L’abomination de la manif pro mariage homo du 16 décembre dernier, fait le une de “Minute”

L’hebdomadaire Minute n’a pas craint de mettre en une de sa dernière livraison, l’abominable photo de ce petit garçon tenant un panonceau scandaleux mis à disposition des marcheurs par les Panthères Roses lors de la manifestation pour le mariage homo du 16 décembre dernier. Comme je l’ai toujours soutenu, cette photo n’a en aucune façon été trafiquée, et nous connaissons désormais l’identité de ce bambin et donc de ses parents… Voici un extrait de l’article que Minute consacre à cette dégueulasserie.

Le 16 décembre, le lobby gay a manifesté en faveur du « mariage pour tous ». Ce faisant, il a perdu une grande bataille médiatique, en laissant un enfant brandir une pancarte ignoble, qui symbolise le risque de laisser aux fanatiques de la cause homosexualiste le « droit » d’adopter des enfants. [...]

Les plus naïfs pourraient croire qu’il s’agit de quelques farfelus non représentatifs du mouvement. C’est faux: la pancarte a été imaginée par un groupe d’activistes homosexuels particulièrement extrémiste – elle est même téléchargeable sur leur site. Elle a en suite été validée et acceptée au cœur du cortège par les organisateurs de la manifestation. C’est donc un acte délibéré. Et, que l’on sache, nul manifestant ne s’est ému, durant le défilé, de voir un gamin porter ce panneau. Faut-il en conclure qu’à leurs yeux, il n’y avait rien de choquant? On peut également se demander qui sont les « parents » de cet enfant instrumentalisé ? Etaient-ils avec lui? Qui est-il, lui-même: un enfant adopté par un couple de gays? Alors bonjour l’image des « bons parents homos qui valent mieux que de mauvais parents hétéros »! [...]

A un tel niveau d’irresponsabilité parentale, la question n’est pas déplacée et la DDASS devrait s’en soucier. [...]

Même le lobby gay a senti le danger et s’est empressé [...] de poser deux lignes de défense assez fragiles. La première consiste à dire qu’il s’agit d’une image trafiquée (un « fake » en langage Internet), créée par des homophobes pour discréditer le mouvement. La seconde, qui se répand sur les forums, dénonce l’instrumentalisation, par des intégristes, d’une innocente plaisanterie: l’espace d’une photo, des adultes ont mis cette pancarte entre les mains du gamin… Hors de question, évidemment, d’assumer une grave faute de communication. Le fait est que, loin d’une image anecdotique, cette photo d’une insupportable violence pourrait bien marquer un tournant dans la campagne sur le mariage gay. Elle symbolise et illustre mieux que n’importe quel discours ce à quoi peut aboutir l’adoption d’enfants par les fanatiques de la cause homosexuelle. Il serait bon que, d’ici le 13 janvier, les politiques comme les responsables de la Manif pour tous, au premier rang desquels Frigide Barjot, fassent leur devoir et portent le débat sur la place publique. Car l’avenir de la civilisation française ne se réduit pas à la crise économique ou aux tactiques médiatiques des « filles à pédés ».

Source : Minute

email

A propos de l'auteur  ⁄ Daniel Hamiche

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

8 Commentaires

  • Répondre
    Cyril
    28 décembre 2012

    Ce qui est gênant, c’est que cette photo est un montage. Le panneau tel que présenté est en fait l’assemblage de 2 demi panneaux différents. L’enfant ne tenait donc pas le panneau litigieux, mais un panneau moins sujet à polémique. Vous pourrez vous convaincre de cela en allant sur la page Facebook des organisateurs et en examinant les différents utilisés pour la manif.

    Je trouve de toute manière inadmissible qu’on fasse participer des enfants à ce type de manifs. Mais l’honnêteté doit conduite à reconnaître que cette photo est un montage. Rappelons que plusieurs personnes autour de cet enfant tenaient ce type de panneau : les manifestants n’ont donc pas de quoi se vanter.

  • Répondre
    28 décembre 2012

    « [le lobby pédérastique] a perdu une grande bataille médiatique » : en quoi ? vous l’avez vue dans quelque média, cette photo ? black-out total. Si Julien Rochedy – vite recadré par l’animatrice inquiète – ne l’avait brandie lors d’un débat sur la chaîne confidentielle BFM Business (https://twitter.com/JLRochedy/status/282003742247772160), où l’aurait-on vue ?

    • Répondre
      28 décembre 2012

      @Notwiadomy

      Sur le Salon Beige, Nouvelles de France, L’Observatoire de la christianophobie et maintenant Minute… C’est pas des médias, ça ? Pourquoi cher lecteur parler d’un « black out » total puisque, précisément, nous sommes là pour en parler. Et nous en parlons !
      Pour rappel : c’est bientôt les Étrennes… si vous pensiez aux petits souliers de L’Observatoire ? Merci…

  • Répondre
    Gisèle
    29 décembre 2012

    Photo montage ou pas ?? that is the question !
    Comment le savoir et si cette photo est la vraie , comment le prouver aux détracteurs ??? SVP !

    • Répondre
      29 décembre 2012

      @Gisèle

      Pour la enième fois : cette photo est vraie, elle n’a pas été trafiquée. Il m’est impossible, dans l’état actuel des choses, d’en dire beaucoup plus mais le dossier est inattaquable – et n’est d’ailleurs pas attaqué par un avocat agissant au nom des parents du bambin. Que ceux qui prétendent que cette photo est une forgerie, le démontrent. Ils en ont été, et pour cause, incapables jusqu’à ce jour. Ce cliché porte une tache indélébile sur la manifestation au cours de laquelle il a été pris. Voilà ce qui gêne aux entournures tous ces messieurs-dames…

  • Répondre
    Thierry M. Carabin
    29 décembre 2012

    Les droits de l’enfant sont ignorés et bafoués par ces gens. Cette convention internationale ratifiée par la France dit clairement le droit de l’enfant à connaître SA mère et SON père.
    Ces gens ne veulent connaître qu’un « droit à l’enfant ». Cela n’a pas de sens, l’enfant n’étant pas un objet. C’est un être humain, au même titre que vous et moi. Il ne peut avoir moins de droits, sauf à accepter le retour à l’esclavage ou au classement des hommes en « surhommes » (aryens ou pas) et en « sous-hommes » …

  • Répondre
    Melmiesse
    29 décembre 2012

    Le garçonnet n’a pas droit à l’enfance; le panneau amène l’enfant au niveau de l’adulte; mais l’adulte descend au niveau de l’animal. Qui est le plus à plaindre? des imbéciles heureux ou des cochons satisfaits

  • Répondre
    1 janvier 2013

    « malheur à celui par le scandale arrive « dit Jésus

Laisser un commentaire