Toulouse : il cherchait à acheter une arme pour « tirer dans une église »


toulouse-bourbaki

Encore un individu qui a des problèmes “psychologique”, évidemment… On n’a guère d’information sur lui, mais comme on apprend qu’il n’était pas connu comme « radicalisé » on comprend que sa religion n’est pas difficile à deviner car « radicalisé » est un “mot code”…

Un jeune homme a été interpellé, dimanche après-midi [8 janvier], par les services de police. Ce dernier venait de se présenter à la cité Bourbaki à Toulouse où il démarchait des jeunes gens afin de se procurer une arme pour « aller tirer dans une église ». Les jeunes gens ont prévenu la police qui a procédé à son interpellation. Cet homme de 33 ans a été placé en garde à vue. Au vu de son état psychique, il a été hospitalisé d’office dimanche soir. Cet individu n’est pas connu pour être quelqu’un de radicalisé.

Source : La Dépêche du Midi, 9 janvier (merci J. F. R. pour ce signalement)

3commentaires
  1. Jacques

    10 janvier 2017 à 19 h 08 min

    Non, il n’est pas radicalisé, c’est vrai. C’est seulement un déséquilibré, et le coran est fait et écrit pour que les déséquilibrés tuent les mécréants.
    Tout simplement en leur promettant le paradis: un grand lupanar avec 70 vierges.
    Franchement est ce que tous les musulmans ne sont pas des déséquilibrés, pour croire à ce genre de paradis ?
    Les attentats et les agressions contre les catholiques ne s’arrêteront donc pas demain.
    La seule solution est leur conversion, mais avec un pape (?) qui leur dit qu’ils ont raison, qu’il prient le même Dieu que nous mais pas de la même manière …

    Répondre
  2. Françoise

    11 janvier 2017 à 14 h 15 min

    La radicalisation commence toujours par quelque chose d’évident !

    Répondre
  3. Gilberte

    11 janvier 2017 à 20 h 52 min

    Il a gobé les salades d’un imam qui lui a mis dans la tête que Mahomet l’envoie tuer. En France, il est en infraction: tuer projeter un crime vaut la réclusion perpétuelle; refuser aux autres la liberté de penser et refuser avec une arme vaut prison et amende. L’hôpital psychiatrique est-il compétent pour ce genre de délinquance? j’en doute seule une volonté plus forte que la sienne qui lui démontrera qu’il est victime de menteurs peut le guérir; réfléchir en prison à l’isolement lui serait profitable. L’hôpital psychiatrique est la solution d’un Etat qui n’est plus gouverné où les lois ne sont pas appliquées

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »