La Une

Ardèche : profanation d’une église à Annonay

Commentaires (4)
  1. Jean Ferrand dit :

    Nous avons changé d’époque. Il faut l’admettre et l’intégrer. Plus d’église ouverte sauf surveillance permanente. C’est très grave d’exposer le Saint Sacrement à la profanation. Mais il faut savoir que le diable est partout.

  2. Jean Ferrand dit :

    A Canclaux, à Nantes chez les fransciscains, je protestais quand je voyez le Saint-Sacrement dans l’ostensoir sur l’autel, complètement abandonné, à la merci du moindre inconscient, ou voleur. On ouvrait des yeux ébahis : pensez donc, ça ne risque rien… et mon œil.

  3. Gilberte dit :

    Apparemment, le prêtre n’a pas porté plainte, et la serrure sera réparée, jusqu’à la prochaine profanation. Il serait plus simple de fermer l’église et de l’ouvrir à la demande, sous surveillance d’un bénévole

  4. Gérard P. dit :

    ,je suggère qu’il faut être intransigeant
    Ma fois sur l’avenir bien fou qui se fira;non seulement les fous du siècle mais aussi les appôtres d'”Alla…sont très intéressé par les églises Catholiques.Alors les meusures appropriés s’impose,en attendant qu’il faudra mettre un grillage anti-fauve autour de nos églises pour les préserver du virus “mabouloïde”

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »