Horreur : la barbarie islamiste s’installe à Maaloula


Maaloula islamistes

Sous le titre « Massacre en direct à Maaloula en Syrie », le blogue Investing’Action a publié dimanche dernier dans la nuit un témoignage poignant reçu par téléphone depuis Maaloula d’une habitante de cette ville déjà martyre. C’est effroyable. La crédibilité des informations est haute notamment du fait que pour la première fois l’identité de plusieurs martyrs est donnée… En voici de très larges extraits.

En ce moment, Maaloula est sous occupation. Les hommes armés (moussallahines) ont d’abord tenté une percée le 4 septembre. Par cette attaque, ils semblaient vouloir faire une démonstration de force, nous terroriser afin que nous quittions nos terres. Ils ont tué 20 civils et en ont enlevé 15 autres. Pour le moment, nous disposons de la liste de 4 civils exécutés et de 7 disparus : Ilyas Damoune : enlevé ; Jihade Saalab : décapité au couteau ; Mihail Antonio Saalab : décapité ; Sarkis Habib Al Soukhn : exécuté par balles ; Antoine Lauzarios Saalab : décapité et le corps mutilé ; Moussa Chmays : enlevé ; Chadi Saalab : enlevé ; Georges Dawoud Hilani et son épouse (enlevés) ; Jamilé Mahfouz et sa fille (enlevées). Toutes les victimes sont des civils.

Actuellement, les terroristes sont partout dans les anciennes églises et les monastères. Ils ont incendié les monastères de Mar Sarkis et Mar Bakhos, Saint-Serge et Bacchus. Ils ont tout fouillé, tout saccagé avec moult blasphèmes. De nombreux habitants chrétiens ont fui la ville vers Damas.

L’attaque [la première dans la nuit du 4 septembre] a coûté la vie à une vingtaine de miliciens des comités populaires qui défendaient le village. Les deux uniques survivants de l’attaque ont été décapités. Puis les terroristes ont investi les premières maisons du village. Ils sont d’abord entrés chez Abou Aala al Haddad, un chrétien revenu de Zahlé au Liban pour passer quelques jours de vacances dans son village natal. Ses agresseurs l’ont sommé de se convertir à l’Islam. Ils ont cassé les croix et les icônes. Puis, ils ont tout saccagé dans la maison. Avant de l’abattre, ils lui ont dit : « Nous menons la guerre sainte contre les Croisés ». Les terroristes sont ensuite entrés dans la maison voisine habitée par Jamilé Oum Mahfouz une veuve et par sa fille. Elle a un fils qui est porté disparu depuis plusieurs mois. La maman avertit sa fille : « Fais-toi passer pour une musulmane pour qu’ils ne t’enlèvent pas ». Quand ils sont entrés, les terroristes ont hurlé : « Jina Aleykoun ya Kouffar » (« Nous voilà les impies », sous entendu, « vous êtes cernés »). Ils traitèrent la mère et sa fille d’adorateurs de la croix. Ils prirent la croix qui trônaient dans la maison et l’ont brisée. La mère et sa fille ont ensuite été emmenées vers l’inconnu.

Les terroristes se sont ensuite arrêtés devant la statue de Saint-Georges qui trône devant le monastère qui porte son nom. Ils ont vociféré dans des haut-parleurs : « Que veux-tu que l’on casse d’abord Saint-Georges. Ta tête ou ton cheval ? ». Puis ils se sont déchaînés sur la statue.

Les terroristes n’ont touché à aucune maison musulmane de Maaloula. Or, dans les quartiers chrétiens du village se trouvaient un grand nombre de déplacés sunnites de Ain Tarma (Ghouta). Ces derniers ont accueilli les terroristes en héros, en criant des youyous et en les aspergeant de riz. Les terroristes sont ensuite arrivés sur la place du village. Ils ont commencé à blasphémer sur tous les objets sacrés, sur les icônes, les croix, les statues. Les enfants étaient tellement terrorisés qu’ils en ont perdu la voix. Certains d’entre eux sont encore hospitalisés à Damas. Parmi les terroristes, il semblait y avoir des Libyens et des Tchétchènes.

[Après avoir été chassés du village, les islamistes y reviennent en force]

ce matin, les terroristes étaient de retour. Près d’un millier d’entre eux sont arrivés du côté Yabroud par le chemin du monastère de Saint-Serge et Bacchus, se joignant aux terroristes qui étaient retranchés dans l’hôtel As Safir. Face à leur surnombre, l’armée a dû se retirer aux abords du village. Ils ont décapité 4 jeunes. Deux ont été tués par balles. Ils ont décapité Antoine Saalab, l’assistant du père Toufik Eid, supérieur du monastère Saint-Serge et Bacchus. Ce sont des habitants du village complices des terroristes qui l’ont dénoncé. Les terroristes ont également tué le père et le cousin paternel d’Antoine. Tous les chrétiens sont à bout des nerfs. Ils ont été enfermés dans leurs maisons. [Passage inaudible dans la communication téléphonique] a trois oncles maternels qui ont plusieurs enfants. Nous n’avons aucun moyen de communiquer avec eux. Actuellement, les terroristes occupent les églises et les monastères. Ils assiègent le monastère de Sainte-Tècle. La mère supérieure Pélagie implore les autorités syriennes de les aider.

Nous sommes désespérés. Que va-t-il advenir de nous ? Maudite soit la démocratie que l’Amérique et la France veulent nous apporter.

Source : Investing’Action

13commentaires
  1. sanchez

    10 septembre 2013 à 9 h 37 min

    voilà ces saints, ces petits anges que les occidentaux veulent défendre; il faudrait faire parvenir ces horreurs à tous les gouvernements occidentaux et américains qui par leur décision peuvent les mettre au pouvoir, malheureusement, nous, n’y pouvons rien et nos prières semblent sans effets.

    Répondre
    • Sonia

      11 septembre 2013 à 5 h 41 min

      Ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront. disait le Seigneur!
      La mort pour un Chrétien n’est pas la fin mais bien le commencement d’une nouvelle vie auprès de notre père céleste.

      Répondre
  2. Guillaume

    10 septembre 2013 à 15 h 20 min

    Nos prières sont entendues. » Ne craignez pas ceux qui peuvent tuer le corps mais pas l’âme »nous dit le seigneur JÉSUS CHRIST! Si l’Occident veut nous imposer le nouvel ordre mondial,cela commence par la destruction du christianisme,lumière du monde.a nous d’être ferme dans la foi et continuons de prier pour nos frères et sœurs de Syrie et du monde entier.cela ne fait que commencer…

    Répondre
  3. Elias

    10 septembre 2013 à 23 h 30 min

    Propagande et Mensonges de la part de Assad pour proteger son regime ! Ne vous laissez pas avoir !
    Le Patriarche orthodox d’orient Yaziji lui même nie ces faits dans une interview télévisé à l’aeroport de beyrouth retransmise par ttes les chaines locales
    La Mère responsable du couvent saint takla de maaloula pelegia sayaf les nies aussi au cours d’un appel telephonique pdt les infos d’une chaine libanaise.
    Des reportages télévisés de la part de chaines pro Assad montrent des tanks de l’armée syrienne tirer des obus sur maaloula (dont une a toucher l’eglise mar sarkis)

    Répondre
  4. PandeliSymi

    11 septembre 2013 à 8 h 14 min

    ça suffit, j’ai du mal à lire le massacre des Chrétiens en Syrie pour le seul fait qu’ils sont Chrétiens et que leurs bourreaux sont musulmans. Toujours les mêmes qui nous massacrent depuis plus d’un siècle parce que nous confessons notre Foi en notre Seigneur et Dieu Jésus Christ. Ce que je pense de leur prophète, je ne leur ferai pas l’injure de l’écrire, mais eux détruises nos crucifix et nos icônes et ont des milices armées qui viennent de tous les pays musulmans. Pensons à Saint Louis Roi de France, il s’est croisé deux fois, alors que notre gouvernement UMPS veut intervenir contre nos coreligionnaires en Syrie. ça suffit! ça suffit! et ça suffi! au nom du Père,du Fils et du Saint Esprit. Et toujours dans les siècles des siècles. Amen! Merci à la Sainte Russie et aux autres pays Orthodoxes qui soutiennent les chrétiens de Syrie, d’Egypte et du moyen-orient . Honte à nos dirigeants occidentaux qui abandonnent nos frères et sœurs en Christ à la barbarie des islamistes. Bien sûr, leur allié Turc musulman applaudit des deux mains puisqu’il a erradiqué au court d’un siècle le christianisme dans son pays avec le massacre des Grecs et Arméniens au siècle dernier. L’histoire finit toujours par se reproduire?

    Répondre
    • Pascaline

      11 septembre 2013 à 8 h 45 min

      Bonjour PandeliSymi,
      connaissez-vous les donmeh et les sayanim; depuis caïphe cela fait 2000 ans que cela dure.

      Répondre
      • maccabee

        1 mai 2014 à 1 h 29 min

        Que connaissez vous à propos de « sayanim » ?

        Répondre
  5. Vijay

    11 septembre 2013 à 19 h 28 min

    La religion de la paix a encore frappé ! Heureusement, le dessert lacté qui nous sert de président va gentiment leur renvoyer quelques bombes pour être sûr qu’ils soient tous bien morts.
    « L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies » Mustapha Kemal.

    Répondre
  6. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Les martyrs de Maaloula… |

  7. La loupe

    13 septembre 2013 à 15 h 18 min

    Puisque tout cela est déclaré mensonge par certains, il me parait indispensable que des obserateurs impartiaux soient dépêchés rapidement sur place.
    Qu’en dit le Quai d’Orsay ? Et pourquoi ce n’est pas déjà fait ?

    Répondre
  8. Pingback: Terror islâmico: os mártires de Malula - Logos Apologetica |

  9. madeleine

    8 octobre 2013 à 7 h 22 min

    Croix t on encore au port de la médaille miraculeuse, et a la prière a saint michel archange, tout le monde n’est pas appelés au martirs et la prière dite avec foi obtiens des miracles si elle est persévérante.

    Répondre
  10. Pingback: Maaloula : « Je suis chrétien et, si vous voulez me tuer parce que je suis chrétien, faites-le ! » | Aleteia – French |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »