Pour Asia Bibi : manifestation à Paris, jeudi 23 octobre !


Chrétienté Solidarité organise jeudi 23 octobre à 19 h, une manifestation à proximité de l’ambassade de la République islamique du Pakistan à Paris, pour protester contre l’arrêt de la Cours d’appel de Lahore confirmant la sentence de mort par pendaison prononcée en novembre 2010 par un tribunal de première instance, contre Asia Bibi, mère de famille chrétienne d’une quarantaine d’années, accusée faussement de “blasphème”. L’Observatoire de la Christianophobie s’associe à cette belle initiative. Plus de détails suivront mais notez bien cette date et alertez votre carnet d’adresses. L’ambassade du Pakistan est située 18 rue Lord-Byron à Paris, VIIIe arrondissement.

11commentaires
  1. Reine Tak

    17 octobre 2014 à 13 h 29 min

    Il y a peut-être des tractations internationales et secrètes pour sauver Asia Bibi.
    Mais peut-être aussi qu’il n’y a rien.
    Les grandes voix que l’on attendrait sont inaudibles.
    Pourquoi, alors, ne pas adresser une supplique au Président Poutine qui, apparemment, fait tout pour que la Russie retrouve ses anciennes valeurs : religion chrétienne, famille…afin qu’il demande la libération d’Asia Bibi et assure sa protection en lui offrant l’asile dans son pays.
    Après tout, le Pakistan pourrait, grâce à lui, obtenir le statut de membre à part entière de l’OCS au sommet d’Oufa (9 et 10 juillet 2015) . Dans ces conditions, sa démarche pourrait être couronnée de succès et lui se couvrirait d’honneur auprès du peuple chrétien.
    Le Pakistan

    Répondre
    • Michel

      19 octobre 2014 à 17 h 59 min

      Poutine n’a aucune influence au Pakistan, je doute fort qu’il puisse faire une démarche en faveur d’Asia Bibi !

      Répondre
  2. rec

    17 octobre 2014 à 13 h 37 min

    Très bonne idée. Merci pour tout votre travail Monsieur.

    Répondre
  3. Jean Ferrand

    17 octobre 2014 à 13 h 51 min

    Pourquoi la France ne rompt-elle pas les relations diplomatiques avec le Pakistan ? Pourquoi l’ONU n’expulse-t-elle pas ce pays de ses rangs ?

    Répondre
    • Françoise

      18 octobre 2014 à 16 h 07 min

      @ Jean Ferrand : Il y a probablement des intérêts économiques en jeu et le Pakistan s’est doté de la bombe atomique.
      Ensuite il y a les pays musulmans sont si nombreux à l’ONU qu’il serait difficile d’en exclure un, fût-ce pour un cas extrême comme celui d’Asia Bibi qui entre dans la logique islamique. Il y a quelques années la Libye y dirigeait une session annuelle de la Commission des droits de l’homme et Khadafi avait délégué … une femme comme présidente, après toutes les horreurs qu’il a fait subir à tant de femmes..

      Répondre
  4. Abbé Guy

    17 octobre 2014 à 18 h 42 min

    Nous sommes tous condamnés avec Asia Bibi, puisqu’en refusant de croire Mahomet, nous le désignons comme imposteur, et donc « blasphémons » !
    Je ne comprends pas que les avocats de Asia Bibi ne mettent pas cela en valeur pour montrer jusqu’où devraient aller la « justice » musulmane : jusqu’à condamner tous les chrétiens… ce qui est souhaité par Allah (Coran 9.30).
    Nous sommes tous Asia Bibi ! Qu’on se le dise !

    http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.islam-et-verite.com%2Fpages%2Fpages-cachees%2Fislam%2Fchariah%2Fnous-sommes-tous-asia-bibi.html&h=QAQGU_4ja

    Répondre
    • Michel

      19 octobre 2014 à 15 h 14 min

      Monsieur l’Abbé,

      Si on fait une lecture fondamentaliste du Coran, vous avez tout à fait raison, mais ne risque-t-on pas ainsi d’avoir une vision réductrice.
      Je vais vous raconter une petite histoire vécue vendredi dernier : je porte depuis l’été dernier un badge avec le « noun » en solidarité avec les chrétiens de Mossoul (et d’ailleurs).
      Une jeune femme musulmane voilée originaire du Maroc m’a interrogé en voyant mon badge. Je lui ai expliqué ce que cela signifiait (ce qu’elle ignorait). Elle m’a répondu qu’elle faisait des études de théologie musulmane et que ces « islamistes » (c’était mon expression) n’étaient pas musulmans. Je lui ai dit qu’ils se revendiquaient comme tels et qu’il y avait des sourates (celles de Médine) qui justifiaient à leurs yeux leurs crimes. Elle m’a redit d’une voix très douce que ces gens-là avaient rien à voir avec l’Islam et qu’il fallait contextualiser le Coran.
      Vous allez sans doute me répondre qu’elle pratiquait la takiya …
      Mais alors que peuvent faire les musulmans… se taire et on les accuse de complicité, parler et on les accuse de dissimulation…
      Toute la question est là : tant que les musulmans définiront leur livre saint comme un « Coran incréé descendu du ciel sous une forme parfaite dans une pure langue arabe », le considèreront comme intouchable et intangible et interdiront toute interprétation historico-critique de leur livre saint, il leur sera difficile d’arriver à une interprétation autre qu’une lecture fondamentaliste. Il y avait bien eu une telle tentative avec les mutazilites aux VIIIème et IXème siècle (cf. Roger Arnaldez), mais ils ont été éliminés ; il y a aujourd’hui des tentatives analogues mais uniquement dans les pays non majoritairement musulmans, hélas pas en terre d’Islam si ce n’est marginalement.
      Il serait opportun en effet que les musulmans acceptent de faire une lecture historico-critique de leur livre saint, comme l’ont fait juifs ou chrétiens à l’égard de la Bible, comme avaient voulu le faire les mutazilites avant d’être éliminés.
      C’est peut-être ce que me disait ma jeune musulmane quand elle me parlait de « contextualiser » le Coran ?

      Répondre
  5. nicolas

    19 octobre 2014 à 14 h 30 min

    C’est une honte ce qui se passe au Pakistan, au sujet d’Asia Bibi, j’ai lu le livre écrit par son mari. J’ose espérer que des négociations sont, enfin, entreprises pour que la France l’accueille elle et sa famille. Je pense que le Président Poutine, pourrait effectivement obtenir sa libération.
    Je serai le jeudi 23 octobre devant l’ambassade du Pakistan et ferai dire une messe à son intention. Merci de nous tenir informé de la suite des évènements.

    Répondre
    • nicolas

      19 octobre 2014 à 14 h 53 min

      Il n’y a rien de choquant dans ce que je dis, où se trouve liberté d’expression. Est-ce normal qu’une jeune femme soit internée depuis 4 ans dans un cachot, lisez le livre! (je ne comprends pas d’ailleurs comment elle est encore en vie), pour des allégations totalement fausses. Que font les diplomates français!

      Répondre
      • Jacques

        21 octobre 2014 à 15 h 43 min

        Voyons , Nicolas!
        Avec les histoires de vente d’armes (vedettes militaires) par la France au Pakistan, il y a sous-jacent un problème de rétro-commissions dans l’air. Qui en a profité? C’est le jeu « tu me tiens, je te tiens par la barbichette!!! »

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3293 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter