Ukraine : la tombe du métropolite Alexander Petrovsky profanée


Dans la nuit du 6 octobre, la tombe du métropolite Alexander Petrovsky a été profanée dans le cimetière de Kharkov en Ukraine : la croix a été renversée et brisée, et la pierre tombale en partie abimée. Ce métropolite, canonisé par l’Église orthodoxe, était né en 1851 et fut liquidé par le NKVD en 1940. Un martyr du bolchévisme en cette année du triste centenaire de la Révolution d’Octobre, dont des inconnus sont venus profaner la tombe…

Sources : Orthodox Christianity, 10 octobre ; diocèse de Kharkov, 9 octobre (merci N. V. C. pour ce signalement)

3commentaires
  1. Barthélémy

    11 octobre 2017 à 8 h 53 min

    Pauvre Ukraine !qui a souffert au-delà de toute limite depuis cent ans et qui aurait droit, enfin , à la Paix et la Concorde et qui est devenue un chaudron du diable.
    Cette profanation désigne son inspirateur.
    N D de Fatima priez pour la Russie.

    Répondre
  2. Françoise

    12 octobre 2017 à 1 h 15 min

    Les auteurs de cet acte abominable cette fois ne sont sûrement pas des djihadistes. Des nostalgiques du stalinisme-léninisme athée ?

    Répondre
  3. Gérard P.

    12 octobre 2017 à 10 h 10 min

    L’Ukraine Pays des guerres éternelles,terre fertile ,le grenier à blé entre la Russie et l’Europe,guêpier ou le mot “Paix” est inconnue. Ces valeureux défenseurs de la nature en accort avec le DIEU créateur. Héros inconnues ou seul le silence est grand tout le reste n’est que faiblesse. Oh martyrs de l’injustice votre silence à travers les siècle hurle au ciel,depuis Atila jusqu’à Lenine et Staline ces géans Ukréniens ont hurlé la victoire.Oh Seigneur en ce jour accorde leur la PAIX qu’ils ne conaissent pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3466 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter