La Une

Aude : la musulmane profanatrice de l’église de Rennes-le-Château en correctionnelle

13 mai à 08:48
Commentaires (11)
  1. Avatar André dit :

    Retour dans son pays car elle recommensera

  2. Avatar Jean-Marie LAGUERRE dit :

    C’est drôle, ça. Dès que ces gens-là commettent un délit, un crime , voire un attentat, ils invoquent systématiquement des problèmes psychologiques. Incapables d’assumer leurs actes. Comme des lâches, quoi!
    Comme le suggère André: “Retour au pays”. Valable aussi pour tous ceux de son engeance qui haïssent la France et ses coutumes.

  3. Avatar NOUMEA dit :

    Quels sont exactement les dégâts que cette abrutie de muz a commis sur ce bas-relief ?
    On n’entre pas dans leurs satanées mosquées, pourquoi viennent-ils profaner et détruire nos monuments et œuvres chrétiens ?

    1. Avatar CHRISTOPHE LESCOU dit :

      Des Soros ou autre Bergé les paient pour ça

  4. Avatar Marie Claude dit :

    Convoquée en….Septembre,par le Tribunal!!!!
    Elle ne sera pas la 1ère…ni la dernière,hélas!à ne pas “pouvoir “se présenter le jour de sa convocation…pour cause de vacances au bled,en famille!!

  5. Avatar Gilberte dit :

    Enfin, un procès publique, que l’on connaisse ce que les imams enseignent de la religion chrétienne, et qu’elle explique son coran et son djihad, mais elle sera probablement absente, ou bien le tribunal escamotera le problème

  6. Avatar Françoise dit :

    Ah, pour une fois ! l’auteur n’est pas frappé de folie irresponsable. Espérons que cette fois-ci, justice sera faite.

  7. Avatar vu de sirius dit :

    hahahaha ils l’ont collée à Javouhey (hôpital psychiatrique de Limoux ), qu’ils l’y laissent définitivement!

  8. Avatar Philippe dit :

    Je suis d’accord que dans le contexte de l’époque, cette non-folle a commis un délis mais honnêtement, et si c’est ce que je comprends, elle a frappé une représentation du démon. Pas mal, non? (Qu’est-ce que cette manie de statufier dans des édifices censés entre des églises le diable?)

    1. Avatar Charlotte Parc dit :

      @Philippe
      En France, très rares sont les églises catholiques où ne figure aucune représentation du diable, quelque nom qu’on lui donne : Lucifer, Satan ou Belzébuth, à un endroit ou un autre, sous une forme ou une autre : humanoïde diable cornu grimaçant aux oreilles pointues, pieds et mains griffus, langue bifide, ou bien bestial, serpent, dragon, bouc velu aux sabots fendus, taureau, oiseaux, ou des créatures mi-humanoïdes mi-bestiales ou monstres très bizarres…
      Cette petite anthologie portant sur les églises construites entre les années 1000 à 1500 est intéressante
      http://wodka.over-blog.com/2015/01/les-images-du-diable-1000-1500-ap-jc.html

      Tout simplement parce que le diable est une réalité basique de notre foi chrétienne ; que jusqu’à une époque pas si ancienne (au regard de la date de construction de la grande majorité de nos églises catholiques) un grand nombre de fidèles étaient analphabètes et que toutes les représentations figuratives, peintures, sculptures, vitraux etc. étaient le catéchisme en images de tous ces gens.
      Bien sûr ses représentations sont nées de l’imagination humaine, très fertile et féconde en ce domaine.
      Mais Satan n’est pas incongru dans une église chrétienne, il faut constamment se souvenir qu’il est l’ennemi de nos âmes (Psaume 143,3), notre accusateur “jour et nuit” devant Dieu (Apocalypse 12,10). Mais… nous avons un puissant défenseur, un avocat hors pair “Jésus-Christ le juste” (1 Jean 2,1)

  9. Avatar sendillon-neri dit :

    je me suis toujours demandé pourquoi ils tien nent tant à venir chez nous puisqu’ils ne nous aiment pas

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services