« L’exécution publique de la foi chrétienne » en France

Excellent billet du Père Robert Poinard, vicaire général du diocèse aux Armées françaises…

Dans l’Antiquité, lorsqu’on voulait effacer de la mémoire collective le souvenir d’un adversaire ? on martelait sur les monuments publics toutes les inscriptions le concernant. C’est ainsi que l’on connaît foule de généraux et de souverains dont les noms ont été ainsi éradiqués des stèles, pyramides, arcs de triomphe, nécropoles et autres édifices religieux ou funéraires.

Un ciseau et un burin suffisaient à la besogne. Enfin… momentanément. Car cette pratique du martèlement a-t-elle empêché l’Histoire de se souvenir de ces hommes dont les ennemis avaient voulu effacer la moindre trace ? Nullement et même au contraire : il est dans la nature de l’homme de vouloir toujours connaître ce qu’on s’efforce de lui cacher !

De nos jours c’est le marteau-pilon médiatique qui fonctionne : quand un adversaire vous embête la méthode est simple. Il suffit, par tous les moyens – moraux et immoraux – de tenter de lui clouer le bec. Il en va ainsi actuellement de la religion chrétienne. Quand j’étais adolescent Guy Béart chantait « La vérité » dans laquelle le refrain dit : « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ». L’exécution publique de la foi chrétienne est en marche si j’en juge au matraquage médiatique actuel. Mais qu’est-ce qu’une démocratie sans opposition, sans possibilité pour la minorité de se faire entendre ? Pour avoir la paix il faudrait donc se taire, contre ses convictions, contre sa conscience. Les uns auraient tous les droits, y compris d’éradiquer toute forme de contestation, les autres n’auraient que celui de rentrer dans le rang. Étrange conception des « valeurs de la République »…

L’interdiction de débattre est donc à l’ordre du jour. Pour l’instant on en reste encore aux grandes invectives : le marteau-pilon frappe à droite et à gauche mais son efficacité actuelle n’est pas encore si dangereuse. Jusqu’à quand ? Je suis plongé dans un livre sur la Révolution et je m’étonne de la rapidité avec laquelle on est passé des attaques verbales aux atteintes juridiques. Entre 1792 et 1793 le virage a été rapide pour qualifier les opposants politiques en délinquants et pour décréter la contestation comme un délit puis comme un crime. On connaît la suite.

Source : Diocèse aux Armées françaises

email

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

23 Commentaires

  • Répondre
    scaletrans
    10 janvier 2013

    Monseigneur, allez jusqu’au bout de votre pensée: ne voyez-vous pas que ce sont ces « valeurs » sur lesquelles est fondée la République qui arrivent à leur dernières conséquences ?

  • Répondre
    messager
    10 janvier 2013

    A l’époque internet n’existait pas ,et nous avons grâce à Dieu les moyens de se faire entendre
    rappelons nous David et Goliath
    Même si nous vacillions !!! le Seigneur est là !présent et nous aidera !
    Notre devoir de Chrétiens est de propager ,d’inonder avec ce moyen que sont les émails pour écrire à tous nos correspondants qui eux même se feront les propagateurs de cette couse ,à l’image du coureur qui passe le relais .
    Ainsi le moyen de communication n’est pas entraver et nous pourrons envisager de faire ,de dire et de montrer notre détermination en se réunissant dans des manifestations .
    Le grand orion ,les francs maçons veulent faire éliminer notre religion qui leur fait de l’ombre
    Prions pour que cette bête immonde soit écrasée ,laminée par l’Archange St Michel.

    • Répondre
      lapotre
      11 janvier 2013

      Messager, vous avez raison, tous les catholiques doivent prier sans relâche pour que Dieu nous aide à éradiquer ce monstre luciférien appelé franc-maçonnerie qui gouverne depuis si longtemps et tient la France en otage.
      Tant que nous ne solliciterons pas son intervention, Dieu ne s’imposera pas. La république a toujours été anti-cléricale et sa haine de l’ Eglise ne s’est jamais ralentie même si elle a traversé des périodes de statut-quo. Elle a trouvé, à présent, un autre moyen de concrétiser son hostilité sous couvert de laïcité, c’est de construire des mosquées partout en France en se cachant derrière la fausse valeur des droits de l’Homme. Dans toute la France, des milices islamiques s’organisent au nez et à la barbe des autorités, avec la complicité criminelle des politiques, qui préfèrent dans tous les cas, prendre la défense des bandes ethniques plutôt que celle des patriotes. Il ne faut rien attendre des politiques, de la grande partie de la magistrature et des médias vendus au pouvoir et à la finance. les patriotes ne devront compter que sur eux-mêmes et ne pas se contenter de mots. A Poitiers, à Lépante, à Tolbiac ou quel que fut le combat à mener contre l’envahisseur, ces derniers n’ont pas été repoussés avec des mots, mais l’action s’est révélée nécessaire. C’est, avec l’aide de l’ Archange St Michel, patron de la France, ce qui nous attend et ce à quoi nous devrons nous résoudre. Dieu nous donnera la victoire !

  • Répondre
    gaudet
    10 janvier 2013

    En ces temps si périlleux pour la chrétienté ou l’église subit des agressions gouvernementales, médiatiques et politiques de plus en plus injustes et cruelles, il est réconfortant de voir certaines autorités religieuses, redresser la tête, refuser tout esprit de renoncement , pour au contraire prendre la plume et dénoncer vigoureusement ce vaste mouvement criminel ,au terme duquel, les fidèles catholiques pourraient se voir condamner à disparaître , sous peine d’encourir des sanctions médiatiques et pénales trés graves et iniques, c’est à dire contraire aux principes fondamentaux de notre constitution que les responsables de l’autorité publique sont capables de violer impunément, pour défendre des intérêts partisans sordides.

    Hier c’était Monseigneur Cattenoz qui déclarait que l’on ne peut rien attendre de bon d’un gouvernement de gauche et franc maçon. aujourd’hui il s’agit Monseigneur Poinard du diocèse aux armées qui établit un parallèle utile et intelligent entre notre époque et la terrible période de la révolution au cours de laquelle des milliers de chrétiens payèrent leur foi de leur vie! dans des conditions effroyables.

    La répétition des grands massacres des années 1793 et 1794 contre le catholicisme parait peu probable en France, je précise ici sur décision gouvernemental, car nos gauchiste intellectuels et bourgeois, ne sont pas assimilables avec les fous sanguinaires qui furent à la tête du terrible comité de salut publique, de sinistre mémoire.

    En revanche nous pouvons raisonnablement envisager dés maintenant l’hypothèse non farfelue ou l’état va s’acharner contre la chrétienté sur le plan légal afin d’obtenir le maximum de condamnations judiciaires,contre les catholiques quitte manipuler frauduleusement le code de procédure pénal, ou même inventer des délits nouveaux plus extravagants les uns que les autres.

    Par ailleurs, nous sommes également fondés à songer, qu’en cas d’attaque islamique contre une école ou église chrétienne dans des conditions identiques à celles du drame de l’école ozar hatorah de Toulouse, les pouvoirs publics feront preuve au contraire d’une froideur scandaleuse envers la souffrance des familles, et se contenteront d’un « service minimum » dans la recherche des coupables.

    Quand nous constatons que le ministère de la justice demeure sans réaction à la vue de jeunes voyous brûlant notre drapeau national, on peut sérieusement douter de leur dynamisme et de leur célérité à combattre des islamistes dangereux ayant commis des crimes abominables contre des fidèles catholiques .

  • Répondre
    Michèle
    10 janvier 2013

    Vous voyez juste, je le crains, @ gaudet!

  • Répondre
    scaletrans
    10 janvier 2013

    @ gaudet

    « car nos gauchiste intellectuels et bourgeois, ne sont pas assimilables avec les fous sanguinaires qui furent à la tête du terrible comité de salut publique, de sinistre mémoire. »

    Vous voulez vous rassurer vous même où vous y croyez réellement ? Considérez quel était la « csp » de Robespierre, Fouquier Tinville, Saint Just et consorts. Vous voyez une différence ? Ce sont les mêmes !

  • Répondre
    e
    10 janvier 2013

    Robespierre vers 1784 n’était qu’un courtois avocat d’Arras. Personne n’aurait imaginé que moins de dix ans plus tard, il signerait allégrement sur des petits papiers les ordres pour génocider la Vendée, sans parler du reste évidemment.
    Bien d’autres exemples dans l’histoire plus récente nous montrent que des situations peuvent très vites dégénérer surtout quand la situation économique est moins bonne, et que les boucs émissaires peuvent être bien faciles à trouver. Après évidement il a a vite une accélération dans l’engrenage de la violence

    • Répondre
      eric
      11 janvier 2013

      Bravo pour la Vendée cette république ne vaut pas grand chose si ce n’est l’interdiction d’être autre chose que leur pensé unique.

      Vive le roi!

  • Répondre
    jean-yve
    11 janvier 2013

    Heureusement que le pouvoir ne dure que 5 ans, et les prochains seront peut être a droite et il y aura peut être une politique inverse????????

  • Répondre
    gaudet
    11 janvier 2013

    Réponse à Scaletrans

    Effectivement, il faut souligner le fait que les grands criminels de la révolution de 1789, du genre Robespierre, Fouquier tinville ou autre Saint juste et Marrat , étaient au départ de très simples hommes de loi, dont la vie professionnelle et personnelle , était extrêmement banale. D’ou notre tentation actuelle, éventuellement légitime, de penser que des personnages aussi falots que Ayrault , Duflot, voir même notre charlot national Hollande, pourraient , moyennant des évolutions politiques dramatiques, développer en eux des comportements, que l’on ne pouvait pas imaginer des années auparavant.

    Si donc tant est que vous ayez donc finalement raison, cela signifie que notre bulletin de vote ne servira strictement à rien pour nous protéger contre ces scélérats! et donc je vous conseille de vous équiper d’un bon fusil accompagné de chevrotines ou de balles à sanglier, ce qui vous permettra de tirer dans le tas , et surtout ne pas faire de quartier, quand la police révolutionnaire gauchiste viendra vous arrêter en vue d’un procès politique inique et illégal!

  • Répondre
    BRUNIER Jean-Marie
    11 janvier 2013

    Ce « monde global » enlisé, par les marchands du Temple, dans les
    certitudes d’une idolâtrie matérialiste, mène l’homme privé d’idéal dans une
    errance sans lendemain. Aujourd’hui, la mode voudrait que religion soit mise à sac au profit de ces nouveaux démons que sont le sexe, la puissance de l’argent et le pouvoir. La pensée prédominante serait que nous sommes à jamais débarrassés de
    Dieu, alors que germerait en nous l’idée que le Créateur n’est qu’une
    construction de l’esprit, une béquille pour calmer nos peurs et nos
    incertitudes. Cet enseignement dogmatique, totalitaire et fatal d’une gauche assassine, celui qui couramment prévaut, encourage l’homme à croire qu’il serait Dieu lui-même. Cependant, et alors que cette pédagogie néantisante perd l’humanité en chemin, cette même gauche voudrait nous transformer en coquille vide, nous réduire et nous disséquer, à dessein, sur l’étal du boucher à la manière d’un article de triperie* !

    *-cf. Karl Marx et Friedrich Engels in « Sur la religion »- Les classiques des
    sciences sociales-Bibliothèque Paul-Émile-Boulet-Université du Québec- p.
    78-§ 7. Le communisme de « L’Observateur rhénan »: « […] Les principes
    sociaux du christianisme prêchent la lâcheté, le mépris de soi, l’avilissement,
    la servilité, l’humilité, bref toutes les qualités de la canaille ; le prolétariat,
    qui ne veut pas se laisser traiter en canaille, a besoin de son courage, du
    sentiment de sa dignité, de sa fierté et de son esprit d’indépendance
    beaucoup plus encore que des son pain. Les principes sociaux du
    christianisme sont des principes de cafards et le prolétariat est
    révolutionnaire […] ».

  • Répondre
    theofrede
    11 janvier 2013

    c’est quoi, une « csp » ?
    il serait bon que les auteurs de commentaires écrivent un français compréhensible

    • Répondre
      11 janvier 2013

      @theofrede

      Je crois que le commentateur faisait allusion au Comité de Salut Public qui est, évidemment a masculin et pas au féminin…

      • Répondre
        scaletrans
        11 janvier 2013

        Non, il s’agit de la Catégorie Socio-Professionnelle

  • Répondre
    Térénia
    11 janvier 2013

    D’une façon ou d’une autre, nous les cathos, serons persécutés et c’est commencé…..on ne sait pas de quelle manière cela peut évoluer….ces impies du gouvernement (manipulés par qui vous savez) sont capables de tout…….
    La persécution, en général, n’est pas agréable à supporter ……il faudra une bonne dose de courage pour persévérer dans nos convictions …..soyons donc sur nos gardes et prions Dieu de nous garder dans la fidélité, quoi qu’il arrive !

  • Répondre
    langlais
    11 janvier 2013

    Pourquoi se laisser persécuter ?

    Où sont les chevaliers du XXI ème siècle ?
    Vous, moi ?
    Pourquoi pas faire renaître le Père SEVIN.

    Prière des Chevaliers

    Seigneur Jésus,

    De qui descend toute noblesse et toute chevalerie,

    Apprenez-nous à servir noblement ;

    Que notre fait ne soit point parade ni littérature,

    Mais loyal ministère et sacrifice coûteux.

    Tenez nos âmes hautes, tout près de Vous,

    Dans le dédain des marchandages,

    Des calculs et des dévouements à bon marché,

    Car nous voulons gagner notre paradis

    Non pas en commerçants, mais à la pointe de l’épée,

    Laquelle se termine en croix, et ce n’est pas pour rien.
    Nous avons fait de beaux rêves pour Votre amour ;

    Dans l’obscurité des journées banales,

    Préparez-nous aux grandes choses par la fidélité aux petites,

    Et enseignez-nous que la plus fière épopée

    Est de conquérir notre âme et de devenir des Saints.
    Nous n’avons pas visé moins haut, Seigneur,

    Et nous sommes ambitieux,

    Mais malheureusement, nous sommes faibles,

    Et cette grâce, nous l’espérons de votre miséricorde, nous conservera humbles.
    Demandez-nous beaucoup, et aidez-nous à vous donner davantage.

    Et puisque nous sommes livrés à Vous,

    Ne vous gênez pas pour nous prendre au mot et pour nous sacrifier,

    Nous vous le demandons malgré le tremblement de notre chair,

    Car nous voulons n’avoir qu’une crainte, celle de ne pas Vous aimer assez.

    Et quand au soir de notre dernière bataille,

    Votre voix de Chef sonnera le ralliement de tous Vos Chevaliers,

    Faites, Seigneur, c’est notre suprême prière,

    Faites que notre mort serve à quelque chose,

    Et accordez-nous la grâce de mourir debout.

    Ainsi soit-il.
    (Jacques SEVIN)

  • Répondre
    scaletrans
    11 janvier 2013

    Jusqu’à maintenant, nous avons connu, en France, une persécution feutrée mais diablement efficace. Les chrétiens ont été passés au crible, mais il est possible en effet que nous passions à une persécution directe. Dans beaucoup de pays cela a toujours été le cas, si bien qu’on peut dire que de tout temps il y a eu des chrétiens assassinés pour le Foi.
    Pour la France, la persécution pourrait s’appuyer sur des lois déjà votées… au regard du contenu de la Révélation, ni plus ni moins.

    • Répondre
      lapotre
      13 janvier 2013

      En effet, en France la persécution de l’Eglise et des chrétiens est feutrée,
      elle s’appuie sur les fausses valeurs qui émanent de la révolution : la laïcité, la liberté, l’égalité, les droits de l’homme, fraternité; c’est le retour à la philosophie des « lumières » qui porte si mal son nom. A présent, cette hostilité s’appuie sur l’islam dont elle facilite l’implantation en favorisant les constructions de mosquées, la préférence étrangère dans l’emploi ( les lois contre la discrimination ), les multiplications d’attaques judiciaires des associations soit-disant anti-racistes, toute cette panoplie de harcèlement se dissimulant derrière la fourberie républicaine. La France est trahie par la république. Mais les Français accepteront-ils cette situation encore longtemps sans réaction de leur part?
      Beaucoup de mes amis étrangers ( Anglais, Australiens, Bulgares ) me disent : quand les Français vont-ils se réveiller ?
      Malgré tout, je dois dire que je regrette la discrétion de l’ Eglise conciliaire qui devrait se montrer plus vocale, plus intransigeante,
      plus forte, plus retentissante; malheureusement sa modestie a eu des conséquences déplorables dans notre pays car les autorités politiques ont utilisé ce silence à leur profit et aux dépens de nos racines chrétiennes pour lesquelles ils n’ont aucun respect.

  • Répondre
    11 janvier 2013

    PRIÈRE DES CHEVALIERS DU TEMPLE 1 314
    Seigneur Jésus,
    qui avez daigné m’appeler
    dans les rangs de la milice des Chevaliers
    de Saint-Jean,
    je vous supplie humblement,
    par l’intercession
    de la Très Sainte Vierge,
    de Saint-Jean Baptiste,
    et de tous les Saints,
    de m’aider à rester fidèle
    aux traditions de notre Ordre,
    en pratiquant le religion chrétienne,
    en la défendant contre l’impiété
    et en exerçant la Charité
    envers le Prochain,
    surtout envers les Pauvres
    et les Malades.
    Donnez-moi les forces nécessaires
    pour mettre à exécution ces désirs,
    selon l’enseignement de l’Évangile,
    avec un esprit désintéressé
    et profondément chrétien,
    pour la Gloire de Dieu,
    la Paix du monde
    et le Bien de l’Ordre
    de Saint-Jean.
    Amen.

  • Répondre
    Melmiesse
    11 janvier 2013

    L’histoire ne se répète pas heureusement.En 1789, les Français étaient riches et le gouvernement pauvre. Après avoir accaparé la richesse là ou elle se trouvait, les armées de la république sont allées piller les pays voisins. Aujourd-hui, les Français qui en ont, ont évacué leurs richesses. Le gouvernement est réduit à subsister à crédit et à attirer l’argent du pétrole arabe; il faut prendre conscience de la faiblesse du gouvernement. J’espère que cela se fera le 13

  • Répondre
    12 janvier 2013

    Dans l’Antiquité, lorsqu’on voulait effacer de la mémoire collective le souvenir d’un adversaire ? on martelait sur les monuments publics toutes les inscriptions le concernant.
    Aujourd’hui, on a la TV lobotomie qui diffuse l’idéologie dominante athée, on a le prof de fac qui sourire aux lèvres confie qu’il est athée, on a Wikipédia qui ne mentionne pas que JM Pelt est chrétien.
    Chrétiens supprimez la TV et rendez la place centrale à Dieu au quotidien , dans le silence , priez, pensez par vous-meme…
    Dans la caverne de Platon , les hommres voient les ombres projetées sur la paroi et pensent que ce sont des réalités, aujourd’hui, les hommes sont devant la TV, il faut se libérer… ( lire Desmurget ou rechercher la vidéo sur le net)

  • Répondre
    20 janvier 2013

    Le billet de Mgr Poinard est fort et sans ambiguïté. Oui, il y a un certain nombre de pouvoirs qui cherchent à tuer la religion catholique en France, mais ils sont malheureusement quelquefois aidés activement par certains évêques et prêtres, comme je l’ai vu faire pour la désacralisation d’une basilique messine.
    Et comme lapotre, je regrette le silence – pour ne pas dire la complicité – de l’Eglise sur bien des sujets.

Laisser un commentaire