L’abomination de la manif pro mariage homo du 16 décembre dernier, fait le une de “Minute”


L’hebdomadaire Minute n’a pas craint de mettre en une de sa dernière livraison, l’abominable photo de ce petit garçon tenant un panonceau scandaleux mis à disposition des marcheurs par les Panthères Roses lors de la manifestation pour le mariage homo du 16 décembre dernier. Comme je l’ai toujours soutenu, cette photo n’a en aucune façon été trafiquée, et nous connaissons désormais l’identité de ce bambin et donc de ses parents… Voici un extrait de l’article que Minute consacre à cette dégueulasserie.

Le 16 décembre, le lobby gay a manifesté en faveur du « mariage pour tous ». Ce faisant, il a perdu une grande bataille médiatique, en laissant un enfant brandir une pancarte ignoble, qui symbolise le risque de laisser aux fanatiques de la cause homosexualiste le « droit » d’adopter des enfants. […]

Les plus naïfs pourraient croire qu’il s’agit de quelques farfelus non représentatifs du mouvement. C’est faux: la pancarte a été imaginée par un groupe d’activistes homosexuels particulièrement extrémiste – elle est même téléchargeable sur leur site. Elle a en suite été validée et acceptée au cœur du cortège par les organisateurs de la manifestation. C’est donc un acte délibéré. Et, que l’on sache, nul manifestant ne s’est ému, durant le défilé, de voir un gamin porter ce panneau. Faut-il en conclure qu’à leurs yeux, il n’y avait rien de choquant? On peut également se demander qui sont les « parents » de cet enfant instrumentalisé ? Etaient-ils avec lui? Qui est-il, lui-même: un enfant adopté par un couple de gays? Alors bonjour l’image des « bons parents homos qui valent mieux que de mauvais parents hétéros »! […]

A un tel niveau d’irresponsabilité parentale, la question n’est pas déplacée et la DDASS devrait s’en soucier. […]

Même le lobby gay a senti le danger et s’est empressé […] de poser deux lignes de défense assez fragiles. La première consiste à dire qu’il s’agit d’une image trafiquée (un « fake » en langage Internet), créée par des homophobes pour discréditer le mouvement. La seconde, qui se répand sur les forums, dénonce l’instrumentalisation, par des intégristes, d’une innocente plaisanterie: l’espace d’une photo, des adultes ont mis cette pancarte entre les mains du gamin… Hors de question, évidemment, d’assumer une grave faute de communication. Le fait est que, loin d’une image anecdotique, cette photo d’une insupportable violence pourrait bien marquer un tournant dans la campagne sur le mariage gay. Elle symbolise et illustre mieux que n’importe quel discours ce à quoi peut aboutir l’adoption d’enfants par les fanatiques de la cause homosexuelle. Il serait bon que, d’ici le 13 janvier, les politiques comme les responsables de la Manif pour tous, au premier rang desquels Frigide Barjot, fassent leur devoir et portent le débat sur la place publique. Car l’avenir de la civilisation française ne se réduit pas à la crise économique ou aux tactiques médiatiques des « filles à pédés ».

Source : Minute

Translate »