Berlin : une Femen brûle une croix


Femen Berlin

Encore un “exploit” d’une Femen mais à Berlin cette fois-ci. Il s’agissait d’une protestation de ces hystériques lors de l’inauguration, hier, de « La Maison de Barbie » dans la capitale allemande, une réalisation, je le reconnais, d’un goût discutable puisque « moyennant finances, les clients de la maison se voient offrir la possibilité d’enfiler des vêtements de Barbie, de jouer dans sa cuisine ou de tapoter sur son piano rose » écrit le quotidien Les Échos sans préciser toutefois que pour manifester leur mécontentement de l’utilisation de la femme comme un objet avec les poupées Barbie, elles en ont cloué une sur une croix et ont mis le feu à cette croix, un “détail” qui a échappé au journal Les Échos… (merci V. R. pour ce signalement !).

Source : AFP (vidéo sur YouTube)

29commentaires
  1. Pingback: Berlin : une Femen brûle une croix | L'ob... |

  2. Charles Martel

    17 mai 2013 à 8 h 00 min

    Débiles ces nanas prétentieuses.

    Répondre
  3. messager

    17 mai 2013 à 8 h 04 min

    Si elle pouvait bruler sa connerie en voilà une chose qu’elle serait bonne

    Répondre
  4. Clement

    17 mai 2013 à 8 h 32 min

    Après les sexodromes, la maison de Barbie! C’est plus que du mauvais goût c’est indécent quand on ose donner des leçons aux peuples grecques qui fit la civilisation et la démocratie.

    Un sens caché aussi ou pas si caché ? Provocation qui pourrait en dire long sur l’état d’esprit ambiant à Berlin : Klaus Barbie….avait aussi une maison à Berlin avant de s’installer à Lyon et de devenir “le Boucher de Lyon”.

    Les FEMENs font partie des employées modèles des élites allemandes … et obéissent aux ordres. Quid de la condition de la femme des ukrainiennes au travail au pays des sexodromes….elles risquent tout le temps de s’enrhumer en plus!

    Cf. “Les Femen sont pourtant financées par un homme et une femme d’affaires : l’Allemande Beate Schober et le patron de presse américain Jed Sunden. Le musicien et millionnaire allemand Helmut Geier, plus connu sous le nom DJ Hell, participe aussi au financement avec des militants du monde entier. © AFP”

    (www.linternaute.com/actualite/societe-france/femen-en-images-le-phenomene/qui-les-finance.shtml)

    Répondre
  5. Pingback: Une Femen brûle une croix | Chrétienté Info |

  6. e.

    17 mai 2013 à 15 h 39 min

    Folles !!!!!!

    Répondre
  7. Goupille

    17 mai 2013 à 17 h 28 min

    Pauvre fille… avec ces hurlements répétitifs de forcenée.
    Et, bien sûr, il y a quelques gros cochons qui en profitent pour faire des photos “de genre”. Pour une fois que le matos (comme disait élégamment Strauss-Kahn) est gratuit.

    Pitoyable. A vous donner des rêves de bûcher.

    Répondre
  8. Jean Theis

    17 mai 2013 à 18 h 16 min

    Je crois qu’elles sont possédées, elles hurlent, se démènent, etc. tout comme c’est décrit dans les Evangiles.
    Je me suis déjà demandé à quoi pourraient ressembler des possédés de notre temps. Eh bien, on le voit clairement maintenant.

    Répondre
  9. CARON

    17 mai 2013 à 18 h 38 min

    On s’habitue à ce genre d’agressions ..
    et elles sont de plus en plus fortes …
    Y aura-t-il martyrs physiques comme à certains époques ?
    Pas impossible !

    Répondre
  10. L'indigné

    17 mai 2013 à 21 h 36 min

    Ce sont bien les membres du KKK qui brûl(ai)ent des croix devant les maisons des Noirs…

    Répondre
    • Gisèle

      18 mai 2013 à 12 h 55 min

      @l’indigné
      Tiens j’ai pensé la même chose !

      Répondre
  11. jeannot

    17 mai 2013 à 22 h 40 min

    Je ne comprends pas le lien entre une manifestation des Femens contre la ‘maison de Barbie’ et l’outrage de brûler une croix, j’ai raté quelque chose ?

    Répondre
  12. Maye

    18 mai 2013 à 0 h 39 min

    « La Maison de Barbie » dans la capitale allemande, une réalisation, je le reconnais, d’un goût discutable puisque « moyennant finances, les clients de la maison se voient offrir la possibilité d’enfiler des vêtements de Barbie, de jouer dans sa cuisine ou de tapoter sur son piano rose » Pourquoi d’un goût douteux?
    Personne ne peut rentrer dans les habits de Barbie. C’est une opération de salut public, leur truc.
    Et c’est pour cela que les Folhaine sont là.

    Répondre
    • istina

      18 mai 2013 à 9 h 47 min

      A Berlin, les c[…]s se veulent plus c[…]s que les c[…]s, en s’exhibant les bras
      en l’air afin de cacher des chutes les irréparables outrages; ou si vous préférez,
      les Nichons qui sont descendus au niveau
      des cuisses.

      Répondre
    • Gisèle

      18 mai 2013 à 12 h 57 min

      @Maye
      Exact ! c’est pour ameuter la clientèle …. manque plus que le petit poney et son collier peint en arc en ciel !!
      Et je soupçonne les proprios de cette maison de les avoir payées .
      D’ un autre côté ça va bien avec l’immaturité ;

      Répondre
  13. bitika

    18 mai 2013 à 5 h 27 min

    pauvre fille, droguee, ou possedee du demon ; il n’y a pas si longtemps, elle aurait fini sur un bucher. L’histoire dit-elle si elle a ete internee dans un hopital psychiatrique ?? il y a de pauvres gens qui y vont pour beaucoup moins que cela.

    Répondre
  14. theofrede

    18 mai 2013 à 9 h 20 min

    quand brulera-t-on une femen ?

    Répondre
    • Daniel Hamiche

      18 mai 2013 à 11 h 02 min

      @theofrede
      Jamais ! Nous prions toujours pour la conversion des pécheurs, jamais pour leur mort.

      Répondre
      • theofrede

        18 mai 2013 à 12 h 40 min

        d’après la jurisprudence du Saint Office, l’un n’empêchait pas l’autre

        Répondre
        • Daniel Hamiche

          18 mai 2013 à 13 h 39 min

          @theofrede
          Je suis longanime, cher Theofrede, mais je n’ai pas le bras long : alors, ne poussez pas le bouchon trop loin…

          Répondre
      • Gisèle

        18 mai 2013 à 12 h 59 min

        On ne brûle que les saintes . Jeanne en était une .

        Répondre
        • theofrede

          19 mai 2013 à 15 h 34 min

          on a aussi brulé des cathares, dont je ne pense pas qu’ils soient canonisables; en France et dans les pays protestants les tribunaux civils ont aussi brulé de nombreuses soit-disant sorcières; la dernière a été brulée en Suisse, dans le canton protestant de Glaris, au XIXième siècle; on n’en a jamais brulé en Espagne, où le Saint Office ne s’occupait que des mauvais chrétiens

          Répondre
  15. Thècle

    18 mai 2013 à 9 h 43 min

    Il n’y a donc personne pour leur balancer un seau d’eau bien fraîche, bénite évidemment, histoire de rafraîchir leur petite personne bien laide et du même coup faire fuir le diable qui habite ces femmes……bon, peut-être qu’en effet, ce n’est pas suffisant il faudrait un bon exorcisme !

    Répondre
  16. Gisèle

    18 mai 2013 à 12 h 53 min

    Satan sent qu’il va perdre , du moins , il le sait !

    Répondre
  17. Colombe

    18 mai 2013 à 14 h 24 min

    Je serais assez pour l’eau bien bien fraîche ..! Qu’on rigole un peu !

    Répondre
  18. Catherine

    18 mai 2013 à 14 h 49 min

    Ou même de l’eau bénite , pour voir si elle se met à fumer et convulser . Un exorcisme en direct , ça changerait en ouverture du 20 H !

    Répondre
  19. Melmiesse

    18 mai 2013 à 18 h 42 min

    Madame Merkel vient d’être reçue longuement en privé par le Pape François ; les Femen manifestent peut-être leur mécontentement de cette manière: réaction d’impuissance

    Répondre
  20. TIARD Martine

    18 mai 2013 à 19 h 39 min

    Les “mécènes” richissimes de ces Femen sont connues et personne ne fait rien pour les arrêter ? Qu’est-ce que ce nouveau monde si favorable aux bandits de tous poils et si asservissant pour les gens honnêtes ?

    Répondre
  21. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Les Femen sont christianophobes : quelques photos pour s’en souvenir… |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3326 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter