Tribunal administratif : la Crèche restera à la mairie de Béziers !


Menard creche

Le Parti de Gauche, la Ligue des droits de l’homme et tous les laïcistes l’ont dans le baba ! Le référé déposé par David Garcia, du Parti de Gauche, et la Ligue des droits de l’homme vient d’être rejeté par le Tribunal administratif de Béziers. Il faudra, viens sûr, lire attentivement l’intégralité de son arrêt – car les citations de RTL sont minces – pour voir s’il crée une jurisprudence susceptible de rassurer de nombreux maires et de les inciter, pour Noël 2015, à suivre l’exemple de Robert Ménard, et de bien d’autres maires de France, et à installer des Crèches dans leurs mairies sans crainte de poursuites… Pour une bonne nouvelle, c’en est une bonne !

C’est une première victoire judiciaire pour Robert Ménard, qui avait sous-entendu que seule une décision de justice pourrait le faire reculer. Le Tribunal administratif (TA) de Montpellier a rejeté vendredi 19 décembre la demande d’un Biterrois et de la Ligue des droits de l’homme d’enlever la crèche de Noël installée dans l’hôtel de ville de Béziers. Dans un jugement de cinq pages, la juge Marianne Hardy a justifié sa décision par défaut d’urgence, « en l’absence de circonstances particulières qui auraient pu résulter, notamment de troubles à l’ordre public (…) Il ne résulte pas de l’instruction, ni des explications apportées à l’audience que la décision d’installer une crèche dans le hall serait de nature à porter » atteinte « aux principes de laïcité et de neutralité », écrit-elle. La crèche de la Nativité est « une atteinte à la laïcité » car elle « symbolise » la naissance du Christ, un événement « au cœur de la religion chrétienne », avait plaidé dans la matinée Me Sophie Mazas, avocate des plaignants. Pour la ville de Béziers, Me Raphaële Hiault-Spitzer avait assuré que cette crèche n’avait « rien de cultuelle », mais qu’elle « était culturelle » et ne contrevenait donc pas à la loi de 1905 qui interdit les emblèmes (la croix, le foulard…) ou les signes religieux.

Source : RTL (19 décembre)

31commentaires
  1. Maysie

    19 décembre 2014 à 19 h 18 min

    Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps, 10 ans peut-être, on venait admirer la crèche de Noël place de l’Hôtel de Ville. Et la crèche nous venait souvent d’un autre pays d’Europe avec lequel, par elle nous faisions plus intime connaissance .
    Et nul ne ressortait de la poussière la Loi de 1905.
    Aucune voix ne s’élevait contre ce qui était, sinon la religion de tous du moins un folklore auquel nous tenions tous.
    Que nous est-il arrivé ? Qui cherche à détruire ce que nous avons de meilleur ? Et dans quel but ?

    Répondre
    • Richard

      20 décembre 2014 à 12 h 28 min

      Ce sont les Communistes qui se dressent contre nos Us et Coutumes, qui ont aussi favorisé l’arrivée en masse de tous ces étrangers qui rejettent nos valeurs Françaises. Tout cela est bien triste de constater autant de Conneries dans ce parti politique.

      Répondre
      • kanjo

        20 décembre 2014 à 21 h 02 min

        @Richard
        plutôt la franc-maçonnerie, mais elle est aussi à la base du communisme ce qui explique la confusion des méthodes.

        Répondre
  2. Michel

    19 décembre 2014 à 20 h 33 min

    Excellente nouvelle ! Bravo à Monsieur Robert Ménard !

    Répondre
  3. Gérard P.

    19 décembre 2014 à 22 h 13 min

    Triste….!

    Répondre
    • Charlotte Parc

      21 décembre 2014 à 13 h 55 min

      @Gérard P.
      Vous écrivez souvent des commentaires incompréhensibles !
      Qu’est-ce qui est « Triste….! » ?
      Que la crèche reste dans la mairie de Béziers sur décision de justice ?
      Pour une fois qu’elle est favorable aux chrétiens, vous avez un commentaire bizarre !

      Répondre
      • Gérard P.

        21 décembre 2014 à 16 h 36 min

        @ Carlotte Parc
        Que la crèche reste à sa place rien de plus normal !
        Que les autorité facent tant de tra la la pour vouloir enlever une crèche cela est très triste et comme Catholique je ne comprent pas. Par contre si un ou des cytoyens voulaient faire enlever une crèche et que les autorité interviennent pour la maitenir en place,ça oui !
        Tous le reste est pour moi du pipeau !Bonne lecture !

        Répondre
      • Gérard P.

        21 décembre 2014 à 17 h 01 min

        Vous avez écrivez souvant des commentaire incompréhensible !
        Normal, j’ai une mentalité Européenne qui contraste douloureusement avec les ignorance et anti vie française !
        En plus le français n’est pas ma langue maternel ce qui n’est pas un obstacle, par contre je ne tolère pas les folie française et ne le cache pas due à l’acoolisme ancestrale français semé de perversions maboules Joyeux Noël !

        Répondre
        • Gérard P.

          21 décembre 2014 à 17 h 35 min

          Rectification
          Il faut lire: Vous écrivez souvant des Commentaires incompréhensible.
          Merci

          Répondre
        • Michel

          22 décembre 2014 à 11 h 50 min

          Vous devriez écrire dans votre langue maternelle, on vous comprendrait peut-être mieux !

          Répondre
  4. Jean Ferrand

    20 décembre 2014 à 7 h 30 min

    Le tribunal administratif de Montpellier serait-il meilleur que celui de Nantes ? Ça ne m’étonnerait pas.

    Répondre
    • PATRICK

      21 décembre 2014 à 1 h 54 min

      A Nantes les juges sont des rouges dans leur grande majorité

      Répondre
  5. rorol

    20 décembre 2014 à 8 h 52 min

    enfin c’est gagné !! bravo Robert Ménard oui on est en France, la loi 1905 on s’en fou

    Répondre
    • Kim

      20 décembre 2014 à 14 h 39 min

      Enfin, pour une fois je suis fière d’être Française grâce au tribunal de Montpellier. Merci Mr Ménard. T’as vu ça, Camembert Ier?

      Répondre
    • Charlotte Parc

      21 décembre 2014 à 15 h 01 min

      @rorol
      Mais non on ne s’en fou [sic] pas !
      On ne peut jamais « se foutre » d’une loi promulguée, sauf à se mettre hors la loi et à en assumer toutes les conséquences légales… mais aussi spirituelles.
      « Que chacun se soumette aux autorités qui nous gouvernent, car toute autorité vient de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.  » Rom 13,13-14 *
      « Rendez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César  » Matt 22,21

      Il ne sembla pas que Jésus ait contesté les autorités de son pays à l’époque où il y vivait comme un être humain semblable aux autres êtres humains. Il n’a pas fait l’apologie d’un régime politique particulier, où par exemple tout ressortirait de l’autorité spirituelle, où autorité spirituelle et autorité temporelle seraient confondues, comme par exemple le césaro-papisme a été compris pendant bien trop de siècles, ou le luthéranisme à une certaine époque de l’église protestante allemande, à l’époque du cujus regio, ejus religio ou comme, on ne le voit que trop aujourd’hui, selon les conceptions toujours actuelles de l’islam.

      Jésus n’a même pas appelé à lutter contre l’envahisseur impérialiste romain. Il a même mis sur la sellette comme un modèle pour nous tous dans tous les siècles un centurion romain, un occupant donc, un feld-maréchal en quelque sorte, (Luc 7,9) chez qui il a trouvé une foi bien plus grande que chez la plupart de ses compatriotes juifs, alors qu’il a plus que vertement tancé les hypocrites grands chefs juifs qui pratiquaient une religion de façade (Matt 23,27) alors que théoriquement ils étaient du même bord que lui. Diriez-vous que ces faits font de Jésus un traître (à son ethnie juive) et un collabo (avec l’occupant romain) ?
      Certes non, seulement Jésus ne faisait pas acception de personnes et ne recommandait aucun régime politique particulier, car il savait, Lui, que toutes nos entreprises humaines, aussi bonnes soient-elles, sont entachées par le péché.

      Laissons à la société civile la responsabilité de diriger la société civile et de protéger la liberté de conscience, de croyances et de culte et laissons aux hommes et aux femmes de foi de s’occuper des affaires de leurs églises sans que la société civile n’ait rien à dire sur les dogmes et n’ait pas à se mêler des fonctionnements internes des églises. À charge de ces dernières d’en assumer les frais sans aides autres que celles, volontaires, de ses fidèles. À charge aussi pour elles d’obéir à l’exhortation de Paul de prier pour les autorités civiles (et de s’y soumettre comme je l’ai écrit plus haut à propos de Rom 13,13) 1 Tim 1,1-2 « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. »

      C’est cela la laïcité bien comprise, c’est cela la séparation des églises et de l’État. C’est cela la loi de 1905 qui nous est donc favorable… à condition de ne pas être interprétée par les laïcards comme un instrument de lutte contre les religions en général, et contre la plus représentative d’entre elles en France, le christianisme.
      Voilà pourquoi il est plus que licite pour nous de nous battre sur le plan judiciaire lorsque nous sommes attaqués.

      * Ce verset, qui peut sembler un peu « saumâtre » à beaucoup d’entre nous, est bien évidemment tempéré par cet autre, qui dans des circonstances exceptionnelles prend une grande importance, sorti de la bouche de Pierre et des apôtres : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.  » Actes 5,29. Lorsque les injonctions des autorités humaines sont hostiles à ce que nous savons de la Parole et la volonté divines, nous avons à nous y opposer en manifestant notre opposition voire en désobéissant aux autorités, obéissant en cela à Dieu. Demandons au Seigneur l’aide de l’Esprit Saint pour avoir la sagesse et le discernement dans les circonstances de nos vies personnelles et collectives. LMPT, par exemple, me semble tout à fait aller dans ce sens pour ce qui est de nos vies collectives.

      Répondre
      • marie

        21 décembre 2014 à 16 h 03 min

        Entièrement d’accord avec vous, Charlotte. Je signe votre manifeste sans en retirer un iota.

        Répondre
      • Gérard P.

        21 décembre 2014 à 17 h 21 min

        @MadameCharlotte Parc
        Une « Mauvaise LOI » pour vous s’est aussi une « LOI » ?

        Répondre
      • Gérard P.

        21 décembre 2014 à 17 h 30 min

        @ Charlotte Parc
        LMTP cela veut dire quoi?

        Répondre
  6. Gérard P.

    20 décembre 2014 à 9 h 26 min

    La « Loi » de 1905 jamais connu merci Jésus. Franchement la France est souvant drôlement maboule ? Pas éttonant qu’elle risque de devenir invivable pour faire place aux « Musulmans » pirates depuis toujours ?
    Les USA sont le Pays des réalisations imposible ?
    La France l’expérimentation de toutes les « Folies » ?

    Répondre
  7. Jean-Pierre Delmau

    20 décembre 2014 à 10 h 05 min

    Monsieur Ménard mérite tous nos remerciements et encouragements, même si, comme moi, on ne soutient pas le FN. Il faudra d’ailleurs un jour finir par prendre conscience que ces étiquettes de droite-gauche-extrêmes et divers-centre n’ont plus de sens. Il y a les gens et organisations honnêtes, bienveillantes, et soucieuses du Bien Commun, et ceux qui s’accrochent à leur idéologie sans considération des vœux de leurs compatriotes.
    Joyeux Noël Monsieur Ménard !

    Répondre
  8. Jean-Marie

    20 décembre 2014 à 10 h 45 min

    Il faut continuer de résister et je finirai par ce que nous dit Benoît XVI : «[…]
    Toute la Bible est traversée d’appels à « ne pas se taire », à « crier avec
    force », à « annoncer la parole à temps et à contretemps », à être des
    sentinelles déchirant le silence de l’indifférence […]»*
    *-cf. Année oecuménique saint Paul, proclamée par Benoît XVI et le
    patriarche Bartolomée Ier, Message final du XIIe Synode, § 11 – Juin 2009.

    Répondre
  9. Maysie

    20 décembre 2014 à 13 h 04 min

    Merci pour cette référence à notre cher Benoît XVI qui parlait d’or et qui, à présent, est entré dans le silence de Zacharie.

    Répondre
  10. Jean

    20 décembre 2014 à 13 h 54 min

    Bien sûr Bravo à Mr Ménard. Et, par comparaison, le retrait de la crèche au CG de Vendée ne fait pas vraiment honneur à Mr Retailleau. Toutefois la lecture des « attendus » du TA de Béziers, et des arguments que l’avocate du Maire a été obligée d’invoquer pour le défendre ( avec succès, bravo!) me laisse un goût amer dans la bouche. Cette loi de 1905 est une calamité: non seulement l’Etat a spolié l’Eglise et les congrégations religieuses en leur volant tous leurs biens immobiliers et parmi ceux-ci les cathédrales si je ne m’abuse, mais elle nous oblige aujourd’hui à nous aplatir devant la sainte laïcité pour faire des choses que l’on fait depuis des siècles, par exemple une crèche! Cette loi est satanique/. Que l’Etat qui les entretient si mal rende ces bien immobiliers à leur propriétaire cad le peuple de France, ,le peuple chrétien, avec la liberté de l’utiliser.

    Répondre
  11. Olivia

    20 décembre 2014 à 15 h 54 min

    Mais « ils » ne désarment pas. Hier, suite à l’énoncé de cette victoire, la virago droidelhommiste a vociféré que : « ce n’était que partie remise et qu’ils iraient jusqu’au bout même si ça doit prendre des années, comme ce fut le cas pour la Vendée. Nous ne sommes pas dans un pays catholique (!), il faut faire respecter la laïcité et lutter contre le communautarisme »… A chaque fois que je croiserai une femme voilée, qu’une mosquée sera en construction et que nos élus iront faire de la dhimmitude lors des fêtes musulmanes, je l’alerterai.

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      20 décembre 2014 à 16 h 29 min

      @Olivia

      SVP : Qui est cette « viragodroitdelhommisme » ?

      Répondre
  12. marie

    20 décembre 2014 à 18 h 31 min

    La crèche est comme la devise Liberté-Fraternité-Egalité, comme la démocratie moderne, les droits de l’Homme….tous ces principes, issus du christianisme et passés dans les mentalités même les plus rebelles au christianisme. La signification de la crèche par cet aspect est donc double, à la fois cultuelle et culturelle. Elle a migré de la sphère strictement religieuse pour investir la sphère des traditions dans les pays originellement catholiques.
    En ce sens, on peut soutenir une thèse ou une autre. Tout ensuite dépend du regard de chacun. Pour un croyant catholique, la crèche renvoie exclusivement à la naissance du Christ. Pour un chrétien protestant ou orthodoxe, elle est ainsi comprise et admise, même si ces religions n’ont pas développé la tradition de la crèche. Car même pour les catholiques, elle est une tradition populaire. On doit donc la défendre au deux titres, cultuel car elle est l’évocation de l’Incarnation de Dieu pour les croyants, et culturel, car elle fait bel et bien partie de nos traditions, la preuve étant qu’elle a résisté jusqu’à présent à la déchristianisation sévère de notre monde. Que nous le voulions ou non, notre tradition catholique appartient aujourd’hui à tous. C’est certainement ce qui explique la défense de la crèche par des non-catholiques au nom de la défense de nos traditions. Et c’est bien ainsi. Nous ne sommes plus les « propriétaires » exclusifs de la crèche, elle nous a échappé pour devenir un bien patrimonial.
    N’ayons pas peur de défendre les deux aspects.
    Bien sûr, il est malheureusement révélateur de la mentalité laïciste de la Justice que de se voir obligé à ne défendre que l’aspect culturel pour avoir gain de cause. Mais finalement qui est dupe dans ces arguments ?
    Le vrai problème reste, la mort graduelle de la liberté d’expression, le recours à des non-dits et à des arguments fallacieux parce que loin de la vérité que l’on ne peut plus dire. Mais qui se soucie de vérité dans la Justice actuelle de notre pays ?

    Répondre
    • Maysie

      21 décembre 2014 à 8 h 43 min

      Hélas! Vous avez tellement raison, Marie !

      Répondre
    • Charlotte Parc

      22 décembre 2014 à 0 h 26 min

      @marie
      Comme Maysie, j’approuve votre développement tout à fait juste, Marie. Merci de cette explicitation particulièrement claire. Merci aussi de votre encouragement au sujet de mon commentaire sur la loi de 1905.

      Répondre
  13. Gilberte

    20 décembre 2014 à 23 h 03 min

    combien d’adhérents à la ligue des droits de l’homme à Béziers? une minorité veut imposer ses désirs à une majorité et à une majorité élue: fin de la démocratie!

    Répondre
  14. gilles13009

    24 novembre 2015 à 9 h 42 min

    Depuis le début de l’année, est-ce un hasard au regard de tous les évènements actuels, que la Franc-maçonnerie n’a jamais été aussi vindicative. De part des attitudes insupportables que l’on peut qualifier de fascisantes, on se croirait revenu en 1789 où on a assisté à une volonté de déchristianiser la France: destructions de monastère et d’abbayes, saccages de la crypte royale à Saint-Denis (hasard…), création d’un calendrier révolutionnaire en lieu et place du calendrier Justinien, nouvelle échelle de temps (la révolution sanguinaire étant l’an I des lendemains qui chantent). Cette année, je compile les coups de boutoirs contre à la fois notre passé culturel et royal, mais surtout chrétien: attaques successives contre l’émission de Stéphane Bern, suite au volet des « Secrets de l’Histoire » qui, sur l’avis des historiens et des documents de l’époque, ont refait le portrait de Louis XVI, plus juste, plus conforme à la réalité historique en évoquant son intelligence, sa passion pour la géographie (c’est lui qui avait financé l’expédition de Lafayette qui lui crachera dans le dos à son retour), son amour pour le peuple (il financera plusieurs achats massifs d’aliments). L’histoire officielle ne dit pas que la France sortait de quatre années de disette dues à des printemps polaires qui brulés les récoltes. Mélenchon , franc-maçon, s’est fendu d’une lettre à la Présidente de France 2 pour critiquer, je le site:  » cette RÉVISION » de l’histoire. Par la suite, on prendra connaissance des déclarations haineuses de l’ancien ministre de l’Éducation nationale et franc-maçon notoire: Vincent Peillon, qui ne cache pas sa volonté d’en finir avec le catholicisme. Pierre Bergé, Franc-maçon, déclarera sur la plateau de Fogiel, vouloir supprimer les fêtes chrétiennes. Le maire d’Abbeville, sans aucune discutions fera détruire la belle église de sa ville. On retrouvera même, dans le dépôt de la ville le plomb des vitraux, ce qui est totalement illégal compte tenu de la nocivité de ce métal. Catherine Pégard, Directrice du Château de Versailles depuis 2011, franc-maçon, expose une « œuvre » par provocation s’intitulant: »le vagin de la Reine » d’un quelconque « artiste anglais réitérant ainsi son autre provocation sur la place Vendôme où elle plaça un pénis géant (elle était attaché au Ministère de la Culture…). Enfin, je conclus en indiquant les nombreux procès déposés par la Fédération de la libre pensée, association laïque franc-maçonnique et anticléricale, sur la base de la loi de 1905, demande l’enlèvement de la statue de Jean-Paul II à Ploërmel (Morbihan) offerte par un artiste polonais avec l’inscription célèbre: « n »ayez pas peur », à cela s’ajoute les statues de vierges dont on demande la suppression dans certains villages, les clavaires, etc. A cette avalanche de faits, on peut rajouter, à l’initiative de François Baroin, président de l’Association des maires de France, et fils de Miche Baroin Grand Maître du Grand Orient de France, la suppression des Crèches de Noël dans les mairies. 2015, et ce n’est pas fini, est l’année d’une guerre idéologique lancée par la Franc-Maçonnerie. La question est Pourquoi?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter