Argentine : le message d’un curé aux voleurs de sa paroisse


Depuis moins d’un an, la paroisse Nuestra Señora de Caacupé y Santo Cura Brochero de Buenos Aires et les trois chapelles qui lui sont rattachées (San Lorenzo Mártir, San Cayetano et San Francisco), ont reçu à cinq reprises la “visite” de voleurs. Le dernier vol dans la paroisse a consisté en un micro-onde, 12 bouteilles d’huile et de la nourriture destinée à des centaines de familles indigentes. Le P. Eugenio Mazzeo, curé de la paroisse, a installé le 3 octobre une banderole sur la façade de l’église, destinée aux voleurs, et qui les interpelle ainsi : « Messieurs les voleurs : c’est la cinquième fois que vous nous volez en moins d’un an. Voici notre marché : la paroisse leur donne la nourriture et vous laissez-la faire la cuisine en paix ». Un message qui ne manque pas d’humour et qui, espérons-le, fera réfléchir les apprentis voleurs…

Source : ACI Prensa, 5 octobre

2commentaires
  1. Françoise

    7 octobre 2017 à 11 h 05 min

    Les intrus n’ont pas profané l’église, ne se sont pas attaqués aux saintes espèces, n’ont pas lacéré les tableaux et n’ont pas décapité les statues. Ils ont agi comme de vulgaires cambrioleurs de supermarché. Néanmoins le fait de s’en prendre à des églises/chapelles sont le signe d’une certaine christianophobie. Espérons que la banderole humoristique du curé les fera réfléchir …

    Répondre
  2. Charlotte Parc

    7 octobre 2017 à 13 h 47 min

    La guerre de la pauvreté contre la pauvreté.
    On peut être pauvre de biens matériels, mais aussi pauvre de culture, de valeurs morales, d’intelligence et de cœur. On peut même cumuler.
    Pauvreté n’a jamais été vertu.
    Pas plus que richesse n’est bénédiction.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3513 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter