Balma : la Libre Pensée ne veut pas de Crèche à la mairie


La mairie de Balma, commune proche de Toulouse en Haute-Garonne, a installé une Crèche de Noël dans son hall d’entrée. Ce n’est pas du goût de la Libre Pensée locale. On s’en serait douté. Mais ces messieurs de la Libre Pensée n’ont pas lu avec beaucoup d’attention le fameux arrêt du Conseil d’État : même La Dépêche – qui est tout sauf un quotidien intégriste… – le leur fait remarquer. Invitons donc la Libre Pensée à lire l’excellent commentaire juridique de Grégor Puppinck, directeur du Centre européen pour la loi et la justice de Strasbourg, pour comprendre ce que disent les juges du Conseil d’État

Le débat n’est certes pas aussi vieux que le monde, mais il ressurgit invariablement à l’approche de Noël, d’autant plus virulent en ces temps de laïcité chahutée. Le petit Jésus et la crèche ont-ils leur place dans une enceinte publique et religieusement neutre comme une mairie ? « Non » !, s’insurgent les libres penseurs qui s’émeuvent, dans une tribune, de la scène de la nativité installée à la mairie de Balma pour les fêtes. Et d’exhiber la décision toute fraîche du Conseil d’État, rendue Le 9 novembre dernier. « La loi de 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État a pour objet d’assurer la liberté de conscience et de garantir le libre exercice des cultes, mais de veiller aussi à la neutralité des agents publics et des services publics à l’égard des cultes, en particulier en n’en reconnaissant, ni en n’en subventionnant aucun », souligne la Libre Pensée de la Haute-Garonne, qui indique que « l’article 28 de la loi, notamment, s’oppose à l’installation, dans un emplacement public, d’un signe ou emblème manifestant la reconnaissance d’un culte ou marquant une préférence religieuse ». Une interprétation incontestable pour les tenants de la laïcité, qui fustigent le maire de Balma, Vincent Terrail- Novès. « Il n’en a cure, alors qu’il est un agent de l’État placé sous l’autorité du préfet, il devrait respecter et faire respecter les lois de la République, donc ces arrêts du Conseil d’État, et surtout, bien évidemment, ne pas y contrevenir », s’insurgent-ils. Sauf que la décision du Conseil d’État est moins tranchée qu’il n’y paraît. L’arrêt du 9 novembre considère que « dans les bâtiments publics, sièges d’une collectivité publique ou d’un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif ». Bref, le conseil d’État considère qu’une crèche peut avoir plusieurs si significations : « Elle présente un caractère religieux, mais elle est aussi un élément des décorations et illustrations qui accompagnent traditionnellement les fêtes de fin d’année » constatent les juges. En ouvrant la porte à toutes les interprétations qui seront tranchées au cas par cas par les différentes cours administratives. Ainsi de Melun et de Nantes, où des crèches ont été respectivement interdites et autorisées sur le critère de l’usage local. En attendant, la Libre Pensée de la Haute-Garonne a adressé un courrier à Vincent Terrail-Novès, pour qu’il retire « dans les plus brefs délais » la crèche de la mairie. On est loin, en tout cas, de l’esprit de Noël…

Source : La Dépêche, 14 décembre (merci J. F. R. pour ce signalement)

12commentaires
  1. GUILLOM

    14 décembre 2016 à 11 h 05 min

    On est bien loin de la « Trêve de Noël »

    Répondre
  2. Jacques

    14 décembre 2016 à 13 h 38 min

    Libre pensée, mais pas si vous pensez catholique.
    Usurpation du mot Libre .

    Répondre
    • Charlotte Parc

      14 décembre 2016 à 17 h 45 min

      @Jacques
      Bien sûr que c’est une usurpation car il ne s’agit pas de la vraie liberté, mais d’une fausse liberté qui se croit vraie parce qu’elle croit que s’autonomiser par rapport à Dieu c’est ça la liberté, elle veut se dicter à elle-même sa propre loi et sa propre liberté sans aucune référence ni reconnaissance au Créateur.
      Jésus nous l’a pourtant bien enseigné : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » (Jean 8,31-32)
      Mais ces paroles ont été « clivantes », pour employer un mot à la mode, dès le commencement ; dès la prédication de Jésus il y a eu des Juifs pour croire les paroles de Jésus et le suivre et des Juifs pour le rejeter. Lisez la suite de Jean 8,32. Jésus dit à ses opposants qu’ils ont le diable pour père (Jean 8,44). Et 2000 ans plus tard… c’est toujours le cas…
      Mais nous qui savons qui est notre Père et qui savons qui est la source de la vraie liberté, prions, prions et prions encore avec persévérance pour arracher aux griffes de Satan ne serait-ce que quelques unes de ses victimes.

      Répondre
  3. Life

    14 décembre 2016 à 21 h 33 min

    En effet, si nous suivons le raisonnement de ces gens, il faudrait retirer aussi la prime de Noel et les vacances de Noel ( dites de fin d’année aujourd’hui) etc… Bref ce n’est pas de la laïcité que ces gens prônent mais un rejet clair et net de la chrétienté et ses symboles et en particulier du catholicisme ! Et il se nomme « libre pensée » c’est plutôt « totalitarisme pensée » ! Surtout qu’une crèche comporte des éléments violents : bonhommes, animaux,écuries, sapins, etc… Ils ont un vrai problème ces gens là et pas des moindre : de démocratie et de laïcité ! Prions pour la lumière du sauveur vienne les éclairés en cette période ou nous fêtons ce beau cadeau fait à l’Homme : l’Incarnation du Fils Dieu himself ! Amen.

    Répondre
    • secoltine

      15 décembre 2016 à 8 h 18 min

      vous avez entièrement raison : la prime de Noel devrait être supprimée d’autant que bon nombre de ceux qui la reçoivent voudraient voir supprimer toute référence au christianisme. Mais quand il s’agit d’argent, si Vespasien a dit qu’il n’avait pas d’odeur, il semblerait qu’il n’ait pas non plus de religion.

      Répondre
  4. Thierry1354

    15 décembre 2016 à 8 h 44 min

    L’arrêt “Lautsi” de la Cour européenne des droits de l’homme du 18 mars 2011. Il est donc légal, en France, d’installer des Crèches de Noël dans l’espace public, et il l’est tout autant d’en installer dans des espaces privés recevant du public, comme c’est de cas des magasins, des grandes surfaces ou des centres commerciaux

    UNE CRECHE AU PARLEMENT EUROPEEN 
     
    Le 8 Décembre 2015 a été inauguré à Bruxelles la crèche de Noël du Parlement Européen, après une conférence sur la « Valeur de l’accueil », organisé par le Député européen Luigi Morgano, avec la participation de Maria Hildingsson, Secrétaire Général de la FAFCE (Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe) .

    Répondre
  5. Jean-Marie BRUNIER

    15 décembre 2016 à 9 h 56 min

    La Libre Pensée = Chantres de « la pensée inique », faux « laïcards », crétins sectaires radsocs-socialos-communistes du Grand Orient de France, affirmant que la France est née en 1789 (cf. Merluchon).
    Ces « ripoublicains » d’occase voteront,aux prochaines élections, « Fillon » en se pinçant le nez!

    Répondre
  6. Gilberte

    15 décembre 2016 à 18 h 48 min

    chaque crèche est unique et celle-ci est dans un Moyen Orient très coloré, avec des personnages attirés dans un calme de douceur. Les moutons semblent comprendre l’évènement ; en tous les cas mieux que les libres penseurs

    Répondre
  7. Gisèle

    15 décembre 2016 à 22 h 00 min

    Noël est une fête exclusivement CHRETIENNE
    C’est la fête de la commémoration de la naissance de Jésus .
    Donc, si nous suivons logiquement le raisonnement de ces personnes, la fête de Noël ne devrait même pas faire partie de leur paysage, de leur langage, de leurs us, de leur vie .
    Ils devraient aller travailler le 25 décembre, ne pas encombrer les zones commerciales en décembre, ne pas voter de budget pour l’illumination des rues etc etc …

    Répondre
  8. Gisèle

    15 décembre 2016 à 22 h 05 min

    Je viens de voir la crèche vivante qui s’est déplacée dans les rues de Caen …..
    N’oubliez pas que la Haute Garonne vote rouge vif !
    Ces gros laîcards pleins de fric … gros mangeurs, gros buveurs, chasseurs viandars …

    Répondre
  9. Françoise

    16 décembre 2016 à 13 h 21 min

    Libres penseurs étouffant la liberté ! Après la crèche en chocolat, c’est de la récidive, ailleurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité gratuitement

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3293 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter