires des autres , et gaspiller de l’argent !

    Répondre
  3. yv

    29 août 2013 à 6 h 37 min

    Oui! l’intervention prévue est un désastre. Les expériences passées ne portent pas leurs fruits…Comment arrêter le gouvernement Français? Quand des millions de personnes se mobilisent pour se faire entendre, il reste sourd. Et il veut donner des leçons de démocratie aux autres pays.

    Répondre
  4. Loco

    29 août 2013 à 9 h 15 min

    Au nom de quoi le Patriarche Salam III veut il sacrifier les chrétiens? Au nom du dialogue chrétien-musulman, et au nom de la démocratie en Syrie.
    Selon lui, l’intervention occidentale aboutira à une paix qu’il refuse parce que cette paix réduira l’extension du christianisme dans le pays, forçant les chrétiens à vivre dans certaines zones qu’il il appelle des ghettos . Et il pense avec raison, que les jeunes quitteront le pays et que progressivement le christianisme disparaîtra de la Syrie et avec lui, la démocratie.
    Son diagnostic paraît bon. Quant à son choix, il est plus discutable. Car il aboutit au maintien du désordre et de la guerre civile dans laquelle les chrétiens sont horriblement massacrés.
    Mais le Patriarche Salam III nous donne, sur l’objectif de l’opération occidentale , le point de vue de quelqu’un qui est sur le terrain où celle-ci va avoir lieu. Quel est ce point de vue ? Les occidentaux vont ramener la paix au prix d’un compartimentage du pays. Mais la paix ne mérite-t-elle pas quelques sacrifices au regard de tant de vies humaines brisées ?
    Les chrétiens de Syrie pourront quitter l’enfer dans lequel ils sont plongés. Et alors ?
    Les musulmans régleront entre eux leurs petits problèmes . N’est-ce pas ce qu’il y a de moins mal ?

    Répondre
  5. yvon

    29 août 2013 à 9 h 34 min

    non à l’intervention des états unis et de ses alliés..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter