Pétition à Amazon : Retirez les “paillassons Jésus” de votre catalogue !


paillasson-une

Notre alerte d’hier sur les “paillassons Jésus” proposés à la vente par Amazon au Royaume-Uni a provoqué beaucoup d’indignation chez nos lecteurs qui ont réagi par centaines sur notre blogue et notre page Facebook. Un lecteur, que je remercie, m’a signalé, après la mise en ligne de on premier poste, que l’entreprise Amazon en France proposait à la vente sur Internet pas moins d’une douzaine de ces “paillassons” scandaleux. Vous les trouverez ci-dessous après le formulaire. Nous avons donc décidé de lancer une pétition à Amazon en France exigeant le retrait de son catalogue de ces produits offensants pour tous les chrétiens. Vous pouvez la signer ci-dessous : elle sera automatiquement expédiée à Amazon. Et surtout, partagez-la massivement autour de vous !

Mise à jour du vendredi 16 décembre (6 h)

Amazon ayant, dans la nuit du 15 au 16 décembre, supprimé de son catalogue de vente en ligne tous les “paillassons Jésus” offensants pour les chrétiens, ce dont nous remercions l’entreprise, notre pétition n’a plus lieu d’être son objet ayant été satisfait.

amazon1

amazon2

41commentaires
  1. Marie Claude

    9 décembre 2016 à 16 h 27 min

    Evidemment ,PETITION SIGNEE des deux mains…et bien sûr BOYCOTT d’amazone,tant que notre demande n’aura pas été satisfaite.
    En cette période d’achats,ça va leur faire mal!ils ne prennent en compte que l’argument du FRIC !!

    Répondre
    • Maurice

      10 décembre 2016 à 13 h 49 min

      Il faudrait que nous réagissions tous comme vous ! (évidemment j’ai signé et mis l’adresse courriel qui est connu d’eux.

      Répondre
  2. zanot

    9 décembre 2016 à 16 h 45 min

    C’est quoi encore cette histoire ? Moi qui achète beaucoup avec eux ,on va voir ça …..

    Répondre
    • Sancenay

      10 décembre 2016 à 22 h 50 min

      Il est temps d’atterrir mon ami !acheter à ce s esclavagiste c’est à peu près comme si vous investissiez dans le refugees’s business ou le transhumanisme.

      Répondre
  3. Doncarli

    9 décembre 2016 à 17 h 11 min

    C’est inadmissible.

    Répondre
  4. Life

    9 décembre 2016 à 17 h 20 min

    C’est fait !

    Répondre
  5. Bernard Gay

    9 décembre 2016 à 17 h 52 min

    Ces paillassons, qui constituent une offense sacrilège à Jésus de Nazareth et aux chrétiens, doivent être retirés du catalogue d’Amazon, et ce d’autant plus que les paillassons « Allah » l’ont été.

    Répondre
  6. SULLIVAN Claude Louisette

    9 décembre 2016 à 20 h 24 min

    Je suis cliente chez Amazon mais il est hors de question que je fasse travailler une entreprise qui se permet de bafouer une religion, d’autant que je suis Catholique !
    Retirez l’image de Jésus de vos paillassons et n’importe quel autre image Chrétienne d’ailleurs…
    Je revois désormais mon fournisseur d’objet et mon transporteur…

    Répondre
    • Charlotte Parc

      10 décembre 2016 à 12 h 04 min

      @SULLIVAN Claude Louisette
      « n’importe quelle autre image Chrétienne » (Au passage chrétien et chrétienne ne prennent pas de majuscules, ni en nom ni en adjectif, ce n’est pas une nationalité comme « Un Français catholique s’est rendu à Rome » , et « Un chrétien français ne peut que s’insurger contre le mercantilisme aveugle d’Amazon. »)

      Pour en revenir au fond de votre expression, Amazon vend aussi toutes sortes d’objets de piété catholique (chapelets, statuettes de la Vierge et des saints, des crucifix, des pendentifs croix …), des bibles de toutes les traductions et éditeurs, des tas de livres tout à fait catholiques ou chrétiens, … à des prix intéressants. Pourquoi leur interdire ce commerce-là qui fait vivre aussi pas mal de monde en France ?

      Non, je crois qu’Amazon, comme l’a écrit @Marie Claude n’a qu’UNE SEULE ET UNIQUE RELIGION et n’est ni islamophobe, ni christianophobe, car sa seule religion c’est le FRIC, et ça marche car Amazon a eu le génie de l’organisation pour tirer les prix vers le bas, livré à domicile de surcroit, ce qui arrange bien tous les clients, ne faisons pas les hypocrites, mais au détriment des conditions de travail très dures pour les employés, comme aussi c’est le cas chez Lidl et Aldi par exemple.
      Si ça se vend c’est qu’il y a des clients pour acheter et si ce n’est pas illégal, Amazon vend. Un point, c’est tout. Sans aucun état d’âme, ni aucune réflexion du type de celle qui nous anime. Comme je l’ai écrit plus haut, ce n’est qu’un mercantilisme aveugle et anosmique (= qui n’a pas d’odorat), l’argent n’ayant pas d’odeur, c’est bien connu.
      Seule la pression qu’exerceront des milliers et milliers de chrétiens les fera fléchir, par PEUR POUR LEUR IMAGE DE MARQUE et accessoirement pour leur chiffre d’affaire, ces paillassons ne représentant vraisemblablement qu’un epsilon dans leurs ventes.

      Mais après avoir écrit tout cela, si Amazon mettait en ligne ces mêmes objets en leur donnant un autre nom que « paillasson », ils se vendront comme images pieuses prisées de certains catholiques. Pour ma part, j’avais acheté il y a plus de 15 ans un paillasson « Joyeux Noël » rouge avec une couronne de l’Avent verte que je n’ai jamais mis en paillasson, mais, après y avoir installé un grand ruban rouge, à la période avant Noël je le mets à la verticale contre le mur extérieur de mon entrée de maison, accroché à la lanterne murale qui éclaire cette entrée.

      D’ailleurs, c’est une suggestion qu’avait déjà faite @penelope le 9 décembre 2016 à 10 h 07 min, lors du premier article de @M. Hamiche sur le sujet
      http://www.christianophobie.fr/breves/amazon-on-sessuyer-pieds-jesus-plus-allah#.WEvd431A5C8

      J’ai, bien entendu, signé cette lettre.

      Répondre
    • Sancenay

      10 décembre 2016 à 22 h 54 min

      Je ne me vanterais pas d’être client chez des esclavagistes qui font crever tant de petites boutiques à taille humaine!

      Répondre
      • Charlotte Parc

        11 décembre 2016 à 15 h 22 min

        @Sancenay
        Je ne me vante pas, je ne le cache pas non plus.
        Des millions de Français et sans doute aussi beaucoup beaucoup de lecteurs et commentateurs de ce blogue sont clients d’Amazon, raison pour laquelle j’écrivais : « Ne soyons pas hypocrites ». J’ai entendu il y a au moins 25 ans une interview d’Édouard Leclerc (le père, décédé il y a quelques années), qui répondait à un journaliste qui lui demandait comment avait germé en lui l’idée que des magasins vendant à bas prix feraient sa fortune. Sa réponse m’est toujours restée en mémoire : « Les bas prix sont indispensables pour la survie des pauvres et l’amélioration de leur vie, et les bas prix les riches en raffolent ! »
        Je suis née et ai grandi dans une famille pauvre et mes parents étaient clients du Centre Leclerc de notre commune. Grâce à ma scolarisation – merci l’école et l’université gratuites de la République – j’ai acquis un métier qui m’a permis de très confortablement gagner ma vie tout en étant d’une grande utilité dans la société, et je suis maintenant une grand-mère de la classe moyenne aisée et je suis toujours cliente chez Leclerc.

        Il ne faut pas se tromper de combat@Sancenay. Combattre avec les employés d’Amazon et leur représentants syndicaux est une des formes de combat. Il faut que cessent ces cadences de travail infernales et un management très dur du personnel. Ne plus acheter chez Amazon, c’est mettre sur la paille des milliers de personnes qui se retrouveraient sans travail. L’économie est une discipline extrêmement complexe, tant les choses sont intriquées.

        Quand au fait que ce commerce à grande échelle détruit des petits commerces, c’est aussi un faux problème et un combat d’arrière garde : depuis plus d’un siècle et demi, depuis les débuts de l’industrialisation en 1850, il s’est trouvé des gens pour hurler à la mort de l’artisanat (songez au canuts lyonnais) et l’artisanat s’est adapté. Depuis 1950 avec Leclerc, 1960 avec Carrefour, on entend ce refrain du petit commerce anéanti, et moi, je vois des rues marchandes en centre ville plus achalandées qu’elles ne l’ont jamais été avec des multitudes de boutiques de petits commerçants et artisans qui ont su s’adapter à leur époque. Des emplois sont perdus ici certes – et l’on peut regretter que les personnes qui en sont victimes soient laissées pour compte « Malheur aux canards boiteux » leur dit-on – mais tant d’autres emplois sont créés dans d’autres domaines. L’émergence de l’informatique et d’internet a créé des millions d’emplois nouveaux. Dont ceux d’Amazon.

        Répondre
        • Maurice

          12 décembre 2016 à 8 h 34 min

          Les Leclerc sont aussi des esclavagistes dans leur genre ! Eux comme les autres enseignes de distribution de grandes surfaces.
          Les prix bas le sont au détriment des fournisseurs qui sont pressurisés jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à faire sortir, certains en pleurent lors de « négociations » pour être référencés et sont à la merci de ne plus l’être s’ils refusent les avantages à faire pour des promos de catalogues. (ce ne sont pas les enseignes qui font les efforts, mais les fournisseurs et par la même les ouvriers)

          Répondre
          • Charlotte Parc

            14 décembre 2016 à 18 h 16 min

            Leclerc, Amazon, même combat, même réussite des entreprises sur des modèles différents mais dans le même état d’esprit.
            Encore une fois on peut se désoler des laissés pour compte de l’évolution de ce type d’économie, mais l’être humain, et particulièrement l’homo faber, s’adapte toujours et il y a des nouvelles façons de vendre qui se mettent en place avec d’autres atouts que le bas prix : le juste prix avec en plus la fraicheur, la proximité, le lien direct avec le fabricant… C’est aux salariés et fournisseurs concernés de s’adapter en vendant autrement, en circuit court ou en coopératives, en ligne directement… Boycotter Leclerc et Amazon et toutes les grandes enseignes de toutes les spécialités (bricolage, électroménager etc) aboutirait à quoi ? Le chômage encore plus massif qu’il n’est aujourd’hui…

  7. Katia

    9 décembre 2016 à 20 h 27 min

    Pétition signée « des 2 mains » comme le dit Marie-Claude.
    Mais pour ne plus permettre à Amazon d’humilier et de salir Notre Seigneur ,il faudrait inonder ce monsieur de milliers et de milliers de signatures!
    Quelques Chrétiens qui manifestent leur indignation ne peut faire fléchir Amazon mais des milliers ….

    Répondre
  8. jacob

    10 décembre 2016 à 6 h 21 min

    je suis cliente et furieuse de leur contribution au blasphème et à cette incitation de leur part à la haine contre les chrétiens!!!

    Répondre
  9. betsynette

    10 décembre 2016 à 8 h 29 min

    C’est fait, dommage au moment de Noël, car j’achéteraiailleurs.

    Répondre
    • Sancenay

      10 décembre 2016 à 22 h 58 min

      direction : confessionnal !

      Répondre
  10. Jean-Marie BRUNIER

    10 décembre 2016 à 9 h 56 min

    Pétition signée et suggestion à Amazon:
    Inscrivez « Mohammed » sur vos paillassons !

    Répondre
  11. Aria Gérard

    10 décembre 2016 à 11 h 25 min

    Signée……..allah à déjà été retiré

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      10 décembre 2016 à 11 h 57 min

      @Aria Gérard

      Sur le site de vente par Internet d’Amazon Royaume-Uni

      Répondre
  12. Françoise

    10 décembre 2016 à 12 h 37 min

    Pétition signée des deux mains ! Merci de nous l’avoir soumise.

    Répondre
  13. alice

    10 décembre 2016 à 13 h 52 min

    boycott assuré pour les achats chez
    Amazone!

    Répondre
  14. marie

    10 décembre 2016 à 14 h 27 min

    Bravo pour l’initiative de la pétition!
    J’ai signé, bien entendu et fais circuler.

    Répondre
  15. gustave

    10 décembre 2016 à 17 h 49 min

    Je viens de signer la pétition.
    Je n’arrive pas à comprendre ceux/celles qui trouvent toujours des excuses pour des gens qui trouvent, à chaque fois,une « idée originale » pour salir une religion en particulier,en l’occurrence,ici,le christianisme.Qu’on ne me dise pas qu’une entreprise de l’envergure de Amazone,avec un personnel aussi qualifié,et des tentacules à travers le monde,puisse ignorer, comme-ça, son devoir de respecter les sensibilités,ou croyances, des citoyens locaux avec lesquels elle fait affaire.Même si on dit que les églises, en France, sont vides.
    Certes,le mal est fait,intentionnellement ou pas,mais pour moi,de par mon éducation, ça reste inexcusable.
    Quand on est éduqué,on devient tous des diplomates…à moins qu’on veuille vraiment offenser l’autre.
    C’est mon raisonnement à moi,parce que si un responsable de mon établissement avait fait une pareille entorse à n’importe quelle religion,peut être que je l’aurai viré,ou obligé à présenter des excuses publiques

    Répondre
  16. BORNE CHRISTIAN

    10 décembre 2016 à 21 h 17 min

    C EST TELLEMENT SCANDALEUX QUE J AI AVERTI UN CONTACT AMERICAIN UN TRES TRES TRES GROS BONNET TRES CHRETIEN QUI VA PASSER UN MECHANT SAVON A LA PERSONNE RESPONSABLE DE CETTE INFAMIE !!! IL Y VA Y AVOIR DU RESULTAT !!!ON N’ INSULTE PAS LE CHRIST COMME CA!!!!

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      11 décembre 2016 à 6 h 26 min

      @BORNE CHRISTIAN

      Merci de ne jamais composer vos commentaires en capitales !

      Répondre
  17. Katia

    11 décembre 2016 à 8 h 49 min

    Réponse d’Amazon dans ma boîte mails ce jour:

    Bonjour,

    Merci d’avoir contacté Amazon.fr et d’avoir porté cette information à notre attention.

    Nous avons transféré votre remarque à l’équipe concernée.

    Cordialement,

    Le Service Client
    http://www.amazon.fr
    ===========================
    Veuillez noter que ce message vous a été envoyé d’une adresse qui ne peut recevoir d’e-mails. Merci de ne pas y répondre.

    Répondre
    • C.B.

      15 décembre 2016 à 15 h 13 min

      J’ai signé la pétition et reçu le même message automatique.
      J’aurais bien aimé avoir l’adresse de courriel de leur « équipe concernée »: j’aurai pris un malin plaisir à leur demander s’ils avaient le même modèle en version Clinton, Hollande, Valls … et à quel tarif.

      Répondre
  18. Chassey

    11 décembre 2016 à 8 h 51 min

    Signé et partagé. Voici la réponse d’Amazone :
    Bonjour,

    Merci d’avoir contacté Amazon.fr et d’avoir porté cette information à notre attention.

    Nous avons transféré votre remarque à l’équipe concernée.

    Cordialement,

    Le Service Client
    http://www.amazon.fr
    ===========================
    Veuillez noter que ce message vous a été envoyé d’une adresse qui ne peut recevoir d’e-mails.

    Répondre
  19. gustave

    11 décembre 2016 à 11 h 18 min

    Oû c’est signé,svp.
    Je pense que tout le monde qui a signé la pétition a reçu la même réponse.
    Mais j’ose espérer qu’on nous respectera un peu mieux à l’avenir.

    Répondre
  20. Charlotte Parc

    11 décembre 2016 à 15 h 28 min

    Quelque chose me frappe en lisant l’article de @M. Hamiche et tous les commentaires : tout le monde vilipende Amazon qui ne pense qu’au fric sans aucune éthique -ce avec quoi je suis au demeurant d’accord -, mais personne ne trouve rien à redire CONTRE LES CONCEPTEURS et FABRICANTS de ces paillassons.
    Étrange logique.

    Répondre
  21. Pingback: Jésus n’est pas un paillasson | Le Salon Beige |

  22. J.EFF

    15 décembre 2016 à 10 h 49 min

     » proposer »

    Répondre
  23. Pingback: Au nom de la grande dissidence … « CRIL17 |

  24. Robert Marchenoir

    15 décembre 2016 à 11 h 53 min

    Il est difficile de faire un contresens plus extrême et d’induire davantage ses lecteurs en erreur.

    Une simple petite recherche sur Internet vous aurait appris que ces paillassons ont été conçus pour une clientèle de fervents chrétiens, aux Etats-Unis, qui veulent ainsi afficher leur foi et placer leur foyer sous la protection de Jésus.

    On trouve, ainsi, des paillassons avec l’inscription « Le chef de famille, dans ce foyer, c’est le Christ ».

    Je vous conseille un peu moins de paranoïa, un peu moins d’énervement, un peu moins de sectarisme, un peu plus de réflexion, un peu plus de charité, et aussi… un peu plus d’authentique « ouverture à l’autre ». Il semble vous échapper que les Etats-Unis sont un pays beaucoup plus chrétien que la France, où les pratiquants sont beaucoup plus nombreux, et où afficher sa foi chrétienne est beaucoup plus naturel que chez nous.

    Mais évidemment, l’anti-américanisme étant le réglage par défaut dans « nos milieux », tout ce qui vient d’Amérique ne saurait être inspiré que par le diable, n’est-ce pas ?

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      15 décembre 2016 à 12 h 38 min

      @Robert Marchenoir

      Libre à vous de vous essuyer les pieds sur le Christ Jésus ou sur la Croix mais, je vous en prie, gardez vos remarques déplacées et vos conseils à trois sous pour vous. Je vous rappelle, pour mémoire, que notre pétition est destinée à Amazon France qui met en vente, pour des Français, une dizaine de modèles différents de ces paillassons. À bon entendeur…

      Répondre
    • C.B.

      15 décembre 2016 à 15 h 20 min

      « afficher [sa] foi et placer [son] foyer sous la protection de Jésus » serait certainement plus pertinent à l’aide d’une affiche qu’avec un paillasson.
      Nous avons chez nous depuis des dizaines d’années un carreau de céramique, en provenance d’Italie, qui indique (en italien évidemment, mais je vous épargne cette langue étrangère): « Que Dieu bénisse celui qui entre dans cette maison, protège celui qui en sort et donne la paix à celui qui y reste ».

      Répondre
  25. Cril17

    15 décembre 2016 à 16 h 16 min

     » Matthieu 10, 11 « En quelque ville ou village que vous entriez, faites-vous indiquer quelqu’un d’honorable et demeurez-y jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la: si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; si elle ne l’est pas, que votre paix vous soit retournée. Et si quelqu’un ne vous accueille pas et n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds  » [ de préférence sur un paillasson made in USA !]

    Répondre
  26. A. F.

    16 décembre 2016 à 11 h 18 min

    Signer c’est gagner ! 1-0 pour nous.
    Il faudrait peut-être aussi s’attaquer à toutes les saloperies genderesques que doit vendre Amazon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter