Un cimetière chrétien historique saccagé en Iran

Si le respect des morts et de leurs sépultures est un signe de civilisation, alors le degré de civilisation de l’Iran d’aujourd’hui approche du zéro absolu…

Le cimetière de Bushehr dans le sud de l’Iran, est un lieu de sépulture, obtenu par concession, pour les soldats britanniques décédés lors de l’intervention du Royaume-Uni en ce pays en 1856, ou victimes de la Première Guerre mondiale. Ce cimetière chrétien fut aussi le lieu d’inhumation de nombreux Arméniens chrétiens d’Iran jusqu’à il y a une trentaine d’années. Depuis la “Révolution” des mollahs, le cimetière a été privé de toute attention. Pis encore, en 2003, les autorités décidèrent d’élever un mur d’enceinte pour le cacher à la vue des passants, tandis que les tombes étaient saccagées, toutes les croix étant systématiquement ôtées ainsi que les pierres tombales. La plus grande surface de ce cimetière a été tout simplement annexée par parcelles entre 1979 et 1980, ces parcelles ont été vendues pour des projets immobiliers…

Daniel Hamiche

Source : Mohabat News

 

Le cimetière avant…

 

…et aujourd’hui (enfin, ce qu’il en reste…)

 

 

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

2 Commentaires

  • Répondre
    23 février 2012

    Il s’est passé la même chose en Algérie, et ailleurs en pays musulman. Quoi d’étonnant que l’islam ait en horreur la croix puisque Satan a horreur de la croix par laquelle son règne a été détruit ?

  • Répondre
    pierre palay
    23 février 2012

    c honteux!!!

Laisser un commentaire