Toute une famille chrétienne réduite en esclavage par un musulman au Pakistan


Une partie de la famille de Zulfiquar Masih désormais libérée de l'esclavage

Incroyable, mais vrai !

Voici une trentaine d’année, Zulfiquar Masih, un chrétien pauvre de Rahim Yar Khan (un district de la province du Penjab au Pakistan), dut emprunter de l’argent à un riche propriétaire terrien et homme d’affaires musulman, Basharat Ali Gulo, pour payer les frais de mariage d’une de ses filles. Au fil des années, les intérêts de l’emprunt ne cessèrent d’augmenter, jusqu’à 500 % ! Incapable de rembourser ni le prêt ni ses intérêts, toute la famille de Zulfiquar Masih, soit 26 personnes, hommes, femmes et enfants, devinrent les esclaves de Basharat Ali Gulo, enfermés dans une prison privée et contraints de travailler sur ses terres… C’est grâce au diocèse catholique de Bahawalpur qu’ils ont pu recouvrer leur liberté. Ce dernier a, en effet, déposé une plainte contre Basharat Ali Gulo, le tribunal lui a donné raison et ordonné la libération de cette infortunée famille victime de la rapacité et l’absence totale de miséricorde de ce musulman dont pourtant le dieu est dit « miséricordieux »

Daniel Hamiche

Joyeux Ramadan !

Source : Asia News

8commentaires
  1. Benoît

    20 août 2011 à 11 h 37 min

    Une religion où le prêt à intérêt est soit disant très encadré au point de créer des banques islamiques dans ce but. Cet esclavagiste serait-il un mauvais musulman ?

    Répondre
  2. gloire à Dieu

    20 août 2011 à 12 h 57 min

    nous le savons, l’Islam permet l’esclavage.
    Il semble que le monde l’ignore ou fait semblant de ne pas savoir. quelle tristesse pour les esclaves de ces gens qui adorent un faux dieu.

    Répondre
  3. Michèle

    20 août 2011 à 15 h 02 min

    Un tribunal a pu donner raison au diocèse catholique dans cette charmante contrée qu’est le Pakistan: tout espoir n’est pas perdu! J’espère que l’esclavagiste n’a pas la possibilité de faire appel.
    En revanche je ne parierai pas sur les chances de promotion professionnelle du président du tribunal!

    Répondre
  4. Neutre

    20 août 2011 à 16 h 07 min

    @Gloire à Dieu: « ces gens qui adorent un faux dieu » adorent le même que les chrétiens. leurs divergences sont autres, notamment en ce qui concerne Jésus qui pour eux n’est pas un prophète.

    Bon sinon c’est une bien triste histoire. Je me demande toutefois si la nouvelle aurait été publiée ici si c’était un athée qui avait commit cela.
    Je me demande combien de temps cette famille est restée esclave? Dommage que ce ne soit pas précisé.

    Répondre
  5. Melmiesse

    20 août 2011 à 21 h 34 min

    La famille est libre que cetteparoisse catholique soit remerciée.Un tribunal français aurait condamné cet homme d’affaires à rembourser les 30 années de travail qu’il n’a pas rémunéré à ces 26 personnes

    Répondre
  6. Véronique

    21 août 2011 à 16 h 31 min

    Les socio/ethnologues ou les blogueurs les plus documentés de ce site sont-ils en mesure de donner une estimation du nombre des esclaves traditionnels (puisqu’il en existe de nouvelles formes) sur cette planète : de guerre, pour dette, par enlèvement, par achat aux parents ?
    Puis de dire à quelle/s culture/s appartiennent les esclavagistes ?

    Répondre
  7. Neutre

    21 août 2011 à 22 h 05 min

    J’aurais envie de te dire que c’est la culture de la rentabilité, de l’argent… Partout où c’est autorisé.

    Répondre
  8. Véronique

    24 août 2011 à 17 h 04 min

    @ Neutre (un prénom, ce serait plus sympa, plus loyal, et pas plus dangereux car nous ne mangeons personne),
    .
    justement, qui ose l’autoriser, cet esclavage TRADITIONNEL (ne dévions pas vers notre cher patronat qui voudrait des ouvriers du XIXe siècle, le paternalisme en moins, bien sûr…)auquel toutes les nations sont censées avoir renoncé ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3287 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter