Non classé

Al-Azhar suspend ses réunions avec le Vatican, celui-ci souhaite poursuivre le dialogue

21 janvier à 02:30
Commentaires (9)
  1. Avatar Pierre Régnier dit :

    On voit ici à quelle impasse a conduit le “dialogue interreligieux” de ces dernières années.

    Dans ce dialogue les participants prenaient soin de toujours écarter des discussions le problème – le scandale – le plus important, parce que c’est un problème qui fâche.

    Ce scandale sur lequel il aurait fallu réfléchir sérieusement c’est l’entêtement de toutes les religions monothéistes à croire et enseigner que Dieu a bien commandé ou / et commande toujours des “bonnes” violences qu’il faut “savoir bien interpréter”.

  2. Avatar Valentin dit :

    De toute façon toute tentative de dialogue avec l’islam est vouée à l’échec quoi qu’il arrive. On l’a vu concernant le conflit israëlo-palestinien. L’islam n’accepte le dialogue exclusivement si tout le monde est d’accord et se soumet à ses conditions, ce n’est donc plus qu’un dialogue de sourds !

    Le Vatican perd son temps et ses ressources matérielles et spirituelles inutilement à chercher à tout prix le dialogue avec ces enfoirés.

  3. Avatar drissdaniel dit :

    Je trouve déjà que al-azhar n’a aucun profil pour représenter quoi, que ce soit dans le monde islamique. C’est un amas de gens déjà mis en cause par leurs déclarations et commentaires; ensuite tant que la seule ressource dont dispose cette assemblée découle du coran et de la sunna, surtout du sourate tawba29. Alors dialogué avec un terroriste c’est l’encourager.

  4. Avatar Jean-Trifoulier Petibois dit :

    Le dialogue inter-confessionnel est malheureusement une chimère née après vatican 2 dans l’esprit des dirigeants de l’église catholique.
    Vouloir dialoguer avec quelqu’un qui n’admet que votre droit .. à lui accorder des droits chez lui tout en vous refusant à vous la réciproque est voué à l’échec.
    L’exemple en est l’interdiction de construire une église en arabie séoudite ou l’invraisemblable interdiction d’amener dans ce pays une bible. Pour rappel ce pays a interdit l’esclavage en…1973 (vérifiez vous verrez…).
    Et puis regardons l’actualité : entre l’indonésie où on interdit aux croyants chrétiens d’utiliser le mot “Dieu” dans leur cérémonie (afin d’interdire la pratique effective du culte), le cas d’Asia Bibi, les attentats immondes de noël en égypte (tiens donc…), ces chrétiens algériens mis en prison pour avoir mangé durant le ramadan ou les missionnaires expulsés du maghreb… On en entand parler tout le temps mais on ne le voir jamais : “l’islam tolérant”, le serpent de mer du début du 21è siècle.
    En ce qui concerne al-aazhar cet endroit est en proie actuellement à une querelle de succession qui rend le climat délétère et qui force quasiment tous ses membres à la surenchère. Le meilleur moyen étant de s’en prendre à quelqu’un d’inoffensif comme le pape.
    Je ne voudrais d’ailleurs pas être le pape et devoir subtilement choisir entre ne rien dire pour ne pas aggraver la situation, ne rien dire et laisser croire qu’il s’en fiche, dire quelque chose et susciter encore plus de colère chez des ignorants à qui on déforme ses propos. Le plus tragi-comique étant que ce sont ceux qui encouragent aux massacres qui disent rompre le dialogue (qu’ils n’ont jamais suscité) à cause des aggressions du pape.
    Une seule chose est sure : ce n’est pas en dialoguant avec des intégristes que l’on fera avancer la cause de la paix sur cette planête… c’est bien triste mais c’est sur.

  5. Avatar philippe dit :

    à Pierre; en ce qui concerne la violence, on ne peut pas mettre la Chrétienté et l’Islam sur le même plan. Il faut arrêter de parler “des” religions, fussent-elles monothéistes. Christ et Mahomet n’ont absolument rien en commun.

  6. Avatar Pierre Régnier dit :

    @ Philippe
    Je suis bien d’accord avec vous sur ce point : Jésus et Mohamed n’ont absolument rien en commun.
    Mais le catholicisme tel qu’il est encore défini aujourd’hui par ses théologiens dominants (dont Benoît XVI) et l’islam ont au moins ceci en commun : l’un et l’autre enseignent toujours qu’il y a bien eu (pour le catholicisme) ou qu’il y a toujours (pour l’islam) une “bonne” volonté de violence de Dieu.
    Et chacune des deux religions précise qu’il faut “bien l’interpréter”. Et c’est évidemment dans leurs interprétations respectives que les deux religions divergent, chacune prétendant que c’est la sienne qui est la bonne.
    Bien sûr le catholicisme, insistant sur le fait que Dieu “n’appelle plus” à tuer est beaucoup moins dangereux que l’islam, lequel n’a pas eu un Jésus pour mettre fin à L’APPLICATION de sa croyance criminogène. Et il est donc tout à fait logique que ce soient des musulmans qui mettent encore aujourd’hui en application les prétendus appels “de Dieu” à tuer.
    Mais il faut que le catholicisme, et plus généralement les religions composant le christianisme, celles qui ont fait de Jésus le Christ, deviennent réellement des religions “jésuïstes”, des religions dont les fidèles croient et dont les institutions enseignent que Dieu n’a JAMAIS commandé des violences.
    Jean-Trifoulier Petitbois a parfaitement raison de dire que “ce n’est pas en dialoguant avec des intégristes que l’on fera avancer la cause de la paix sur cette planète”. Mais il doit comprendre que, lorsque sera possible un dialogue avec des musulmans désirant réellement se débarrasser des bases de la violence islamique (il y en a), celui-ci ne pourra être profitable que si les chrétiens ont DEJA rejeté leurs propres bases théologiques criminogènes, le fait qu’elles soient depuis 2000 ans “dépassées” n’étant pas du tout suffisant.

  7. Avatar poulain salvat dit :

    la “tolèrance” de l’islam est le plus grand mensonge que j’ai entendu!!!!!!

  8. Avatar philippe dit :

    et oui mon ami Poulain, les faits nous le prouvent encore aujourd’hui.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services