Cameroun : un prêtre français enlevé par les islamistes


3513975_3_b5d1_le-pere-georges-vandenbeusch_c9a4524f0d22453c94d1fb04a30675c7

L’information vient de tomber. Prions pour ce prêtre !

Un prêtre français de 42 ans, Georges Vandenbeusch, curé de la paroisse de Nguetchewe, a été enlevé à Koza par des islamistes nigérians dans le nord du Cameroun, la nuit dernière, révèle aujourd’hui BFMTV. Une information confirmée au Figaro par l’entourage de la présidence camerounaise. Selon le député UMP Alain Marsaud, dont la Xe circonscription (Français de l’étranger) recouvre le Cameroun, le prêtre « a été enlevé dans un monastère », à 30 kilomètres de la frontière nigériane. Cette zone a été classée en “zone rouge” par le centre de crise du ministère des Affaires étrangères en raison des menaces terroristes, mais le prêtre avait choisi d’y rester en connaissance de cause. La zone « était formellement déconseillée du fait du risque terroriste et du risque d’enlèvement », a annoncé le Quai d’Orsay. « En connaissance de cause, le père Georges avait fait le choix de demeurer dans sa paroisse pour l’exercice de sa mission », précise-t-il. « Des recherches sont en cours pour vérifier les circonstances de son enlèvement et l’identité des ravisseurs », précise le ministère des Affaires étrangères. Le prêtre aurait été enlevé par les islamistes nigérians de Boko Haram, selon des médias français. Le père Vandenbeusch avait officié neuf ans dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Sceaux (Hauts-de-Seine) avant de partir pour le nord du Cameroun en 2011 (…).

Source : Le Figaro

9commentaires
  1. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Camerou... |

  2. nicole

    14 novembre 2013 à 14 h 19 min

    Je trouve cela dégueulasse de leur part d’enlever encore un prêtre malgré le risque qui prenait en restant là-bas, pourvu qu’il lui arrive rien. Que Dieu le garde en vie, qu’il a un bon ange gardien qui le protège bien. Prions pour lui.

    Répondre
  3. Geneviève

    15 novembre 2013 à 8 h 46 min

    “On vous persécutera ; on vous on vous jettera en prison, à cause de mon Nom. Mettez-vous dans la tête que vous n’avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie.”
    Que Dieu garde ce prêtre !

    Répondre
  4. Shimon

    15 novembre 2013 à 10 h 21 min

    Vive la tolérance et le multiculturalisme.
    Le gouvernement français aura-t-il le même zèle pour sauver ce curé français
    que pour des journalistes ou ingénieurs d’Aréva?
    Les médias se mobiliseront-ils de la même manière que pour les autres otages français.?
    Jusqu’à présent je n’ai rien vu.

    Répondre
    • Marie-Alice

      15 novembre 2013 à 10 h 47 min

      Bonjour, je n’apprécie pas plus que vous tous les “merdias”, mais pour une fois cette information semble avoir suscité une certaine émotion médiatique….
      Le journal de 20 heure sur la une en a fait son information principale hier au soir.
      Par contre : “Le gouvernement français aura-t-il le même zèle pour sauver ce curé français
      que pour des journalistes ou ingénieurs d’Aréva ?” c’est aussi la question que je me pose.
      Que Notre Seigneur Jésus-Christ et sa Sainte Mère le protègent. Prions pour lui.

      Répondre
  5. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Cameroun : le Père Vandenbeusch est prisonnier du Boko Haram au Nigéria |

  6. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Une neuvaine de prières pour le Père Georges Vandenbeusch ! |

  7. Hélène

    15 novembre 2013 à 20 h 28 min

    @Daniel Hamiche: comme demandé dans votre courriel je prierai pour ce prêtre la neuvaine du samedi 16 au dimanche 24/11.

    Répondre
  8. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | “Mille Messes” pour le Père Vandenbeusch ! |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Signaler un acte Christianophobe

* champs obligatoires

Translate »

S'abonner à notre Lettre d'Actualité

Abonnez-vous à notre lettre et rejoignez nos 3324 abonnés.

 

Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

Accès page Facebook
Accès au Twitter