Ardèche : profanation d’une église à Annonay


Reçu, en début d’après-midi, ce courriel d’un lecteur du blogue, que je remercie. Encore un tabernacle fracturé, le ciboire et les Saintes Espèces dérobés…

signale par un lecteurJe suis un lecteur très régulier de votre blogue, et je vous remercie encore pour tout le travail que vous faites pour collecter tous ces témoignages, ces affaires, qui pourraient passer inaperçues. Mais aujourd’hui, je vous contacte surtout pour vous faire part d’un fait extrêmement grave qui a eu lieu dans notre paroisse, Sainte-Claire d’Annonay-Vocance (Ardèche). En effet, au début de la messe de ce matin [26 avril], notre curé nous a informé d’un événement d’une gravité extrême : ce vendredi [24 avril], le tabernacle de notre église paroissiale Saint-François (Annonay), a été fracturé, et le ciboire contenant les Saintes Espèces a été dérobé, ainsi que la lunule de l’ostensoir. Personne ne peut dire quelles ont été les intentions des malfaiteurs. En début de célébration, une prière de réparation a été dite, mais c’est un véritable choc pour nous tous. Actuellement, un appel a été lancé pour trouver un artisan capable de réparer la serrure forcée. Je n’avais pas mon appareil sur moi, et je ne peux malheureusement vous transmettre aucune photo. Le problème vient aussi du fait que cette église est ouverte toute la journée. C’était bien, car ça nous permettait de venir prier devant le Saint-Sacrement. Mais malheureusement, voici ce qu’il s’est passé. Nous n’oublierons pas de prier pour les voleurs, qui sont bien à plaindre également. Voici donc cet événement dont je voulais vous faire part, bien que je regrette de ne pas avoir de photographie à vous transmettre. Je vous remercie encore pour tout votre travail.

Mise à jour du 29 avril à 7 h 48 : Le quotidien Le Dauphiné à consacré hier, 28 avril, un article sur cette profanation. Vous pouvez en prendre connaissance ici.

4commentaires
  1. Jean Ferrand

    26 avril 2015 à 19 h 58 min

    Nous avons changé d’époque. Il faut l’admettre et l’intégrer. Plus d’église ouverte sauf surveillance permanente. C’est très grave d’exposer le Saint Sacrement à la profanation. Mais il faut savoir que le diable est partout.

    Répondre
  2. Jean Ferrand

    26 avril 2015 à 20 h 02 min

    A Canclaux, à Nantes chez les fransciscains, je protestais quand je voyez le Saint-Sacrement dans l’ostensoir sur l’autel, complètement abandonné, à la merci du moindre inconscient, ou voleur. On ouvrait des yeux ébahis : pensez donc, ça ne risque rien… et mon œil.

    Répondre
  3. Gilberte

    27 avril 2015 à 20 h 36 min

    Apparemment, le prêtre n’a pas porté plainte, et la serrure sera réparée, jusqu’à la prochaine profanation. Il serait plus simple de fermer l’église et de l’ouvrir à la demande, sous surveillance d’un bénévole

    Répondre
  4. Gérard P.

    28 avril 2015 à 8 h 04 min

    ,je suggère qu’il faut être intransigeant
    Ma fois sur l’avenir bien fou qui se fira;non seulement les fous du siècle mais aussi les appôtres d'”Alla…sont très intéressé par les églises Catholiques.Alors les meusures appropriés s’impose,en attendant qu’il faudra mettre un grillage anti-fauve autour de nos églises pour les préserver du virus “mabouloïde”

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 4900 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter