[Action] Exigeons la libération de Said Musa !


Le Fonds Barnabas (site), qui vient en aide aux chrétiens persécutés a lancé une pétition demandant instamment aux gouvernements occidentaux de faire pression sur le président afghan Hamid Karzai pour qu’il relâche Said Musa et pour que les chrétiens ne soient plus emprisonnés ou exécutés. L’organisation conservatrice espagnole HazteOir (site) a également lancé une pétition pour la libération de notre frère dans la foi. Idem pour l’American Family Association (site).

Puisqu’il n’existe pour l’instant aucune initiative de ce type en France, l’Observatoire de la christianophobie vous propose d’envoyer le courriel ci-dessous en un clic à l’ambassadeur d’Afghanistan en France :

“Monsieur l’Ambassadeur,

j’ai appris que Said Musa, un Afghan chrétien de 45 ans, marié et père de 6 enfants, risquait d’être exécuté d’un jour à l’autre à cause de sa foi chrétienne, au mépris de la liberté de l’acte de foi, de la constitution de la République islamique d’Afghanistan et des droits de l’homme.

Said a été torturé en prison, humilié, privé de sommeil pendant plusieurs semaines et abusé sexuellement. On a tenté de le forcer à se convertir à l’islam et il ne bénéficie pas de l’aide d’un avocat. Malgré ce traitement inadmissible reçu dans votre pays, il déclare sereinement

“La fraternité entre frères et entre sœurs, la douceur, l’humilité et chose la plus importante, le fait d’aimer nos ennemis comme nous-mêmes.”

Aujourd’hui, j’ai honte pour votre pays, l’Afghanistan, honte pour la France qui ne fait rien pour sauver Said et vous demande, Monsieur l’ambassadeur, d’intervenir pour que soit respectée la liberté de l’acte de foi de tous les chrétiens d’Afghanistan et que Said Musa soit libéré.

Faute de quoi, je me verrai dans l’obligation d’attirer l’attention des médias sur les pratiques honteuses de l’Afghanistan.

Veuillez agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de mes sentiments respectueux.

Votre prénom et votre nom

PS : j’adresse une copie de ce message à la présidente et aux vice-présidents du groupe d’amitié France-Afghanistan à l’Assemblée nationale ainsi qu’au président, au secrétaire et aux vice-présidents du groupe France-Afghanistan au Sénat.”

13commentaires
  1. Pingback: Said Musa doit être libéré -E-deo |

  2. carpineti

    22 février 2011 à 15 h 32 min

    Oui je suis d’accord il faut absolument faire le maximum
    pour que cette personne soit libre

    Répondre
  3. Beuzelin

    22 février 2011 à 15 h 50 min

    Il faut absolument faire le maximum
    pour que cette personne soit libre

    Répondre
  4. Duvivier

    22 février 2011 à 18 h 50 min

    Il faut libérer Said Musa qui donne un bel exemple de respect des autres et de vertus morales

    Répondre
  5. catherine azzaoui

    22 février 2011 à 20 h 08 min

    Dans ces temps si mouvementés, libérer un homme c’est une victoire!

    Répondre
  6. gloire à Dieu

    22 février 2011 à 21 h 25 min

    j’ai écrit à l’ambassade et prie pour la libération de ce monsieur chrétien ainsi que pour les autorités afganes.

    Répondre
  7. Véronique

    23 février 2011 à 9 h 01 min

    Ce SERAIT une victoire, Catherine. Essayons l’arme de la protestation et prions.

    Répondre
  8. Lecomte Bernard

    23 février 2011 à 15 h 08 min

    « Monsieur l’Ambassadeur,

    j’ai appris que Said Musa, un Afghan chrétien de 45 ans, marié et père de 6 enfants, risquait d’être exécuté d’un jour à l’autre à cause de sa foi chrétienne, au mépris de la liberté de l’acte de foi, de la constitution de la République islamique d’Afghanistan et des droits de l’homme.

    Said a été torturé en prison, humilié, privé de sommeil pendant plusieurs semaines et abusé sexuellement. On a tenté de le forcer à se convertir à l’islam et il ne bénéficie pas de l’aide d’un avocat. Malgré ce traitement inadmissible reçu dans votre pays, il déclare sereinement

    « La fraternité entre frères et entre sœurs, la douceur, l’humilité et chose la plus importante, le fait d’aimer nos ennemis comme nous-mêmes. »
    Aujourd’hui, j’ai honte pour votre pays, l’Afghanistan, honte pour la France qui ne fait rien pour sauver Said et vous demande, Monsieur l’ambassadeur, d’intervenir pour que soit respectée la liberté de l’acte de foi de tous les chrétiens d’Afghanistan et que Said Musa soit libéré.

    Faute de quoi, je me verrai dans l’obligation d’attirer l’attention des médias sur les pratiques honteuses de l’Afghanistan.

    Veuillez agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de mes sentiments respectueux.
    Lecomte Bernard

    Répondre
  9. seguin

    24 février 2011 à 20 h 07 min

    En fait, c’est donner l’impression au monde que quelques chrétiens suffiraient à menacer des centaines de milliers de musulmans…c’est la raison pour laquelle ces chrétiens sont persécutés… que dire de plus ?

    Répondre
  10. Brice

    25 février 2011 à 9 h 36 min

    J’approuve entièrement Monsieur Bernard !
    Un Chrétien de plus menacé de mort, tout simplement parce qu’il est Chrétien ?..
    C’est inconcevable et inadmissible !…

    Jésus le Christ qui est tout Amour, qui est l’AMOUR en plénitude, nous dit,
    dans son Evangile :
    “Aimez-vous les uns les autres comme je
    vous ai aimés!.” et Il dit encore (et c’est encore plus fort) ” Aimez même vos ennemis….”
    Alors , je vous supplie obtenez la libération de Saïd condamné à mort pour sa Foi.

    Répondre
  11. Jofel

    26 février 2011 à 0 h 00 min

    C’est une injustice flagrante, qui est aussi appelée “iniquité” lorsque l’innocent est sciemment condamné, comme c’est le cas pour ce Chrétien fidèle à Celui qui a changé sa vie et qui a dit : ” Celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera”. Parole certaine et véritable du Fils de Dieu.

    Répondre
  12. Pingback: Said Musa est libre ! | Observatoire de la christianophobie |

  13. gueorgon

    27 février 2011 à 4 h 03 min

    Si sa mort pouvais nous convertir !!! Car enfin de quoi allons nous mourir, nous ? De dégénérescence et d’idiotie.
    Si nous disons « Seigneur ! Seigneur! »
    Luc 6:46
    Pourquoi m’appelez–vous : Seigneur, Seigneur ! et ne faites–vous pas ce que je dis ?
    Il ne suffit pas de dire qu’il est Seigneur; nous devons faire ce qu’il dit. L’un des passages les plus « effrayants » de la Nouvelle Alliance montre qu’il y a beaucoup de personnes – apparemment des croyants remplis de l’Esprit – qui l’appellent Seigneur mais qui sont en fait induits en erreur. Ils se trompent en ce qu’ils l’appellent Seigneur mais ne lui obéissent pas.
    Matthieu 7:21-23
    Quiconque me dit : Seigneur, Seigneur ! n’entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui–là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour–là : Seigneur, Seigneur ! N’est–ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons chassé des démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus retirez–vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.
    Séparer la foi de l’obéissance morale de base est la source d’une grande tromperie; si grande que « beaucoup » pensent être sauvés alors qu’en réalité ils ne le sont pas. Le mot « beaucoup » montre que ce problème est très répandu. Beaucoup croient que leur salut est basé seulement sur une confession, sans engagement à l’obéissance.
    Alors messieurs, dames, saviez-vous que vous participez à la destruction de la CHRETIENTE ?????? “Seigneur !Seigneur!”

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3326 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter