Aude : une musulmane vandalise une église à Rennes-le-Château


UNE Rennes le chateau eglise

Il s’agit de l’église Sainte-Marie-Madeleine. La presse régionale a amplement évoqué les actes de vandalisme doublé de profanation – l’autel ayant été vandalisé aussi – mais avec des approximations : le bénitier (qui a aussi été endommagé) n’est pas « surmonté » par cette effigie d’un démon, mais au contraire posé sur ses épaules… Le « manteau noir » qui la revêtait était vraisemblablement une abaya. Quant à la « cape blanche » qu’elle a ensuite jeté sur ses épaules, c’est sa couleur – ou plutôt l’absence de couleur, car le blanc n’est pas une couleur… – qui a du sens puisque le blanc est symbole de pureté en islam : les défunts mahométans sont toujours enseveli dans un linceul blanc. Allez savoir si, dans l’esprit de cette femme, cette cape blanche n’a pas été imaginée comme une sorte de linceul pour le cas où elle aurait été abattue sur place. Intéressant aussi de noter que la vandale révèle que son mari est « là-bas », c’est-à-dire en Syrie. Y mène-t-il le djihad ? Ce n’est pas, contrairement, à ce que dit le maire de Rennes-le-Château, un attentat contre la « République française », mais un acte de haine contre les chrétiens, les “croisés”, commis dans l’un de leurs lieux de culte…

Hier matin [23 avril] vers 9 h, une jeune femme d’une vingtaine d’années, seule, habillée d’un manteau noir, se présente à l’office de tourisme de Rennes-le-Château pour demander les horaires d’ouverture de l’église. Elle avait, disait-elle, l’intention de la visiter. L’employée du site lui indique les horaires. La visiteuse décide alors de boire un café puis de déambuler dans les ruelles. Vers 11 h 15, elle demande à un restaurateur de se laver les mains. Quelques minutes plus tard, elle réapparaît habillée d’une longue cape blanche, d’un voile sur la tête et d’un masque style vénitien sur le visage […] Devant des touristes surpris, la jeune femme se réfugie dans la grotte dite de la Vierge, à proximité de l’église, et téléphone longuement en arabe, puis rentre tranquillement dans l’église, sort une hache et se met à frapper sur le célèbre bénitier surmonté [sic] par la représentation d’Asmodée. Elle décapite le fameux diable rouge, lui coupe le bras et pose un coran à ses côtés, puis lacère le bas-relief de l’autel de Marie-Madeleine, devant des visiteurs ébahis. Ces derniers donnent l’alerte, le maire, Alexandre Painco, intervient. Il constate les faits et appelle la gendarmerie. Face à la jeune femme étonnamment calme, il lui demande pourquoi elle a commis ces actes. Elle répond posément : « Aujourd’hui, ici, c’est un jour d’élection présidentielle, pendant qu’en Syrie l’Occident bombarde et tue des enfants. Vous êtes tous des mécréants ! Mon mari est là-bas ». Rapidement sur place, les gendarmes interpellent la jeune femme sans aucune résistance. Un périmètre de sécurité est établi dans le village, et une équipe de déminage arrivée dans l’après-midi se met à l’œuvre. Le maire n’en revient toujours pas : « Cette femme était déterminée et son geste prémédité. Elle a choisi ce jour d’élection, ce lieu précis, pour qu’il ait un impact médiatique important et ainsi porter atteinte à la République française. »

Source : La Dépêche, 24 avril ; L’Indépendant, 24 avril (repris par Midi Libre, 24 avril) [Merci M. K., A. V., F. P., C. D. et N. D. pour ce signalement]

18commentaires
  1. Cril17

    25 avril 2017 à 11 h 16 min

    Peut-être serait-il possible qu’un de vos lecteurs appartenant au diocèse de Carcassonne interroge l’évêque du lieu pour savoir ce qu’il pense des propos du maire de Rennes-le-Chateau, dans le cadre du dialoque avec les musulmans ?

    ” Le maire n’en revient toujours pas : « Cette femme était déterminée et son geste prémédité. Elle a choisi ce jour d’élection, ce lieu précis, pour qu’il ait un impact médiatique important et ainsi porter atteinte à la République française. »

    Et quand on voit l’image de l’aperçu de la vidéo relative au denier du culte, sur le site du diocèse, peut-être serait-il opportun d’élargir – mais pas selon le vocabulaire de 1793 – l’interrogation à la question de la loi de 1905 ?

    http://www.aude.catholique.fr/search/node/Rennes%20le%20chateau

    Répondre
  2. Mnique V.

    25 avril 2017 à 15 h 45 min

    Même “eux” reconnaissent que s’en prendre à la Chrétienté c’est attaquer à la République Française !!! Ils n’y a que nos élites qui renient nos racines … et on va repartir pour 5 ans de persécutions,e meurtres et de profanations ….

    Répondre
    • izim

      27 avril 2017 à 9 h 54 min

      C’est juste des politichiens !

      Répondre
    • BRUNIER

      26 avril 2017 à 8 h 21 min

      “[…] Demain, des nouvelles de l’incarcération ![…]”
      C’est ça…les promesses rendent les “zenfants” joyeux !

      Répondre
  3. Carolus Magnus

    26 avril 2017 à 10 h 38 min

    Mais cette brave dame en noir, il faut – au contraire – la saluer pour son geste !
    Pour une fois que ce n’est pas la statue d’un saint ou d’une sainte, ni celle de la Vierge Marie, ni même celle du Christ mais d’Asmodée le DIABLE qui est décapitée…
    Merci brave dame !

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      26 avril 2017 à 12 h 31 min

      @Carolus Magnus

      Je prends, bien sûr, votre commentaire au second degré… Mais, pour les lecteurs qui n’y auraient pas été sensibles, je tiens à redire que cette « brave dame en noir » s’en est aussi pris au bénitier proprement dit et à l’autel de l’église, ce qu’on ne peut qualifier autrement que de profanation. Pas de quoi la « saluer»…

      Répondre
      • Cril17

        26 avril 2017 à 22 h 46 min

        Et peut-être peut-on voir aussi dans la décapitation du diable
        http://www.portail-rennes-le-chateau.com/diable-decapite.html
        comme un signe parmi d’autres que nous sommes dans les derniers Temps ?
        En effet il est certain *** que cette musulmane n’a pas agi sous l’inspiration de l’Esprit Saint.
        *** sauf peut-être pour certains clercs qui attendent du voyage du pape en Egypte cette semaine qu’il permette aux chrétiens et aux musulmans de prier le même Dieu, comme je l’ai vu et entendu hier dans un sanctuaire de la bouche d’un prêtre ! …
        ====
        11.14
        Jésus chassa un démon qui était muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet parla, et la foule fut dans l’admiration.
        11.15
        Mais quelques-uns dirent: c’est par Béelzébul, le prince des démons, qu’il chasse les démons.
        11.16
        Et d’autres, pour l’éprouver, lui demandèrent un signe venant du ciel.
        11.17
        Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et une maison s’écroule sur une autre.
        11.18
        Si donc Satan est divisé contre lui-même, comment son royaume subsistera-t-il, puisque vous dites que je chasse les démons par Béelzébul?
        11.19
        Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
        11.20
        Mais, si c’est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.

        https://www.info-bible.org/lsg/42.Luc.html#11

        Répondre
        • Pella

          2 mai 2017 à 20 h 08 min

          “…comme un signe parmi d’autres que nous sommes dans les derniers Temps ? ” – Maigre consolation que ces rappels de la fin des temps. De plus vous n’avez pas inventé l’eau tiède en écrivant cela. Cela fait deux milles ans que nous sommes dans les derniers temps. Mais cela console de le dire. Bonne soirée.

          Répondre
  4. Gilberte

    26 avril 2017 à 19 h 02 min

    résultat de la misère religieuse et intellectuelle de cette femme et de l’absence de gouvernement efficace. Il serait intéressant de faire passer cette jeune femme au tribunal, et de l’interroger au cours d’un procès public sur ses croyances, les motivations de son geste, ses connaissances en matière religieuse, musulmane et chrétienne, poussée publiquement dans les derniers retranchements de sa haine et de sa bêtise, cela ouvrirait peut-être les yeux de ses supporteurs et des “vivre ensemble pasdamalgamme”

    Répondre
  5. Montcale

    27 avril 2017 à 18 h 55 min

    On devrait l’envoyer rejoindre son mari… cette pauvre femme!

    Répondre
  6. Katia

    29 avril 2017 à 13 h 28 min

    La mairie lance un appel aux dons pour réparations…
    La” pauvre” jeune femme de 20 ans,poverina doit être donc sans le sou et seule comme un champignon aucune famille aucun père aucune mère aucune soeur ou frère!!!
    La mairie aurait contacté l’Architecte de Versailles…
    C’est curieux lorsqu’il y a profanations ,casse de statues dans d’autres églises de France,les actions ne sont pas aussi rapides ! l’Abbé Saunières ,décidément n’a pas révélé tous ses secrets!!

    Répondre
  7. Daisy

    29 avril 2017 à 13 h 41 min

    J’ai eu l’occasion de me rendre, par le passé, dans cette église ; je suis encore sous le coup de cette nouvelle, je n’y croyais pas. Qu’allons nous devenir ?

    Répondre
  8. Gérard P.

    1 mai 2017 à 14 h 47 min

    S’est une mini attaque individuelle contre le Peuple Français dans le projet islamiste de conquérir et soumettre le Peuple Français et la terre de France. A force de tout toléré on fini par tout admettre.

    Répondre
  9. Katia

    1 mai 2017 à 18 h 40 min

    @ Ami Gérard,
    «  À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera.

    «  Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira,

    «  et il sera donné au monde un certain temps de paix.  » (…)

    Ce message constituant une partie du deuxième secret de la Vierge à Fatima peut nous redonner l’espoir.

    Répondre
  10. Gérard P.

    2 mai 2017 à 11 h 16 min

    @ Katia
    Merci.
    Un enfant de Marie est un enfant du Paradis!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3333 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter