Ploërmel : manifestation dimanche 26 novembre !


Je reprends, ci-dessous, un article de mes confrères de Breizh Info de ce matin…

Un collectif nommé « touche pas à ma Croix » appelle à une mobilisation, dimanche 26 novembre prochain, à 15h à Ploërmel, afin de défendre la statue du Pape Jean-Paul II, dont la croix est menacée par une décision du Conseil d’État. Il s’agit manifestement d’un collectif autre que celui qui – lorsque l’affaire avait éclaté voici quelques années – s’était mobilisé, notamment derrière Paul Anselin, ancien maire de la commune.

« Cessons d’avoir honte de notre histoire ! Cessons d’avoir honte de notre identité ! Mobilisons-nous ! Pour le maintien de la statue et de sa croix, nous appelons à l’unité des Français. » expliquent les instigateurs qui souhaitent un rassemblement unitaire et ouvert puisqu’ils déclarent que : « Lors de ce rassemblement les responsables d’organisation politique, syndicale, ou associative pourront intervenir pour délivrer leur message en soutien au maintien de la statue et de sa Croix à Ploërmel. Ce rassemblement citoyen permettra ainsi à chaque Ploërmelais, chaque Breton et chaque Français d’affirmer son attachement à la statue du Pape et de sa Croix. »

Deux revendications sont mises en avant :

Premièrement, un soutien affiché à M. Le Diffon, maire de Ploërmel afin de trouver une solution juridique acceptable face à la décision du Conseil d’État. Mais également le soutien à une privatisation de la parcelle mais qui « ne doit [pas] se faire dans l’intérêt individuel. Monseigneur Centène, l’évêque de Vannes a proposé son aide pour une solution. Afin de garantir une privatisation dans le respect du bien commun et de l’intérêt général, nous proposons que la mairie concède la parcelle à l’évêché.».

Après de premières déclarations des institutions catholiques locales qui ont semé le doute (voir notre article à ce sujet) , le diocèse de Vannes a revu – sous la pression des fidèles – sa communication, déplorant la décision du Conseil d’État. Du côté des politiques, c’est Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France qui était de passage à Ploërmel, samedi 11 novembre, dénonçant notamment « ceux qui veulent détruire la statue », qui sont, selon lui, les véritables créateurs de cette polémique.

Après la bataille juridique organisée par la Libre Pensée – dont les responsables sont injoignables – qui remportera la bataille des cœurs et de l’opinion ? Début de réponse, le dimanche 26, à 15 h.

Source : Breizh Info, 14 novembre

2commentaires
  1. Marie Claude

    14 novembre 2017 à 17 h 29 min

    Nous serons certainement nombreux,ceux qui comme moi,habitent très loin de la Bretagne, à nous joindre par la pensée et la prière à ces manifestants à Ploërmel.Que leurs demandes soient entendues des autorités civiles et religieuses et que la paix revienne dans cette cité,sous la protection bienveillante de Jean Paul II.

    Répondre
  2. Françoise

    15 novembre 2017 à 10 h 09 min

    Etrange, cette haine contre le christianisme qui va jusqu’à porter atteinte à l’intégrité de ce monument sans même consulter l’artiste et en violation de la loi sur les oeuvres d’art!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter