Agressions musulmanes répétées contre les évangélistes du Sénégal


Dans un pays officiellement laïc, mais dont la majorité de la population (90 %) est musulmane, la situation des chrétiens (catholiques et protestants ne représentent que 4 à 6 % des Sénégalais) se dégradent. Dans un article, publié récemment dans le journal Wal Fadjiri (L’Aurore), le journaliste musulman Mohamed Mboyo Ey’ekula donne des informations très intéressantes sur les provocations islamistes dont les évangélistes sénégalais font les frais. En voici quelques extraits. D.H.

  • « Depuis plusieurs mois maintenant, des Sénégalais qui pratiquent la foi évangélique et des hôtes chrétiens s’interrogent. “Nos églises sont attaquées et nos biens détruits tout simplement parce que nous pratiquons une foi différente de celle de la majorité”, déplore, amer, le pasteur Dogue, un Sénégalais bon teint et président de l’association des églises évangéliques du Sénégal. Mais ce qui est plus amer pour cet homme de Dieu, c’est l’attitude du gouvernement qui, à ses yeux, est assez passive. “Ces attaques qui durent ne sont pas suivies des mesures appropriées de la part des autorités et leurs auteurs demeurent impunis”, charge-t-il. Une impunité perçue par ceux qui s’attaquent aux chrétiens comme “un permis de nuire”.
  • M.K, pasteur originaire d’un pays d’Afrique centrale, dont l’église a été saccagée, se pose, lui, des questions sur ce comportement subit des Sénégalais. “Pourquoi nous refuse-t-on le droit de pratiquer notre foi ici alors que des Sénégalais construisent des mosquées chez nous et pratiquent aisément la foi islamique dans nos pays qui sont à 95 % chrétiens”, se demande-t-il. Et de demander : “Et si dans nos pays, par représailles, les gens se mettaient à s’attaquer aux nombreuses mosquées construites par des Sénégalais, cela donnerait quoi ?”
  • Des propos qui donnent froid dans le dos, mais qui n’expriment que l’état de dépit d’un homme dont l’église a perdu plus de cinquante millions de francs lors d’une attaque par des jeunes qui soutiennent vouloir libérer le Sénégal “des maisons de culte” assimilées à des lieux où on s’adonne à des pratiques païennes..
  • Depuis fin avril 2011, la fréquence des attaques contre les églises chrétiennes évangéliques, qui au début relevaient des actes isolés venant des quelques voisins outrés par le tempo des prières, va crescendo. “Lorsque notre église de Nord Foire a été attaquée, nous avons pensé qu’il ne s’agissait là que d’un geste des voisins qui n’appréhendaient pas bien le sens de notre culte”, soutient pasteur Blake, intendant de l’église méthodiste au Sénégal dont la paroisse mère a été fermée à la suite des attaques du voisinage. “Mais, regrette un autre pasteur qui a requis l’anonymat, la multiplication de ces attaques, plus d’une dizaine en l’espace de cinq mois, a pris des proportions inquiétantes et nous le dénonçons vivement”. “Ils nous interdisent la pratique de notre foi sans que les autorités ne bougent”, clame A. K, un pasteur qui soutient que son église est souvent l’objet de caillassages pendant les heures de prières. »

Source : Wal Fadjiri (L’Aurore, Sénégal)

7commentaires
  1. Véronique

    11 juillet 2011 à 9 h 42 min

    Inéluctable. Si Dieu ne veut pas intervenir en faveur du Christianisme, il disparaîtra d’Afrique, d’Asie, et bientôt d’Europe, au profit de l’Islam (les “rouges” se chargeant pour leur part d’éliminer ce qui en reste sur leur propres territoires).
    Et ce ne sont pas seulement les pressions et persécutions qui assurent le succès du diabolique faux prophète :
    .
    dans la phase de prosélytisme, si importante en Afrique par exemple, la comparaison
    entre une religion accommodante aux passions (masculines !) que l’on cache ou rachète par un formalisme outré -qui permet d’aspirer à la réussite sociale, à l’épanouissement terrestre (surtout de mâles riches et puissants)en toute tranquillité pour son devenir dans l’autre monde
    .
    et une religion progressivement surhumaine (Marc, parfait, mais j’avoue être souvent rebutée, voire irritée par les exigences de Matthieu, et je peste qu’il y ait cet évangile “en trop”), source de perpétuels reproches, de perpétuelles insatisfactions, de perpétuels sacrifices
    .
    s’est faite au détriment de ce qui paraît trop masochiste (même s’ils ne connaissent pas le mot) aux populations…
    .
    En utilisant Mahomet pour lancer cette fausse foi plus commode et autorisant noir sur blanc la violence comme support et soutien de son propagandisme, le Malin a démontré une fois de plus qu’il méritait bien son nom de Satan, l’Adversaire par excellence.

    Répondre
  2. Melmiesse

    11 juillet 2011 à 19 h 45 min

    les musulmans veulent construire des mosquées chez les chrétiens et refusent d’avoir des églises chez eux parce que l’islam est un système totalitaire et que les non-musulmans sont naifs: ils jugent les musulmans avec leurs propres valeurs et ne veulent pas ouvrir les yeux

    Répondre
  3. Hervé P

    12 juillet 2011 à 15 h 58 min

    — L’Église de Jésus-Christ a toujours eu à “goûter” la persécution, ce n’est pas nouveau ! Ce qui m’interpelle, c’est que des pasteurs et des églises qui, jusque là n’avaient pas eu à souffrir la persécution, sont aujourd’hui persécutées ! Et pourquoi n’ont-ils pas été persécutés jusqu’à présent ? Parce qu’ils usent de compromis avec le monde en bâtissant leurs églises comme des associations humaines alors que Jésus-Christ n’en a rien dit, ajoutant à la Parole de Dieu !
    — De plus, l’Église de jésus-Christ a toujours eu une existence cachée. Ce qu’on voit de dehors n’est pas l’Église de jésus-Christ : ce ne sont que constructions humaines bâties selon l’homme qui prétend règlementer ce que Jésus-Christ bâtit Lui-Même ! Revenons au modèle du Nouveau Testament : des gens qui se réunissent par petits groupes (ou parfois qui restent seuls, en apparence — voir l’homme qui chassait les démons et qui ne suivait pas les disciples) et au milieu desquels Jésus-Christ manifeste Sa Présence par des miracles et des prodiges ! Ça peut très bien se faire au milieu d’un groupe de 2 ou 3 personnes : pas besoin d’être des centaines ou même des dizaines !
    — Et surtout, ne nous confions à PERSONNE D’AUTRE que JÉSUS-CHRIST !

    Répondre
  4. Véronique

    13 juillet 2011 à 16 h 25 min

    @ Hervé, notre frère, je constate que vous êtes moralement fin prêt pour une nouvelle ère des catacombes, ce qui est par ailleurs encourageant pour l’avenir de la foi de Jésus-Christ en France face à l’UMPS(que ce soit les islamo-gauchistes ou les collabo-ploutocrates qui l’emportent officiellement).
    .
    On peut même considérer que le vrai temple de Dieu est le coeur de l’homme.
    Néanmoins les exigences d’une religion ne peuvent guère faire l’économie de bâtiments, la piété en under-ground est difficilement tolérable à moyen terme.
    D’autant que si Jésus nous a recommandé d’avoir la prudence des serpents, Il n’a pas ajouté de nous cacher dans les anfractuosités du rocher (mais de proclamer sa parole).
    .
    Les Catholiques (et les Eglises d’Orient ? question lancée à nos frères orthodoxes, arméniens… dont nous ne connaissons pas assez bien les dogmes, parfois)sont attachés à l’idée héritée de leurs frères aînés, dans la continuité desquels Jésus s’est souvent maintenu,selon laquelle une maison de Dieu est LE lieu où appeler sa venue ; en particulier,dans notre cas, pour renouveler la Cène et provoquer sa nouvelle incarnation.
    .
    D’autre part la communauté chrétienne est importante, notamment pour ceux qui n’ont pas vocation d’ermite, et 2 ou 3 personnes (équivalent d’une famille restreinte ou décomposée) ne confèrent pas toujours toute l’éducation chrétienne et tout le soutien nécessaires, elles peuvent aussi faillir à transmettre une expérience réelle de la fraternité humaine.

    Répondre
  5. Véronique

    13 juillet 2011 à 16 h 28 min

    (suite) Si les Protestants peuvent faire l’économie de la maison de Dieu, il leur reste toutes les autres raisons pour se réunir dans des lieux prévus à cet effet.

    Répondre
  6. Benoît

    25 juillet 2011 à 17 h 30 min

    Dans cette perspective, j’ai entendu de la part de journaliste sérieux (cad réaliste dans leurs analyses) que le fait d’avoir artificiellement placé un président musulman à la tête de la Côte d’Ivoire au lieu de Laurent Gbagbo, même si lui et son épouse étaient tout à fait critiquables, va relancer l’Islam dans sa conquète vers le Sud.
    .
    On peut donc s’attendre à de mauvaises nouvelles dans les mois à venir.
    .
    Courage à nos frères Chrétiens qui résident en Afrique !

    Répondre
  7. mam76

    4 août 2011 à 3 h 57 min

    JE prie le Seigneur en tout cas afin qu’il fortifie les frères et ne se découragent pas, et persévère dans la confession de leur foi et du nom de Jésus.

    Le Seigneur est au controle, s’ils doivent être persécuté, Que la volonté De Dieu soit faite mais il les délivrera, je pensserai à eux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3324 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter