Aisne : une église vandalisée, profanée et pillée


L’église Saint-Hilaire de Berry-au-Bac (Aisne) a reçu la “visite” de vandales particulièrement pervers. Ils n’étaient pas venus uniquement dans l’intention de voler mais aussi de saccager, de vandaliser, de souiller et de profaner. Car à leurs méfaits, ils ont ajouté la profanation sacrilège en s’en prenant aux tabernacles de l’église. Je comprends le « cri du cœur » du maire de la commune, mais tant que la loi ne sera pas impitoyable et dissuasive de tels abominations continueront à s’opérer.

Marie-Christine Hallier, maire de Berry-au-Bac, a l’impression que le sort s’acharne sur sa commune. Il y a d’abord eu le “Monument des chars” dont les plaques de bronze ont été pillées au mois de juillet ; puis de multiples cambriolages chez des particuliers ces derniers mois ; la salle des fêtes qui a été visitée il y a deux semaines ; et maintenant, l’église. « Cela commence à bien faire. Mes administrés ne sont plus tranquilles, la psychose s’installe dans notre village qui, jusqu’alors, était paisible. Ce sera quoi la prochaine fois ? » s’interroge l’élue après le saccage de l’édifice religieux, probablement survenu dans la nuit de samedi [20 décembre] à dimanche. Un ou plusieurs individus se sont introduits dans l’église en cassant la grille qui protégeait un vitrail, puis le vitrail lui-même. Une fois à l’intérieur, ils ont fait main basse sur trois statues, dont deux avaient une valeur historique certaine. « L’une, représentant une Vierge, date du XVIIIe siècle et l’autre, à l’effigie de sainte Marthe à la Tarasque, du début du XVIe siècle. Cette dernière avait déjà été volée il y a une vingtaine d’années puis a été retrouvée chez un antiquaire en Belgique. C’est pour cette raison qu’elle était fixée sur son socle grâce à des vis ainsi que deux cadenas. Ils ont été coupés », détaille Marie-Christine Hallier. D’autres statues ont été jetées au sol [et brisées]. Les trois tabernacles ont également été fouillés, mais ils ne contenaient aucun objet. Pour l’élue, cela ne fait aucun doute : « Ces personnes savaient exactement ce qu’elles cherchaient. Je pense qu’elles étaient missionnées par des collectionneurs, sinon je ne vois pas pourquoi elles auraient procédé de la sorte. » Non contents d’avoir dérobé ces statues dans un lieu de culte, les cambrioleurs se sont emparés d’un extincteur et l’ont entièrement vidé dans l’édifice, dispersant jusque dans les moindres recoins une fine couche de poussière blanche. Ils sont ensuite sortis par la porte principale, qu’ils ont au préalable cassée. Le maire a déposé plainte pour le cambriolage et le saccage de l’église, espérant que ce sera la dernière fois.« Arrêtez de vous en prendre au patrimoine de notre village », lance-t-elle, comme un cri du cœur.

855165382_B974377229Z.1_20141224111425_000_GSD3MHQNU.1-0

Source : L’Union (24 décembre)

7commentaires
  1. zézé

    25 décembre 2014 à 8 h 01 min

    Joyeux et Saint NOEL…… alors prions en ce matin où je prends connaissance de ce carnage, prions pour que l’Evêque, les prêtres et je dis bien LES prêtres des villes et villages autour, portent plainte. Merci à l’élue de cette ville, mais elle devrait être soutenue aussi par les habitants que tous portent plainte… avant qu’il ne soit trop tard !!!!!!

    Répondre
  2. Gérard P.

    25 décembre 2014 à 8 h 48 min

    Ce n’est pas un hazard toutes ces attaques contre les églises et spécialement Catholique.S’est que quelque part dans notre Pays des annimateurs ont plaisirs à la chose.Satanique de toutes façons.Une offensive du jamais vue contre le Sacré et la religion!
    Débile décivilisation comme en grande pompe du banditisme amateur !

    Répondre
  3. Véronique

    25 décembre 2014 à 9 h 25 min

    Les cambrioleurs mentionnés par des collectionneurs prennent ce qui les intéresse et partent le plus vite possible. Ils ne s’accagent pas les lieux en prime.

    Répondre
    • Shimon

      26 décembre 2014 à 11 h 04 min

      Un collectionneur catholique ou simplement chrétien ne “missionne” pas des vandales. SI collectionneur il y a, c’est un collectionneur anti-catho; cherchez où ils se trouvent.

      Répondre
  4. angel

    26 décembre 2014 à 8 h 34 min

    Anne ma sœur Anne ne vois tu rien venir ???
    Non ! ma sœur…. aucune réaction du gverment

    Répondre
  5. Denys

    26 décembre 2014 à 22 h 57 min

    c’est le retour au barbarisme..j’ai déja vu cela dans certains jeux vidéos, certains films et certains tubes complaisamment repris sur nos médias d’état….
    Lenégus

    Répondre
  6. Christian

    27 décembre 2014 à 11 h 40 min

    D’où viennent ces pillards ?Nous assistons depuis quelques années à un pillage systématique des métaux,des biens culturels,de tracteurs agricoles,de moteurs de bateaux,de machines-outils etc.Ces pillages sont organisés très souvent par des groupes (maffieux) venus des pays de l’ESt, (Roumanie,Lithuanie,Ukraine,Lettonie etc).Que fait l’Etat,la police,et les communes,pour se protéger ? Souvent pas grand chose !!! Ayant été pendant une vingtaine d’années élu d’une petite commune j’ai constaté qu’il était quasiment impossible de faire bouger les collègues …refus de sécuriser les bâtiments publics,refus de porter plainte même quand les délinquants étaient identifiés,(à une ou 2 exceptions).Le problème en était le coût soi-disant ! Les assurances paient et augmentent ensuite leurs primes….Il y a qqes années…le jour de l’arrivée du Père Noël, l’église a failli brûler, car des enfants avait mis le feu à la crèche ! Heureusement un témoin est intervenu très rapidement ! Les gamins avaient échappé à la surveillance des parents…Pour ce qui est des vols de métaux sur les voies SNCF,les autoroutes etc il faut requalifier les délits et les assimiler à des actes de sabotages,de terrorisme, et de crime contre l’Etat etc.Ce qui entrainerait de très lourdes peines.Les pillards pris la main dans le sac ne seraient pas relachés de suite…comme c’est souvent le cas aujourd’hui !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3524 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter