Ain : double profanation dans le diocèse de Belley-Ars


Jeudi 9 octobre dernier, l’église de Seyssel (Ain) avait été victime de vols avec effraction. Samedi 11 octobre, l’affaire est encore plus grave puisqu’il s’agit de profanations commises dans deux églises du diocèse. Voici le communiqué de l’évêché de Belley-Ars.

Église_Saint-Jean-Baptiste_de_Saint-Jean-de-Niost_-_3Samedi 11 octobre 2014, les paroissiens de Saint-Jean-de-Niost (groupement paroissial de Meximieux) et de Sainte-Julie (groupement paroissial de Lagnieu) ont découvert les portes des tabernacles de leurs églises violemment fracturées. Les ciboires (coupes dans lesquelles les hosties sont conservées) ainsi que les hosties consacrées qu’ils contenaient ont été emportés. Ces hosties consacrées par le prêtre au cours de la messe sont, pour les catholiques, le Corps du Christ, la présence réelle de Jésus parmi eux. Ces vols sont donc pour les communautés chrétiennes des profanations d’une extrême gravité. Quelles que soient les intentions réelles du ou des coupables, rien de plus offensant ne peut être commis contre Dieu, contre la foi chrétienne et contre les communautés catholiques. Ces profanations ont eu lieu alors que jeudi dernier, déjà, l’église de Seyssel (Ain) a été la cible de vols : une des portes a été fracturée, une statue de saint Nicolas, des croix et des chandeliers y ont été dérobés.

Sainte-JulieÀ la demande de Mgr Pascal Roland, évêque de Belley-Ars, et suivant l’usage de l’Église en cas d’une telle profanation, les églises de Saint-Jean-de-Niost et de Sainte-Julie sont fermées au culte. Le lundi 20 octobre, à 18 h 30, Mgr Pascal Roland viendra célébrer une messe de réconciliation et de réparation à Saint-Jean-de-Niost ; le P. Frédéric Pelletier, vicaire général du diocèse, célèbrera à la même heure la messe à Sainte-Julie. Ils remettront eux-mêmes le Saint-Sacrement (les hosties consacrées) dans le tabernacle. Il nous faut prendre la mesure de l’offense qui a été commise dans les lieux saints que sont les églises et de solennellement regarnir ce lieu de lumière et de foi. L’Église regrette le fait que des objets sacrés comme les ciboires, fussent-ils précieux, soient volés ou dégradés. Elle considère toutefois ces vols comme secondaires car les hosties contenues dans ces ciboires sont pour les chrétiens infiniment plus précieuses que l’objet liturgique lui-même. Nous avons hélas tout lieu de supposer que c’est bien ces hosties qui étaient visées par cette agression. Même s’il est possible que ces actes soient le fait de « déséquilibrés », nous savons que le vol d’hosties consacrées fait souvent l’objet de cultes sataniques, et que les auteurs sont très conscients d’offenser directement le Christ et le culte catholique. Nous espérons que ce n’est pas le cas et que cette action est seulement un acte irréfléchi. Nous dénonçons en tout cas ces pratiques de ténèbres qui détruisent spirituellement leurs auteurs et qui sont un combat direct et maléfique contre l’Église et, au-delà, contre les valeurs de paix et de respect mutuel de notre société. Les paroisses et les communes (propriétaires des églises et des objets de culte antérieurs à 1905) de Sainte-Julie et Saint-Jean-de-Niost ont immédiatement porté plainte auprès de la Gendarmerie et Mgr Roland a personnellement prévenu le Préfet de l’Ain ; mais l’essentiel n’est pas là. L’Église invite chaque chrétien à participer aux messes qui seront célébrées le 20 octobre, et à prier pour les personnes qui commettent ce genre d’action. Qu’elles en soient pardonnées si elles « ne savent pas ce qu’elles font ». Qu’elles se repentent si elles ont conscience de s’attaquer directement au Christ. Que cette épreuve soit, pour tous les chrétiens des paroisses de Sainte-Julie, Saint-Jean-de-Niost et du diocèse de Belley-Ars, l’occasion de professer leur foi au Christ, présent dans ces hosties consacrées.

Source : diocèse de Belley-Ars

8commentaires
  1. Gérard P

    13 octobre 2014 à 17 h 58 min

    Ce n’est pas un hasard si les églises sont vandalisés en France, s’est pltùot un miracle s’il y a encore des régions ou les églises sont respectées vu le nombre croissant des Athés et des “Musulmans” ennemis déclarés de l’église catholique et du monde Chrétiens.
    Avec plus de 51% de socialistes aux elections n’est pas en faveur des églises!

    Répondre
    • Jean Ferrand

      13 octobre 2014 à 19 h 28 min

      C’est horrible. Mais il ne faut plus mettre la Sainte Réserve dans les tabernacles. Ce temps est passé. Plus de ciboires précieux. Mais il y a longtemps, je crois, qu’on ne les utilise plus. Les églises doivent être fermées, et même protégées par des signaux d’alarme. Il en existe à l’église Saint-Nicolas de Nantes. La sécurité fait entendre un sifflement léger en cinq modulations qui résonne environ tous les quart d’heure, sur un point ou un autre de l’édifice. Nous sommes à l’époque du vandalisme généralisé. Il faut s’y adapter.

      Répondre
      • Jean

        14 octobre 2014 à 9 h 59 min

        Je suis d’accord avec vous pour les systèmes de détection.
        Par contre je ne suis pas d’accord à propos du tabernacle. On ne cache pas la Lumière, Elle est présente en chacun de nous mais de pouvoir la retrouver à coup sûr dans une Eglise est très important à mon sens.
        Même si à chaque fois, on souffre et on pleure avec le Christ. Il a souffert sa Passion même s’il savait que ses amis et ceux qui le suivaient allaient pleurer et être traumatisés, bien plus que nous…
        Que je partage vraiment Sa douleur mais que Son amour soit plus fort en moi que ma propre révolte…

        Répondre
        • Jean Ferrand

          14 octobre 2014 à 13 h 31 min

          Les orthodoxes, à ma connaissance, ne mettent pas la Sainte Réserve dans un tabernacle, mais dans un coffre-fort sécurisé à l’abri des regards. Je me rappelle quand j’avais visité le tombeau, sous un autel dans la périphérie d’Istanbul, du patriarche Athénagoras, le clergé m’avait indiqué, à l’intérieur de l’iconostase, l’endroit caché où se tenait la Sainte Réserve : je me suis aussitôt agenouillé en bon occidental.

          Répondre
  2. noelle

    14 octobre 2014 à 13 h 30 min

    oui au système de sécurité mais non à l’absence de “présence réelle” et à la fermeture des églises….il faudrait que toutes les églises restent ouvertes et que les prétres, les pseudo équipes pastorales soient dans les églises de préférence à des “réunions “…alors il pourrait y…. avoir la présence et l’aide des fidèles qui seraient surement plus motivés pour passer un moment dans leur église si leurs pasteurs commençaient par le faire!..je sais nous manquons de pretre , va savoir pourquoi ….quand aux ciboires ou calices précieux, nous savons touis que ce n’est pas ce qui intéresse en premier les auteurs de ces actes ; en tous cas bravo à l’évéché de l’ain qui réagit et réaffirme un certains nombre de choses que nous aimerions bien entendre à chaque acte de christiabophobie dans les différents diocèses

    Répondre
  3. angel

    14 octobre 2014 à 17 h 29 min

    Pourquoi s’embêteraient -ils ?Ce sont soit disant des détraqués ,
    personne ne fait rien surtout pas [le] gverment Par contre quand il s’agit d’un autre lieu de culte ….

    Répondre
  4. Gilberte

    14 octobre 2014 à 18 h 24 min

    j’ai visité l’an dernier un temple protestant aux Pays-Bas :il n’y avait pas d’autel mais un pupitre avec les livres saints pas de statue ni de tableaux ou chemin de croix: rien à voler à part des bancs. Dieu y est absent; On ne peut pas laisser un tabernacle vide sans perdre la raison de son existence; il vaut mieux n’ouvrir l’église qu’à de courtes heures d’ouverture hors des cérémonies de culte

    Répondre
  5. Evelyne

    21 octobre 2014 à 0 h 24 min

    Bonsoir, L’enlèvement des hosties consacrées, c’est le corps du Christ, sa présence réelle, c’est donc une profanation très grave pour l’église Catholique. Dans ces derniers vols, des objets de valeur bien plus grande que les ciboires contenant les Saintes espèces n’ont pas été volés. Avec raison le diocèse pense que ce sont les hosties consacrées qui étaient visées par cette profanation. Ce qui signifie que ce sont des groupes sataniques qui ont commis ces vols.
    pour nous Chrétiens qui sommes pratiquants et allons à la messe tous les jours, il n’est pas pensable que les églises soient fermées ni que les Saintes Espèces ne soient pas dans l’église puisque c’est le Christ qui est réellement présent dans les hosties consacrées par le prêtre. Nous venons aussi prier devant le tabernacle, adorer le seigneur. Et je vous rassure pour ceux qui n’y connaissent rien, le ciboire est utilisé chaque jour pour donner la communion aux fidèles, ce n’est pas dépassé, comme le dit l’un de vous. La réserve sert aussi pour porter la communion aux malades. Et là où les églises sont ouvertes toute la journée, il y a beaucoup de Chrétiens qui viennent prier, allumer une bougie, visiter l’église et parfois trouver quelqu’un pour leur parler de Dieu. Laissons nos églises ouvertes, les ciboires n’ont que peu de valeur…..Dans une église il n’y a que le corps du Christ qui ait de la valeur. Et c’est souvent les églises fermées qui sont visitées.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 4900 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter